Publicité

Deep Rock Galactic – Des pioches, des bières et des nains !

Fruit du travail passionné du studio indé danois Ghost Ship Games, Deep Rock Galactic est sorti le mois dernier d'un accès anticipé d'approximativement 2 ans. Et le moins que l'on puisse dire c'est que le jeu a été particulièrement bien suivi et l'est toujours autant depuis sa sortie !

31 mises à jour ont été publiées depuis la première version alpha dont 26 durant l'accès anticipé. Et, pour avoir testé le jeu il y a un an environ, chaque mise à jour a apporté un lot conséquent de nouveautés ou de changements importants. Les développeurs semblent être à l'image des nains : des travailleurs acharnés 😉

Bref, ayant été agréablement étonné d'un tel suivi, j'ai souhaité voir ce que donnait le jeu dans sa version 1.0. Et l'heure est venue de troquer la pioche contre la plume !

 

Ce sont "4" nains qui vont à la mine, normal pour des nains...

Deep Rock Galactic est un FPS disponible sur PC mais aussi Xbox One, jouable tout aussi bien en solo qu'en coopération avec jusqu'à 3 comparses.
Le principe est simple : depuis votre station orbitale vous sélectionnez une localisation, puis débarquez dans ses entrailles en vue de réaliser différents objectifs avant de revenir à votre base. Ça c'est pour la version résumée...

Pour la version longue, c'est parti !

Le jeu vous propose de choisir parmi 4 classes très différentes, du soldat avec son minigun et sa tyrolienne, au foreur spécialisé dans la destruction rapide des parois et accompagné d'un lance-flammes, en passant par l'ingénieur matérialisant des plateformes et ayant la possibilité de construire des tourelles sans oublier le scout disposant d'un fusil lance fusée et d'un pistolet grappin.

Ces 4 classes disposent d'un gameplay unique et d'une réelle complémentarité. Un combo très utilisé est ingénieur + scout, le premier plaçant des plateformes et le second les atteignant avec une facilité déconcertante. Cette synergie renforce l'intérêt du mode multijoueurs, mais que les solistes se rassurent : il est parfaitement possible de lancer les missions solo, vous serez alors accompagné de Bosco, un drone fort utile qui allie capacités de minage à compétences de combat.
De mon côté j'ai effectué les premières missions en solo, afin de découvrir le titre tranquillement, puis quelques missions en multi, et je confirme que le jeu est bien plus savoureux ainsi. En parlant de saveurs, un bar est présent au sein de la station orbitale et il est possible d'acheter/boire de nombreuses bières aux effets divers, certaines apportant un gros plus pour vos missions et rendant donc la pause-bar incontournable avant de partir miner !

Les 4 classes disposent de leur propre niveau et de leur propre équipement, mais vos compétences débloquées le sont au niveau du compte, compte disposant lui-même d'un niveau qui sert de prérequis pour pas mal de petites choses. On comprend très vite l'intérêt de jongler entre les classes, d'autant plus qu'il est possible de les promouvoir lorsqu'elles atteignent un certain niveau, débloquant de nouvelles fonctionnalités la première fois, puis servant principalement à continuer  d'engranger de l'XP par la suite afin de monter son niveau de compte.

Une fois votre classe sélectionnée (modifiable à tout moment hors mission), il est temps pour vous de sélectionner une mission. Ces dernières sont regroupées dans différentes zones/biomes et renouvelées à intervalles réguliers. 5 types de mission aux objectifs variés sont actuellement disponibles et peuvent être accompagnés de mutations, ces dernières sont aussi bien des bonus que des malus, rendant votre périple plus dangereux mais aussi plus lucratif ! L'impact sur le gameplay est important et cela permet de casser la routine 🙂

Une fois la mission sélectionnée et le niveau de difficulté réglé (5 niveaux différents), vient le moment de partir. Dans une méga foreuse vous vous enfoncez alors au plus profond des entrailles de la zone sélectionnée et les choses sérieuses commencent.

Note : La zone est entièrement générée de manière procédurale, d'ailleurs cette dernière est particulièrement performante, on ne retrouve jamais deux fois les mêmes "patterns" et tout semble parfaitement cohérent, du bon boulot !

