Publicité

Final Fantasy Crystal Chronicles Remastered – Un remaster prenant

Depuis quelques temps, les remakes/remaster vont bon train chez Square-Enix avec des titres comme FF7R ou encore WoFF. Cette fois, l'éditeur revient avec un épisode assez unique de par son histoire dans l’ère du jeu-vidéo et de sa jouabilité assez lointaine de la licence Final Fantasy.

 

Histoire originelle

L'histoire de FFCC prend place dans un monde corrompu par un miasme mortel tuant à petit feu les habitants de la planète. Pour essayer de contrer ce phénomène, il est nécessaire de collecter de la myrrhe, une sorte de liquide extrait d'un arbre, permettant de purifier les cristaux servant de protections aux différents villages peuplant le monde. Pour ce faire, des caravanes sont envoyées une fois par an pour remplir un calice magique servant de réceptacle à ce produit rare. Qui dit trésor rare dit souvent tâche hardie et/ou avec de nombreux obstacles sur le chemin.

L'aventure débute avec le choix de votre personnage. Si il n'y a que très peu de customisation pour le skin de celui-ci, il vous faudra tout d'abord choisir entre quatre peuples aux mécaniques et styles bien différents. Si les Clavats/Lilties sont plutôt des personnages au corps à corps, les Yukes/Silkies seront plus à jouer à distance (magie/arme à distance). Pour la suite de la création du personnage, il vous faudra choisir le métier de votre famille qui vous permettra d'avoir des bonus ou la possibilité de créer différents objets. Ce dernier point peut faire assez peur à la création de votre personnage, mais il faut savoir qu'il est possible, même au début du jeu, de créer huit personnages dans votre caravane pour profiter de chacun des métiers que propose le jeu.

Bien que les graphismes aient pris un sérieux coup de jeune (j'en parlerai par la suite), le gameplay lui n'a absolument pas bougé d'un iota en étant toujours orienté sur l'action. Votre personnage aura un panel d'outils pour gérer ses adversaires. Tout d'abord, les attaques normales et chargées (dépend de la race) et surtout des sorts qui nécessitent par contre un temps de canalisation plus ou moins long selon le sort et sa version. Ces derniers sont obtenus via des magilithes en donjon et ne pourront être utilisés que durant le donjon en lui-même. Il sera possible aussi de fusionner certains sorts dans le menu de commandes pour créer de nouveaux sorts plus puissants ou plus utiles à certaines situations.

Lors des donjons, vous aurez deux objectifs : celui de terminer le donjon et un objectif complémentaire pour augmenter vos points de score. Ces points serviront à débloquer des objets supplémentaires ou des améliorations sur vos artefacts en fin de niveau. Le jeu n'ayant pas de système d'expérience, votre équipement et les artefacts que vous garderez en fin de niveau seront les seuls objets qui vous permettront d'augmenter vos statistiques. Les donjons peuvent être rejoués pour obtenir un meilleur score afin de débloquer des éléments spécifiques, mais vous ne pourrez pas récupérer d'artefacts supplémentaires.

 

Des nouveautés intéressantes

Le jeu originel nécessitait une GBA pour afficher différentes informations supplémentaires. Square Enix a fait le choix d'intégrer directement certaines de ces fonctionnalités dans l'interface utilisateur comme on peut le voir avec la mini-carte qui est placée en haut à droite. D'autres sont plus anecdotiques comme le mode mimic permettant de modifier l'apparence de vos personnages grâce à des cristaux obtenus dans le jeu.

Les graphismes ont subi un lifting certain par rapport à l'ancienne version mais le titre étant multi et cross-plateforme, il ne faut pas s'attendre non plus à un "joli" d'une beauté parfaite. Entre nous, je dois avouer que ça aurait perdu une grande partie de nostalgie si cela avait été le cas. Par contre, le studio a fait un énorme travail en remastérisant complètement la bande sonore et en proposant, en plus des titres originaux, de nouvelles musiques directement composées par le compositeur original du jeu (Kumi Tamioka). Certaines cinématiques sont aussi doublées ce qui renforce un peu l'immersion dans FFCC.

Le multijoueur dans FFCC constitue une part importante du jeu. Même si Square Enix a fait le choix de ne pas implanter le multijoueur local, le jeu a l'avantage d'être cross-plateforme sur tous les supports existants (hors PC) mais les joueurs resteront cantonnés à leur région d'origine. Même si vous n'avez pas le jeu, il sera possible de télécharger la version Lite du jeu pour profiter de certains donjons avec un joueur qui possède la version complète.

Il existe toutefois certaines différences avec le mode solo. Tout d'abord, il n'est plus possible de faire la fusion de sorts comme en solo : elle se fera directement en temps réel durant lequel les autres joueurs devront utiliser d'autres sorts sur le vôtre pour combiner les effets (la mécanique est assez intuitive). Le mog porteur n'étant plus disponible, un joueur devra se porter volontaire pour porter le calice. Enfin, le choix de l'artefact en fin de donjon se fera dans l'ordre de contribution au point de score (du plus grand au plus petit).

 

Conclusion

FFCC est une assez bonne surprise sur bien des points. Le titre est très proche de la version Gamecube et lui rend un hommage des plus beaux. Les ajouts et modifications apportés par le studio montre qu'il n'est pas juste un jeu pour faire de l'argent et montre ainsi le savoir-faire de l'entreprise. Même si le multijoueur est privé d'une fonctionnalité locale, le titre étant cross-plateforme, il n'est vraiment pas compliqué de trouver quelqu'un pour effectuer un donjon (attention il faut être abonné au service de la console -- ndlr le PSN+ par exemple pour profiter du multijoueur).

Beaucoup de joueurs passeront ce titre du fait de son multijoueur local absent et je pense que c'est une grossière erreur à l'heure d'aujourd'hui où la majorité des contenus/joueurs se veut purement et simplement online. A noter que la version européenne n'est disponible qu'en version dématérialisée et qu'il faudra passer par l'import pour une version physique (sous couvert qu'il n'y ait pas une restriction de région).

Disponible sur...

Ainsi que sur


Jeux du moment

>> Liste complète <<