Publicité

Nexomon: Extinction – La face sombre du miroir

Nexomon: Extinction est un jeu qui ressemble à la légendaire série Pokemon qui a su se faire une place d'or depuis des années dans le cœur de nombreux joueurs. Pour ma part, les récents opus ne m'ont clairement pas conquis, voire même ils m'ont déçu. Aujourd'hui nous partons donc vers une contrée moins connue mais qui propose un genre différent avec un principe identique : attraper et combattre. Est-ce que ce jeu a une chance de dégommer le champion en titre? Voici un aperçu sur Nintendo Switch.

 

Graphisme & Ambiance

La vue proposée nous rappelle bien des souvenirs et nous propose un côté assez old-school, tout en gardant des graphismes plutôt convaincants qui se retrouvent lors des combats. Que ce soit les personnages ou les cinématiques, on se retrouve avec un aspect dessin animé pour apaiser le ton assez sombre de ce jeu. On remarque une palette de couleurs plutôt vives à certains endroits qui rendent le jeu dynamique, un petit plus.

Les différents décors, variés et thématiques, nous donnent clairement une impression de zone par zone assez étrange par moments lorsque les transitions sont brutales. On passe d'une zone verdurée, mais qui présage un peu de désert plus loin, pour tomber directement dans une tempête de sable. Un peu brutal... mais ce n'est finalement qu'un détail qui passera vite.

L'ambiance sonore est calibrée pour bien s'adapter aux situations et aux zones. Je n'ai dénoté aucune fausse note et on se retrouve avec quelque chose de vraiment prenant qui renforce l'immersion du joueur. Une bonne chose pour ce genre de jeu !

 

Histoire

Il y a de très nombreuses années, un nexomon régnait sur les autres, Omnicron. Vaincu par des dresseurs ayant retourné ses enfants contre lui, il abdiqua, ce qui  provoqua rapidement une longue bataille pour désigner le futur roi. Les nexomons et les humains ne vivent pas vraiment en harmonie, certains attaquent les humains avec une violence sanglante, d'autres, capturés, servent à combattre et deviennent des outils pour les dresseurs. Le monde est ravagé et les humains n'ont que peu de grandes villes et doivent construire des avant-postes pour tenir bon et aider les dresseur de la guilde à survivre.

Vous êtes un enfant qui arrive à l'âge de son premier nexomon et,  lors de votre initiation, vous vous faites attaquer par un dragon, une créature pourtant inoffensive d'habitude pour les humains. C'est là que les choses commencent pour vous, et que votre destinée débute mal en vous faisant tabasser par le bestiau et en fuyant dans une grotte pour votre survie.

Mon avis : l'histoire, assez mature et dramatique si l'on lit entre les lignes, est plutôt sombre. Heureusement, notre ami « Coco », un chat humanoïde qui parle pour vous, se permet de faire sans arrêt des pointes d'humour, brisant partiellement le quatrième mur. Quatrième mur qui explose littéralement à certains moments de l'aventure. On se retrouve donc avec une histoire de guilde qui cherche à rendre le monde plus paisible, mais qui n'y arrive pas vraiment, au vu des menaces qui planent sur lui.

 

Gameplay

Après une cinématique instructive, on se retrouve à choisir son avatar (que l'on peut changer à tout moment), son nom de dresseur et, un peu plus tard, son nexomon qui lui servira de starter. Vous pourrez choisir entre 9 disponibles, chacun ayant un élément différent : feu, vent, eau, minéral, normal, spectre, psy, plante, électrique. Ce choix ne déterminera que la difficulté des premières zones tant il sera aisé de capturer chacun d'entre eux dans l'aventure.

Note : les nexomons possèdent différents degrés de rareté : commun, peu commun, rare, mega rare, ultra rare, légendaire. Il sera évident que les communs sont moins forts au niveau des statistiques que les ultra rares, etc,  chaque starter étant un ultra rare. Ici, il n'y a pas d'IV ou de stat particulière cachée, excepté « l'harmonie » qui déterminera l’expérience que gagne votre nexomon et qui augmente ou baisse en fonction de vos victoires et défaite.

Vous devrez vous rendre à la guilde assez rapidement pour recevoir votre badge de dresseur ainsi que vos premières instructions au sein de cette organisation. Vous commencerez donc par des missions en somme "simples", on ne va pas vous envoyer combattre un Tyran, une sorte de nexomon ultra puissant et psychotique, dès le premier jour, voyons ! En plus de votre quête principale, vous pourrez prendre de nombreuses quêtes chez les habitants qui vous donneront parfois des objets plus qu'utiles, voire indispensables pour la suite.