Les objectifs sont multiples, il y a bien sûr l'objectif principal qui est obligatoire pour pouvoir espérer retourner à votre base, mais aussi un objectif secondaire garant de récompenses additionnelles.
Mais ce n'est pas tout, chaque map dispose de nombreux minerais, ces derniers ont tout intérêt à être récoltés afin de pouvoir améliorer votre personnage. Il est donc possible de vous focaliser uniquement sur l'objectif principal afin de boucler rapidement la mission mais aussi de rester (très) longtemps dans la zone afin de récupérer un maximum de choses utiles et c'est bien souvent la meilleure des choses à faire.

A noter que, souterrains obligent, l'obscurité règne ! Il vous faut donc régulièrement lancer des fusées éclairantes qui éclaireront temporairement une zone et qui se rechargeront au fil du temps.

Armé d'un scanner vous permettant d'avoir une représentation 3D de l'environnement, vous allez pouvoir miner et vous frayer des passages au sein de cavernes habitées !
En effet, de nombreuses créatures sont présentes et ces dernières n'ont clairement pas l'intention de vous laisser piller leur habitat naturel. Le bestiaire est relativement varié et va de la petite bébête inoffensive au mastodonte auquel vous n'aurez pas vraiment envie de vous frotter ! Chaque créature dispose d'un point faible qu'il faudra exploiter afin d'éviter de gaspiller trop de munitions, ces dernières étant limitées et nécessitant une demande de ravitaillement (possible si vous disposez de ressources suffisantes) afin de pouvoir être rechargées.

Votre inventaire étant limité en place, vous devrez compter sur Molly la mule, qui vous rejoindra à tout moment sur simple appel. Cette dernière est commune pour l'ensemble des joueurs, raison pour laquelle il est préférable de rester groupés afin d'éviter qu'elle ne passe son temps à parcourir la zone. Cette mule vous permet de déposer l'intégralité de vos récoltes !

Une fois vos objectifs terminés, l'heure est venue de retourner à la base. Molly dispose d'un bouton permettant de demander à une foreuse de venir vous récupérer. Et là s'engage le moment le plus stressant du jeu !
En effet, la foreuse ne sera pas forcément proche de vous, la mule va automatiquement partir en direction de cette dernière en prenant le soin de placer des balises derrière elle afin de vous guider un minimum. Sauf que le chemin du retour ne sera pas exempt de dangers et sera surtout limité en temps, un compte à rebours s'activant dès l'arrivée de la foreuse ! Il vous faudra donc jongler entre les créatures, mais aussi et surtout le décor qui, bien que 100% destructible, devra être "maitrisé" pour que vous reveniez le plus rapidement possible à la foreuse.

De retour à votre base, vous profiterez des récompenses de mission mais aussi du stock de minerais récoltés. Vous pourrez ainsi améliorer vos compétences, votre équipement ou vous acheter des skins sympathiques afin de rendre votre nain badass !

Au rayon des possibilités on retrouve en vrac un échangeur de minerais, une forge vous permettant notamment d'acquérir des modificateurs d'armes spéciaux (nommés overclocks) ou bien vous participerez à une plongée abyssale vous proposant d'effectuer plusieurs missions successives plus compliquées mais aux récompenses plus intéressantes ! D'autres petites choses sont présentes, comme un hall commémoratif ou bien encore des objectifs communautaires...

 

Une bonne pioche ?

On ne va pas y aller par 4 chemins, le jeu est très sympathique !
Si le design est minimaliste, la direction artistique est agréable, le moteur graphique relativement bien optimisé et la bande-son propose des titres aux sonorités synthé très eighties !

Si on peut regretter le manque de diversité des missions ou de biomes, on ne peut être que rassuré en sachant que ce sont des ajouts prévus lors des deux prochains gros patchs. Ne reste que le côté répétitif du titre, pour lequel chacun sera plus ou moins sensible. De mon côté ce n'est pas un jeu sur lequel je peux passer des heures et des heures, par contre faire quelques parties de temps en temps me permet de l'apprécier sans redouter cette éventuelle lassitude.

Si vous cherchez un bon jeu coopératif (une recherche automatique de partenaires nains se fait directement au niveau du hub des missions) et souhaitez un jeu associant farm, survie et FPS : sautez le pas !
Comme indiqué en intro, le jeu est particulièrement bien suivi par les développeurs, et la communauté de joueurs semble répondre présent 🙂


Jeux du moment

>> Liste complète <<