Publicité

Destroy All Humans! – Des petits aliens pas si verts

Remake d'un très bon jeu de 2005, Destroy All Humans! revient cette année pour un remake des plus attendus. Est-ce qu'il va faire honneur à son prédécesseur ? Voici mon aperçu réalisé sur PS4 Pro, d'un jeu qui va envahir votre jeux-vidéothèque (oups, j'ai déjà répondu) !

 

Histoire

En pleine guerre froide, les États-Unis abattent malgré eux un engin spatial. Il s'agit de votre prédécesseur, Crypto-136. Vous êtes Crypto-137, un membre de la race des Furons, venu scanner les humains pour récupérer de l'ADN de votre race  introduit via des actes inter-espèces il y a fort longtemps. Bon, après un premier contact pas forcément réussi et votre envie de tout détruire, vous allez récupérer tout ça par la manière forte. Pour la gloire de l'empire Furon !! Mais dans l'ombre, les Américains peuvent compter sur diverses sociétés pour venir défendre la terre, et ils en savent plus sur vous que vous ne le pensez !

Ambiance

Le titre se dote de graphismes vraiment très intéressants qui fonctionnent parfaitement avec le style du jeu. Du design des différents effets d'armes, de la destruction ou bien des personnages, le tout est vraiment très raccord avec le thème et ne montre pas vraiment de fausse note. De plus l'animation des humains est assez différente d'un modèle à l'autre, rajoute dans ce côté "grotesque" voulu, comme pour exemple le soldat qui marche un peu en canard.

On retrouve toujours cette patte très années 50 avec son lot de clichés et son ambiance qui change très clairement d'une zone à l'autre. Côté sonore, on se retrouve avec du très lourd pour s'aider à bien s'immerger. Que ce soit de la musique "type" des aliens qui envahissent la terre ou bien des effets d'armes, d'explosion ou même des dialogues, tout est vraiment très chiadé. Un presque sans faute, sans les quelques petits ralentissement que j'ai eus pendant les cinématiques, et les rares saccades et ralentissements que j'ai subis en jeu.

 

Gameplay

Le jeu se compose principalement de deux phases : les missions qui constituent le fil principal de l'histoire et qui débloqueront les zones, et les explorations qui seront là pour revisiter ces zones et accomplir différents défis afin de collecter de l'ADN.

Les missions vous demanderont toujours un objectif principal et parfois des objectifs secondaires utiles pour un bonus en ADN et parfois un skin de personnage. Cela rajoutera toujours une complication comme ne pas se faire repérer, tuer des humains de telle manière, saboter tel truc, etc : rien de bien méchant et assez souvent réalisable du premier coup. Pour cela, vous aurez le droit à de nombreuses armes que vous débloquerez au fur et à mesure de votre progression. Cela va du rayon désintégrateur au détonateur ionique qui vaporise tout dans une zone en passant par la sonde anale qui va vous arracher un tronc cérébral par l'anus.

Les zones de missions principale seront par la suite débloquées en zones d'exploration afin d'y relever des défis qui vous aideront à acquérir de grandes quantités d'ADN si vous arrivez à les relever. Cela deviendra rapidement une source rentable pour les améliorations disponibles débloquées au fur et à mesure de votre progression. Il y aura  un certain nombre de sondes à récolter et 4 défis présents sur chaque carte :

  • Enlèvement : vous devrez user de votre télékinésie pour balancer des cibles vivantes ou des objets dans le rayon tracteur pour marquer des points dans le temps imparti.
  • Course : vous devrez suivre un drone qui lâche des informations ADN se dégradant avec le temps. Plus vous êtes rapide à les récupérer, plus votre score sera haut.
  • Carnage : vous devrez tuer un type de cible avec des conditions particulières pour avoir un maximum de points. Cela peut aller du fermier à tuer par télékinésie aux vaches à griller avec votre rayon électrique.
  • Armageddon : vous devrez détruire des bâtiments et drainer des cibles à bord de votre soucoupe afin de faire un maximum de points. Probablement le plus simple et le plus fun des défis.

Vous pourrez également vous lâcher en détruisant la ville par tous les moyens à votre disposition,  que ce soit avec vos armes ou votre soucoupe volante, mais cela n'aura aucun impact excepté pour le défoulement. La dernière source possible d'ADN du jeu reste de récolter les troncs cérébraux des humains, que ce soit avec vos pouvoirs ou bien votre sonde anale. Une fois vos missions finies, défis relevés, etc... vous pourrez trouver des améliorations pour votre soucoupe ou votre équipement dans le laboratoire de POX contre une certaine somme d'ADN.

