Publicité

Story of Seasons : Friends of Mineral Town – Vie de rêve et d’ennui à la ferme

Anciennement connue sous le nom de licence Harvest Moon, la licence désormais appelée Story of Seasons a su faire son petit bonhomme de chemin et attirer bon nom d'adeptes en plus de vingt ans. Quelques mois après le Japon, l'éditeur Marvelous nous propose d'aller à Minérale-Ville pour reprendre la ferme de notre défunt grand-père et lui faire retrouver son éclat des belles années, si vous le désirez, en tout cas.

En fonction de votre choix, la durée de vie variera grandement. En effet, vous avez la possibilité dès le début du jeu de refuser l'héritage de votre grand-père, ce qui vous emmènera directement au crédit du titre. Choix pour lequel j'ai opté... avant de me raviser et de débuter une seconde partie, en acceptant cette fois-ci la mission qu'on m'incombe : nettoyer le terrain, la ferme, et devenir un fermier bienheureux et assidu (ou une fermière bienheureuse et assidue, à votre convenance !).

Le nettoyage de la ferme sera un poil laborieux durant les premiers jours

Les habitués de la licence se retrouveront en terrain connu dès le départ, plus spécifiquement si vous aviez joué, à l'époque, au volet paru sur Game Boy Advance, Harvest Moon : Friends of Mineral Town. La décision paraît surprenante. Bien qu'étant relativement apprécié, il ne s'agit pas du jeu le plus ambitieux de la série. Qui plus est, bien que vendu comme étant un remake, on pourrait assez légitimement penser qu'il s'agit d'un remaster.

En effet, en dehors d'une mise à niveau graphique moyenne (avec une patte graphique se rapprochant des opus 3DS), le titre est relativement peu avenant sur les nouveautés et la modernisation de ses mécaniques. On ne joue pas à Story of Seasons pour prendre une baffe technique, il est vrai, mais on reste tout de même bien en deçà de ce que la console peut offrir, que ce soit techniquement ou artistiquement, surtout quand on sait qu'on a la possibilité de jouer à Stardew Valley sur la même machine. Bien que coloré, le jeu paraît assez vide et se contente d'afficher le minimum. Tout juste pourra-t-on apprécier le design de certains personnages, remis au goût du jour (et certains en avaient très clairement besoin, n'est-ce pas Monsieur le Maire ?) et les animaux, que j'ai toujours trouvés très mignons dans Harvest Moon.

On fera rapidement le tour du village de notre défunt papy

En terme de mécanique de jeu, on connaît la chanson après deux décennies, et le studio s'entête dans le classicisme, sans trop prendre de risques. On évolue donc là aussi en terrain connu. Armés de nos différents outils, nous nous occuperons dans un premier temps de nettoyer la ferme en enlevant les rochers, arbres, mauvaises herbes et autres troncs, avant de pouvoir passer le terrain à la houe pour ensuite planter ses premiers légumes dont on aura été chercher au préalable quelques plants au village, avant de se lancer dans l'élevage.  Car oui, c'était l'intérêt de cette version à l'époque : la présence d'un petit village peuplé de villageois tous plus sympathiques les uns des autres. Il y a même fort à parier que votre âme-soeur attend sagement votre venue pour déclarer sa flamme. N'espérez pas tout de même tomber amoureux après 2-3 discussions endiablées, ou rouler sur l'or après quelques jours à exploiter votre ferme, le jeu demandera en effet de votre part un investissement conséquent avant de vous faire progresser.

Chaque outil peut en effet être amélioré. Casser 100 bûches et vous pourrez débloquer le niveau 2 de la hache, ce qui mettra à votre portée de petits troncs d'arbres. Pareil pour la pioche, etc... Il vous faudra être endurant, tout en surveillant votre jauge de fatigue en haut de l'écran, sous peine de vous évanouir de fatigue. Manger aidera un peu, mieux rien ne vaudra une bonne nuit de repos pour être totalement requinqué. SoS est un jeu disposant d'une boucle de gameplay répétitive par nature. Prudence donc, la patience sera votre meilleure arme, et saura vous récompenser après quelques heures à passer à flâner entre votre ferme, le village et ses autres joyeusetés.

Les saisons permettent un peu de changer d'atmosphère

Drôle de titre que ce Story of Seasons : Friends of Mineral Town. J'en attendais un remake, j'ai finalement eu un remaster entre les mains. Passé la déception initiale, j'ai repris plaisir à m'occuper de ma petite ferme, mais la magie que j'ai pu ressentir par le passé en jouant à Harvest Moon s'est quelque peu évaporée, et je soupçonne fortement Stardew Valley (plus complet, plus profond, plus reposant) d'en être à l'origine. Pour les fans invétérés de la série, le titre peut valoir le détour. Pour découvrir le genre aussi, peut-être, si la patte graphique vous plaît davantage que la 2D, mais à 49,99€, le ticket d'entrée me semble un brin élevé.


Jeux du moment

>> Liste complète <<