Publicité

Doraemon : Story of Seasons – Savez-vous planter les choux ?

Pour ceux qui l'ignoreraient, Doraemon est un manga très populaire au Japon depuis 1970 et encore aujourd'hui, malgré le fait que l'oeuvre originale soit achevée depuis 1996. Le manga est sorti également dans nos contrées chez Kana en 2007 et a terminé sa publication en 2018. Ne me demandez pas plus de renseignements sur le manga ou l'histoire ou les personnages, car j'ai acheté le tome 1 à sa sortie et je n'ai pas accroché ; donc jamais acheté la suite.
"Mais alors pourquoi as-tu demandé de tester un jeu de cette licence ? ", allez-vous me demander. La réponse est toute simple : ça faisait un petit moment que je n'avais pas fait de jeu de farming et il était là, prêt à sortir, alors après quelques hésitations, pourquoi pas...

Nobita, Giant, Suneo et Shizuka accompagnés de Doraemon se retrouvent aspirés dans un étrange monde d'un autre temps, suite à un incident inconnu qui a interféré avec les gadgets du chat robot du futur. En attendant de trouver le moyen de se sortir de ce pétrin et de retourner chez eux, les 4 compagnons du protagoniste décident de s'installer dans le village proche de leur point d' arrivée et se retrouvent plus ou moins contraints de participer à la force de travail du village, vous laissant dans la peau de ce fainéant et froussard de Nobi pour reprendre une vieille ferme délabrée.
Je vous passe l'heure approximative d'intro à la mise en scène très lente et ennuyeuse et je peux enfin jouer !

Et c'était pas trop tôt parce que le jeu a un charme visuel très agréable, qui permet de masquer la simplicité de l'aspect technique, et une prise en main plutôt agréable, en dehors de l'angle de vue de 3/4 du dessus rendant certaines actions un peu délicates et imprécises, mais non insurmontables.
Pour ceux qui ne seraient pas familiers de Harvest Moon, Stardew Valley, My Time at Portia et autres jeux du genre, sachez que votre rôle sera de cultiver vos terres, élever des animaux, faire évoluer vos relations avec les gens du village, récolter des ressources, fabriquer tout un tas d'objets et vendre vos productions. Le tout en gérant vos journées prisonnières du temps qui passe et en devant s'adapter aux contraintes de chacune des saisons.
Le titre n'invente absolument rien et ne fait que reprendre une formule qui a donné ses preuves. Mais il le fait efficacement et arrive même à simplifier des éléments comme la pêche, rendant le jeu un peu plus accessible pour les plus jeunes.

Cependant, cette simplification enlève un poil de profondeur de jeu, mais rien de bien grave.
Le jeu est donc très agréable à jouer et sa durée de vie est importante, ne serait-ce que pour compléter le scénario principal qui demandera de récolter des gadgets perdus et d'augmenter les relations avec certains personnages pour débloquer les différentes étapes.
Donner un chiffre précis de cette durée de vie est difficile, selon que vous soyez du genre à vouloir juste faire l'histoire principale ou à vouloir débloquer toutes les petites histoires/événements évoluant autour d'une personne ou d'un groupe de personnes du village. Sachez juste qu'une seconde en temps réel est égale à une minute de jeu, faisant qu'une journée complète dure 24 minutes si vous ne dormez pas, et amène à environ 48 heures de jeu pour une année répartie en 4 saisons d'un mois chacune. Vous pouvez et mettrez probablement bien plus d'une année pour finir l'histoire principale donc il y a de quoi faire même si vous n'avez pas l'âme d'un complétionniste.

Le jeu, bien que très plaisant et agréable à jouer, n'est par contre pas exempt de défauts comme de petits bugs de collision lorsqu'on abat un arbre dans certains angles ou quelques problèmes de conception d'interface. Car si cette dernière se veut épurée, il se trouve qu'elle l'est un peu trop. En effet, en dehors du moment de la journée et des outils, il n'y a rien d'autre alors que la barre d'endurance, élément crucial de ce genre de jeu, n'est visible qu'en allant dans les menus de jeux. La proposer également sur l'interface de jeu aurait été bien plus ergonomique et pratique pour le joueur.

En dehors de cela, Doraemon : Story of Seasons est solide et très plaisant malgré le fait qu'il ne révolutionnera pas le genre et que je n'aime pas vraiment la licence d'origine. Plaisant au point qu'il me donnerait presque envie de redonner une seconde chance au manga en fait... J'ai bien dit presque.


Jeux du moment

>> Liste complète <<