Publicité

Planet Zoo – Visitons l’Australie

Après nous avoir emmenés en Antarctique et en Amérique du sud, le jeu de simulation de zoo met les voiles vers l'Australie avec son nouveau pack sorti le 25 août :

Au programme cinq animaux, 230 éléments d'environnement et un défi dans le zoo de Tanami. Quitte à tester ces nouveautés, j'ai décidé de m'y rendre. Si comme moi vous ne connaissez pas bien la géographie de ce pays fort lointain, sachez que le désert de Tanami est un grand désert du nord de l'Australie, avec un terrain vallonné et rocailleux.

Les décors sont bien entendu dans le thème local, avec  beaucoup de bois et une architecture très inspirée par la nature. Vous remarquerez par exemple sur la droite les parasols qui donnent l'impression d'être des branches sorties du sol. Bien entendu, l'arrière plan est fidèle aux attentes, avec de petites montagnes pelées et une terre très rouge. Les graphismes restent fort agréables, fidèles aux environnements des précédents zoos, mais ici le soleil couchant a quelque chose d'impressionnant.

Bien entendu, pour utiliser ces nouveautés dans les scénarios, il est indispensable d'assigner un mécanicien à la recherche appropriée, qui s'effectue en quatre étapes, avec les 207 éléments d'environnement, puis les 3 niveaux de plan.

Passons maintenant aux nouveaux animaux, avec sans doute l'un des plus emblématiques d'Australie : le kangourou roux. Cette véritable star demande un parc relativement de taille moyenne (330 m² par animal) avec des barrières solides de niveau 3, un poil brisaque sur les bords donc ! Il n'est sinon pas bien difficile à contenter, un mélange de sable et d'herbe lui plaira, et seulement quelques arbres suffiront. Pour son amusement, mes kangourous se contentent de  boule à fourrage, d'arroseur automatique et de marqueur de parfum d'herbe, des optimisations très classiques.

Non moins légendaire, le koala est bien sûr présent. Il ne nécessite que 180 m² par animal mais, par contre, il a besoin d'espace en hauteur car il aime grimper. Les barrières peuvent être de niveau 1, il faudra néanmoins penser à installer un dispositif anti-escalade pour ne pas le retrouver au milieu des visiteurs. J'ai planté d'immenses figuiers étrangleurs au centre de son espace. En plus d'être magnifiques, ces arbres sont également trop hauts pour qu'il s'en serve pour sortir. Un arbre distributeur d'eucalyptus fera son bonheur, une optimisation alimentaire spécifique à cette race qu'un vétérinaire devra mettre au point.

Le casoar à casque est un grand oiseau marcheur, ressemblant à une autruche. C'est le seul des cinq nouveaux qui est déjà installé dans le zoo de Tanami au lancement de la partie. Il nécessite un espace de 400 m² et n'est pas contre de la verdure à hauteur de 25% au minimum. J'ai opté ici pour des bambous et un bananier, qui ont l'avantage de ne pas être trop grands par rapport au casoar. Pour l'amuser, un marqueur de parfum ou une balle (colorée, de glace, ballon) suffiront, et le volatile apprécie aussi le mobile de miroirs. Le bébé est vraiment choupinou, avec un pelage très différent de l'adulte.

Dernier animal d'habitat, le dingo est un canidé qui requiert un grand espace, comptez 1 162 m² par animal. Rien que ça ! Il n'a par contre pas besoin de végétation, donnez lui 95% de sable et 5% d'herbe courte, et il est heureux ! Du côté des optimisations, ce descendant de chiens devenus sauvages aime le marqueur de trace sanglante, le jouet à mâcher, et bien sûr les balles.

Enfin, le scinque à langue bleue s'élève dans un vivarium. Ce petit reptile vit dans les forêts, la brousse et les zones semi-désertiques d'Australie. Effectuer des recherches sur l'animal apporte plus de cachettes et de lampes chauffantes, pour lui créer un espace agréable, tant au niveau température qu'humidité !

 

Ayant au moins l'avantage d'apporter un nouveau zoo avec ses défis, le pack Australie offre également des animaux emblématiques qui manquaient : l'adorable koala et le batailleur kangourou. Le dingo ressemble cependant beaucoup au loup et le casoar à l'autruche. Je laisse de côté le scinque à langue bleue, ce n'est très honnêtement pas un animal de vivarium qui changera beaucoup la donne, aussi mignon soit-il. Mais si vous recherchez à donner une ambiance différente à vos zoos, les briques de construction ne sont pas à négliger. Un pack non nécessaire, mais qui fera plaisir aux passionnés !


Jeux du moment

>> Liste complète <<