Dans votre arsenal pour soumettre la planète, vous trouverez par exemple : un don de télékinésie et de la puissance mentale suffisante pour faire exploser le crâne des frêles humains, alors que votre équipement à pied vous offrira jet-pack, bouclier, skate et arme de destruction. Tout cela n'est rien face au pouvoir de votre soucoupe volante qui débloquera des armes toujours plus puissantes et destructrices tel qu'un rayon désintégrateur ou bien un découpeur quantique.

Si vous aimez la furtivité, vous pourrez également vous mêler à la populace en vous déguisant en humain via votre holobob, actif tant que vous siphonnerez régulièrement des pensées humaines ou tant que vous n'utiliserez pas vos capacités de manière intensive. En plus, les humains si faibles vous seront facilement soumis avec vos capacités, vous pourrez leur faire oublier votre présence, les pousser à distraire d'autres humains, ou même en asservir pour qu'ils se battent à vos côtés. Cette dernière fonction est assez pratique si vous choisissez un ennemi avec des armes dignes de ce nom.

Attention, si vous vous faites repérer, vous trouverez une jauge en bas à gauche de l'écran qui fonctionne un peu comme dans les jeux GTA avec les niveaux de personnes désirant vous arrêter : populace locale, police, armée, Majestic.

Globalement, les mécaniques de jeu sont assez simples à prendre en main et fonctionnent parfaitement sur ce type de jeu. Il n'y a pas vraiment grand chose à en dire tant c'est du classique et cela ne révolutionne pas le genre, mais reste très agréable pour se défouler. De plus, vous aurez, en de rares occasions, la possibilité de choisir des dialogues pour convaincre les interlocuteurs avec des phrases sensées, mais pas que... j'ai réussi à faire croire que les soucis venaient des vaches et des communistes !  Il est toujours drôle de voir les réactions d'autrui devant l'absurde !

 

Durée de vie

Avec une durée de vie de 10 heures maximum pour la campagne principale, voire un peu plus pour recommencer les objectifs facultatifs manqués, et ensuite 10/15 heures de plus pour faire tous les défis trois étoiles, trouver toutes les sondes, débloquer toutes les améliorations et succès, on se retrouve avec un jeu faisant 25 heures en étant large. Le jeu étant assez facile quand on a pris le coup de main et les bonnes améliorations, comme un des boss du dernier niveau que j'ai battu sans bouger, avec une petite astuce du jeu.

La destruction gratuite des villes n’étant pas vraiment utile,  vu qu'elle n'apporte rien du tout au jeu excepté un défouloir assez exaltant une fois toutes les armes débloquées, on se rendra vite compte que ce n'est finalement pas ça qui va nous retenir plus longtemps !

 

Résumé

Destroy All Humans! est vraiment un jeu intéressant qui saura trouver son public. Je reste juste un peu mitigé avec d'un côté des mécaniques de jeu impeccables, une ambiance géniale et une histoire vraiment drôle (même si un peu prévisible) et, de l'autre, une facilité déconcertante et un manque d’intérêt une fois les défis terminés. Je le conseille tout de même à ceux qui ont aimé la version de base et à tous ceux qui aiment les jeux de ce genre, car la qualité est là. Avec la fin de ce jeu qui annonce clairement une suite, nous espérons donc que les autres volets vont également être adaptés aux standards de nos jours, avec qui sait, quelques améliorations bien senties ?

 

L'avis de Juliaan

Pour ma part, j'ai eu l'occasion de tester ce jeu sur PC. Destroy All Humans! faisait partie pour moi de ces jeux que je n'avais pas eu l'occasion de faire à regret car pas assez de temps, d'autres jeux à jouer, etc. J'étais donc très content de pouvoir jouer à ce remaster. Et je ne suis clairement pas déçu. Le côté loufoque et parodique de l'Amérique profonde des années 60 donne à Destroy un cachet indéniable.

Contrairement à Sodzounet, je suis un peu plus dubitatif sur la qualité graphique du remaster. Sans être catastrophique, on a bien le sentiment qu'on est dans un jeu qui commence à dater.

Est-ce que cela entache le plaisir de jeu ? Clairement pas. La diversité des objectifs et l'humour omniprésent font des merveilles, et même si le jeu est un peu court, j'ai pris beaucoup de plaisir à martyriser ces misérables humains pour leur piquer leur ADN ! Je n'ai pas non plus trouvé le jeu si facile que ça, certaines missions, notamment celles d'infiltration, m'ont donné un peu de fil à retordre (sans que cela soit frustrant pour autant).

En clair, on ne peut pas dire que Destroy All Humans! soit le jeu de l'année, certes. Mais cela ne l'empêche pas de proposer un très agréable divertissement, très bien réalisé et très drôle. Après tout, c'est ce qu'on lui demande, non ?

 

Disponible sur :


Jeux du moment

>> Liste complète <<