Publicité

Tamarin – En effet

En ce moment je suis dans ma période "mignon". Comprenez par là que les jeux à l'aspect mignon vont plus que les autres titiller mon attention. C'est donc ainsi que Tamarin s'est retrouvé entre mes mains.
Mais il ne faut surtout pas se fier aux apparences. Car, derrière son aspect bon enfant, Tamarin se révèle être un véritable cauchemar.

Tamarin, qu'est-ce que c'est en dehors de l'espèce de petit singe également protagoniste du jeu ?
Si on devait le rentrer dans la classification de jeux, nous serions à la croisée de la plateforme à la Banjo Kazooie et du jeu d'action où on tire sur tout ce qui ressemble de près ou de loin à un insecte comme dans Earth Defense Force. En effet, le titre s'articule autour d'un monde comme dans un Mario en 3D, dans lequel vous entrerez dans des niveaux en collectant un certain nombre spécifique d'insectes pour chaque entrée. Ces niveaux transforment le jeu en mode tir à tout va.

Et c'est là que les choses tournent au vinaigre car si l'esthétique du jeu tient à peu près la route malgré le fait que la technique ne soit pas à tomber avec des artefacts de flou non voulus et bien d'autres aberrations d'un autre temps, le gameplay est bien loin de l'efficacité d'un Mario côté plateformes et est complètement à côté de la plaque côté action, pour ne pas tomber dans la vulgarité.
On a l'impression que les développeurs ont voulu mettre toutes les idées qui leur plaisaient sans ajouter ni cohérence, ni originalité, ni même perspicacité. On se retrouve donc avec un jeu qui, selon la phase dans laquelle on se trouve, sera amputé de l'autre partie de gameplay. Si pour la partie "monde" on peut se passer des gunfights, pour les phases gunfights, le personnage perd curieusement de son agilité, ce qui est d'une part complètement stupide, étant donné la nature du protagoniste, mais d'autre part rend certains passages encore plus frustrants qu'ils ne le sont déjà, genre rester coincé dans une maison sans toit pour récupérer un bonus et ne pouvoir en ressortir car on ne peut pas utiliser un autre type de saut qui atteint de plus grandes hauteurs.

Mais il n'y a pas que ça qui est stupide. Les ennemis le sont également, à se demander parfois si on n'aurait pas oublié de leur attribuer une IA. Ils resteront souvent en face de vous à se laisser tirer dessus sans réagir. Et lorsque les ennemis réagissent, le danger qu'ils opposent est du calibre d'un épisode de Dora l'exploratrice.

Ne terminons pas ce tableau bien sombre de ce jeu qui finira dans l'oubli de la médiocrité, sans mentionner la participation active de la caméra pour vous pourrir la vie. De toute mon existence de joueur, et j'en ai fait des jeux avec des caméras pas terribles, j'avoue que c'est la première fois qu'une caméra horripilante joue contre moi et m'empêche autant de mener à bien mon objectif. Cette dernière est capricieuse et, que le personnage soit en mouvement ou statique, viser sera une horreur tant elle oppose littéralement de la résistance et tentera de s'orienter vers on ne sait où. Les tirs deviennent alors complètement aléatoires, les phases de plateformes se font au petit bonheur la chance et ma patience envers ce jeu qui était pourtant si mignon s'évade tellement rapidement que je ne vais pas aller plus loin dans cette descente aux enfers.

Tamarin est une énorme déception ludique et une purge de gameplay que je déconseille même aux plus jeunes, en tout cas dans sa version console. Car la version PC jouit de commentaires "plutôt positifs", et il semblerait que les soucis rencontrés de caméra et de contrôles notamment soient moins présents sur cette version.


Jeux du moment

>> Liste complète <<