Publicité

Travellers Rest – À vos fourneaux

Travellers Rest est sorti en accès anticipé sur Steam le 28 juillet, un jeu développé par Louqou et édité par Metaboli (qui est la société derrière Gamesplanet). J'avoue sans honte que je n'attendais pas du tout ce jeu que je n'avais pas remarqué parmi la foultitude de titres qui sort actuellement. Quand j'ai reçu la clé, le trailer ne m'enthousiasmait pas plus que ça, mais Gamesplanet a toujours été sympa avec nous, alors j'ai fait l'effort d'installer le jeu... et j'ai bien fait !

Très honnêtement, je n'ai pas été convaincue immédiatement. Déjà, et je vais commencer par là contrairement à mon habitude, les graphismes sont en pixel art. Quel dommage ! Alors oui, c'est du joli pixel art avec plein de couleurs, mais il n'y a pas d'ombres, les textures sont plates et tout manque de détails. En plus, la vue est en fausse 3D avec une caméra bloquée (bien qu'elle s'ajuste en fonction des endroits pour offrir une vision aussi globale que possible). Enfin, visuellement, ce n'est pas mon truc et ça me gêne.

Ensuite, la prise en main n'est pas évidente, que ce soit du côté des commandes ou de la compréhension de toutes les étapes nécessaires à la bonne tenue de son auberge. Il y a pourtant un tutoriel, qui paraît clair sur le moment. Et les commandes pourraient se résumer aux habituelles touches de direction du clavier, couplées à cliquer gauche pour récupérer des choses et cliquer droit pour interagir. En tout cas, il m'a fallu plusieurs journées en jeu avant de ne plus me tromper et de tout manipuler correctement. J'ai quand même dû aller chercher une ou deux infos sur le forum Steam, car je ne me rappelais plus par exemple comment vendre de la nourriture (et je ne suis pas la seule si j'en crois les discussions là-bas).

Une fois ces deux aspects peu à peu estompés avec l'habitude et l'immersion, j'ai réellement commencé à m'amuser et à découvrir un jeu étonnamment addictif. Travellers Rest amène à vivre la carrière d'un gérant d'auberge, dont l'avatar se choisit au lancement de la partie, avec des options pour les cheveux, la barbe, ainsi que les habits (chapeau, sac à dos, cape...). J'ai pris un garçon, et il s'appelle Onidra quand même, tant pis pour lui !

Au quotidien, il doit s'occuper de l'auberge ce qui inclut des aspects du jeu de construction (placer les tables, décorer..) et de l'artisanat (pour créer la nourriture et les boissons qui seront servies). Même s'il existe une boutique, les ingrédients se cultivent dans une ferme, exactement comme les jeux d'agriculture, avec des lots à labourer, des graines à planter et un délai avant que ça ne pousse. Étrangement, l'arrosage n'est pour le moment pas demandé.

Le service en salle amène à servir les bières avec la tireuse ou à cliquer sur un client pour tout le reste. Les clients commandent automatiquement ce qui est en stock jusqu'à épuisement, ce qui est plutôt pratique pour éviter les insatisfaits. Il faut aussi nettoyer les tables et le sol régulièrement, ainsi que calmer des clients qui s'énervent. Si ces derniers sont laissés à eux-mêmes, ils deviennent turbulents et il faut les chasser avec un coup de balai aux fesses !

Tout cela s'organise par journées, l'aubergiste doit se coucher au maximum à 3h00 du matin, ce qui donne aussi l'opportunité de sauvegarder la partie. Du coup, une certaine routine s'installe. Le matin, dès que je me lève, je vérifie ce qui a été produit durant la nuit et je relance ce que je peux. Ensuite, je pars faire le tour de la carte pour ramasser le maximum de bois, nécessaire pour alimenter les machines. Je passe ensuite aux champs cueillir ce qui est mûr. Sur le retour, un passage au puits s'impose pour remplir les seaux d'eau. Je jette ensuite un oeil sur la boite aux lettres, devant mon auberge, et je commande des graines ou d'autres objets comme des tables et des décorations si mon budget le permet. Le temps que mes achats soient livrés, je me rends dans l'arrière salle où se trouvent les machines d'artisanat pour récupérer ce que j'ai lancé le matin, et lancer le reste avec ce que j'ai ramené. Éventuellement, s'il me manquait quelque chose, je retourne à la boite aux lettres, ma commande doit être arrivée. Je m'occupe en dernier de réarranger ma salle si j'ai pu ajouter quelque chose. Je récupère les dernières denrées produites, je relance si j'ai encore de quoi, puis je mets la nourriture dans le livre, tout à gauche du bar, et les boissons dans les tireuses. Quand tout est prêt, c'est le moment d'ouvrir l'auberge, sans obligation de devoir le faire à une heure spécifique, généralement il est au moins 15h00 même si j'ai parfois ouvert un peu plus tard. Tout doit être préparé car les clients demandent toute mon attention et ce n'est vraiment pas une bonne idée de s'absenter pour mitonner des petits plats en dernière minute. Les clients arrivent automatiquement et l'auberge reste ouverte jusqu'à ce que les stocks soient vides, qu'il soit bientôt 3 heures du matin, ou que le bois manque pour réchauffer la salle. Il est alors temps de vérifier les machines, de relancer ce qui est possible, avant de profiter d'une courte nuit de sommeil !

La progression est assurée au niveau de l'auberge et de sa réputation, ce qui donne accès à plus de fonctionnalités. Je n'en suis qu'au niveau 4, j'ai donc accès aux quêtes optionnelles, mais il me faut attendre pour les employés (niveau 6) et le calendrier des événements (niveau 7). Elle n'est par contre jamais acquise, la réputation monte comme elle descend en fonction du service offert aux clients. Par contre, la progression des personnes est définitive, avec un arbre technique qui débloque de nouvelles recettes (avec des points gagnés en effectuant des activités) et un arbre de compétences qui augmente l'efficacité sur cinq critères (nettoyage, marchandage, artisanat, agriculture et gestion du bar).

Mêlant intelligemment jeu de cuisine, jeu de construction et jeu d'agriculture, un petit divertissement sans prétention que je vous conseille ! Cette excellente surprise est en plus vendue uniquement 13,99€ (voire un peu moins suivant les offres sur Gamesplanet), ce qui en fait un bon investissement par rapport au temps que vous pourrez passer dessus.

Gamesplanet

 


Jeux du moment

>> Liste complète <<