Publicité

Lancelot’s Hangover – Un point & click irrévérencieux

Prenant un malin plaisir à déformer l'histoire, le point & click Lancelot's Hangover, sous-titré "The Quest for the Holy Booze" (qui pourrait se traduire par La Gueule de bois de Lancelot : la Quête pour l'Alcool Sacré) est, comme vous l'aurez compris, une comédie satirique. D'après le communiqué de presse, ce serait la fusion entre Monkey Island et "Sacré Graal !" des Monty Python. Ce projet décalé avait convaincu bien avant son lancement : il avait en effet réussi une campagne Kickstarter en 2016, avec 10 717€ récoltés et 379 contributeurs.

Une petite vidéo pour que vous compreniez bien :

Nous incarnons le sexy Lancelot, chevalier de la table ronde qui, après une soirée bien arrosée, se retrouve en slip au milieu de nulle part. C'est alors que Dieu lui confie une sainte mission. Enfin... il se révèle très vite que Dieu s'est trompé, il ne voulait pas contacter Lancelot, mais un autre chevalier plus valeureux. À défaut de mieux, Lancelot se retrouve malgré tout chargé de retrouver une sainte boisson, pas exactement le Graal dont tout le monde se rappelle.

Profitant de graphismes 2D réalisés à la main, avec une véritable "patte" graphique, que l'on aime ou pas, l'ambiance est unique. Les genres sont mélangés et tout le monde en prend pour son grade, et surtout la religion. Les nonnes sont dépravées, les moines obsédés et les allusions sexuelles continuelles. Quatre lieux se visitent, le passage de l'un à l'autre se réalisant depuis une carte à tout moment : la célèbre Forêt de Brocéliande, un village typique libre de toute consanguinité, une ville non pustuleuse et Redemption Land, un parc d'attraction où la sainte boisson se trouverait.

Les règles classiques du point & click sont utilisées, avec des objets à récupérer, qui peuvent ensuite être éventuellement combinés dans l'inventaire, pour être réutilisés plus loin dans le monde. Les dialogues s'effectuent, non sous la forme de choix de questions, mais avec une sélection basée sur les icônes liées aux sujets à aborder. Cela fonctionne plutôt bien et, même s'il y a ici et là quelques éléments qui ne sont pas évidents à sélectionner car un peu proches les uns des autres, le gameplay sait se faire discret derrière les personnages truculents.

Comptez au minimum cinq à six heures pour terminer l'histoire car certaines énigmes sont loin d'être évidentes et  vont certainement demander pas mal d'allers et retours au joueur classique. En plus, les dialogues sont nombreux, avec beaucoup à lire. Pour vous donner une idée, il m'a fallu 1h30 pour terminer le jeu, mais j'ai suivi pour ça la solution complète et j'avoue avoir zappé certains passages, que j'ai lus uniquement en diagonale. Si vous aimez les histoires déjantées et que vous savez rire de la religion, du sexe, de la drogue, de l'alcool... alors vous passerez un bon moment dans cet univers foldingue créé par un développeur belge solo, Jean-Baptiste de Clerfayt (si le widget continue à ne pas marcher, plus d'informations sur le site officiel, https://www.lancelotshangover.com/):


Jeux du moment

>> Liste complète <<