Publicité

Rocket Arena – Un feu d’artifice sympa

Un peu sans crier gare, voilà qu'Electronic Arts dévoilait récemment son shooter à la troisième personne, tout simplement appelé Rocket Arene. Des roquettes et des arènes, voilà qui résume bien le principe du jeu.

 

Les bases

Le principe du jeu, justement, est plutôt simple. Des affrontements en 3 contre 3, dans des arènes assez petites, où chaque joueur a à disposition un lance-roquettes, ainsi qu'une petite palette de capacités, différentes selon le héros choisi, et d'une esquive.

Cinq modes de jeu à l'heure actuelle sont proposés :

  • capture du drapeau et une variante
  • match à mort
  • chasse au trésor (où l'on doit garder un coffre et récupérer le plus de pièces possible)
  • vague d'ennemis PNJs

Ainsi qu'un total de 10 personnages. Le coeur du gameplay consiste à expulser l'adversaire en l'explosant à coups de roquettes, faisant grimper une jauge sur sa tête. Une fois la jauge remplie, un coup de roquette bien placé et il sera éjecté du terrain à grand coup d'explosion. Un principe qui n'est pas sans rappeler les brawler, type Smash Bros et autre Brawlhalla.

Sur le fond donc, Rocket Arena ne fait pas dans l'inédit. Sur la forme toutefois, le jeu se permet quelques originalités de gameplay qui le démarquent un tout petit peu de la concurrence.

Bien loin d'être une simple arme, le lance-roquettes, par exemple, est au coeur du gameplay. Tirer à ses pieds permet ainsi de se propulser vers le haut. En répétant plusieurs fois ça sur un mur, on permet ainsi de le gravir facilement. Une particularité de gameplay qui augmente ainsi les possibilités en tirant bien mieux parti de la verticalité des cartes.

Proposé à 30€ (40 pour la version "Mythique"), c'est ce prix qui a fait grincer des dents pas mal de confrères, d'autant plus avec l'ajout d'un Battle Pass. Beaucoup s'interrogent sur le prix qu'ils jugent prohibitif. Le studio promet toutefois des nouveautés tous les 4 mois, sous la forme de saisons, dont la première qui commencera le 28 juillet.

 

Des héros

Comme je le disais, 10 personnages au total sont disponibles au lancement. Avec un style cartoon, s'approchant très fortement de Fortnite, chacun ayant des spécificités qui ne s'arrêtent pas à leur style visuel.

En effet, chaque héros a un style de jeu plutôt différent et chaque joueur ne devrait pas avoir de mal à trouver chaussure à son pied. On retrouve le personnage "basique", parfait pour les débutants, en la personne de Jayto. Un chasseur qui privilégiera la distance avec Boone, ou encore une sorte de support avec Kayi, dont le globe défensif ralentit les roquettes adverses.

Chaque personnage a trois attaques à sa disposition : une attaque basique, une attaque secondaire et une attaque spéciale. Rien de plus, hormis des bonus à ramasser dans la partie, qui prennent la forme de bombes à lancer, d'aimants à roquettes ou encore d'un mode ninja (dont je n'ai pas encore pu déterminer l'utilité), et d'autres joyeusetés.

Il est en plus possible, outre la personnalisation à base de cosmétiques, de customiser son gameplay avec des artefacts, donnant quelques bonus en plus (vitesse au sol plus élevée, invincibilité de réapparition plus longue, etc).

 

Des modes

Cinq modes donc proposés à l'heure actuelle, plutôt inégaux. Je vais passer rapidement sur le mode "L'attaque des Bots-Roquettes", qui est en fait une simple succession de vagues d'ennemis PNJs. C'est un bon entraînement pour les nouveaux joueurs, mais qui ne présente pas un grand intérêt par la suite.

Les quatre autres sont autrement plus intéressants. Le mode K.O. est un match à mort par équipe, l'équipe qui a le plus de points gagne.

Le mode "Méga-Roquette" s'apparente à un Roi de la colline, où il est faut capturer une méga-roquette afin de marquer un point. La "Balle-roquette" lorgne quant à lui du côté de la Capture de drapeau. Mais le point intéressant est que l'on peut lancer la balle où l'on veut pour, par exemple, marquer à distance ou encore la passer à un coéquipier.

Enfin, le mode "Chasse au trésor" est plutôt original, demandant de récupérer un coffre à trésor (et surtout de le garder) et de ramasser un maximum de pièces pour gagner.

 

Conclusion

Au final, Rocket Arena prend un peu des idées par-ci, par-là. Un coup de brawler, un coup de TPS compétitif, mais il le fait plutôt bien. S'il ne s'agit visiblement pas du jeu de l'année, il promet une expérience plutôt sympathique et fera passer de bons moments.


Jeux du moment

>> Liste complète <<