 

Objet, capture et stockages

En marchant dans des herbes qui bougent, dans des cavernes sombres, vous pourrez trouver l'objet de vos convoitises : un nexomon. Ces êtres pas vraiment sympathiques pour certains d'entre eux vous demanderont des efforts pour faire partie de votre équipe.

Pour capturer un nexomon, vous devrez posséder un nexotrap (il en existe des basiques et des élémentaires). Ce dernier vous permettra de lancer la procédure de capture qui dépendra de beaucoup de choses : le niveau de fatigue du nexomon,  son état, les effets de statuts,  sa nourriture et la nature du nexotrap utilisé, et qui vous donnera ensuite un pourcentage de chance de réussite. Puis, une fois le piège lancé, vous devrez effectuer une combinaison de touches qui augmentera vos chances de capture. Bien que les chances augmentent, réussir la combinaison ne veut pas dire que ce sera dans la poche automatiquement, tout comme ne pas réussir dans le temps imparti ne veut pas dire louper sa capture. Vous pourrez d'ailleurs obtenir des nexotraps dorés qui réussissent les captures à 100%.

Pour vous aider, vous trouverez des objets qui augmentent passivement vos chances de capture tels que des sifflets de différents éléments qui augmentent de 3% (cumulables) les chances de capture. Plus vous en trouverez, plus les captures seront faciles. Ensuite, vous trouverez également des objets à équiper sur vos nexomons pour augmenter leurs stats, voire leur XP.

Cependant, vous ne pouvez posséder sur vous que 6 nexomons à la fois et devrez envoyer les autres au stockage pour les échanger ensuite dans des centres de soin ou des avants-postes de dresseurs. Vous pourrez, dans ces stockages, faire des groupes de nexomons prédéfinis pour changer quand vous le voulez et ce sans avoir à parcourir la liste à chaque fois.

 

Combat et soin

Vous avez votre barre de vie, une barre d’énergie et quatre compétences qui demanderont un nombre d’énergie précis. Chaque tour, vous choisirez ce que votre nexomon va lancer comme attaque ou compétence qui possède des stats précises : vitesse, puissance, critique, énergie, effet supp. Le tout sera également agrémenté d'une description simple expliquant l'action de la compétence. Si vous lancez une compétence sans énergie, vous entrez en état de fatigue pour ce tour, vous gagnez 10 d'énergie sans lancer pour autant la compétence. Pour éviter cela, vous pouvez lancer un consommable tel que l’éther qui vous rendra 40 points d'énergie. De nombreux consommables sont d'ailleurs disponibles tels que des potions pour la vie, ou bien des anti conditions,  ou encore des élixirs pour vie et énergie.

Après un combat, les nexomons ayant combattu et n'étant pas tombés au combat gagneront de l’expérience. Lors de passages à certains niveaux, ils gagneront une compétence ou bien ils peuvent également évoluer vers une forme plus puissante. Libre à vous de continuer ensuite avec une équipe mal en point ou de retourner au centre de soins ou avant-poste le plus proche pour remettre votre équipe sur pied.

Pour trouver cela, vous pourrez, assez rapidement dans l'aventure, utiliser des gemmes dimensionnelles vous permettant de vous rendre facilement d'un point A à un point B pour peu que vous ayez activé ces pierres. Un moyen rapide, simple et gratuit de vous rendre là où vous le souhaitez pour faire vos courses dans les magasins, rendre des quêtes ou au contraire en prendre.

 

Résumé

Pour faire simple, beaucoup vont le comparer à Pokemon. Grossière erreur car, excepté le concept de base qui consiste à capturer, combattre et évoluer, on se retrouve avec deux histoires bien différentes avec des styles bien distincts. Avec ses 381 nexomons, on peut se dire que l'on trouvera toujours chaussure à son pied pour donner sa chance à cette histoire. Ce jeu devrait prouver que d'autres jeux, certes du même genre, sont toutefois très intéressants et ne sont pas que de pâles copies. Nexomon: Extinction est un jeu à part entière, avec quelques petits défauts et des qualités propres qui en feront, j'en suis sûr, une saga de plus en plus populaire. Notons qu'une encyclopédie est disponible sur le site officiel, regroupant diverses informations tels que les nexomons et leur évolution.

Disponible sur...


Jeux du moment

>> Liste complète <<