Publicité

Trust GXT 256 Exxo USB – Polyvalence et fiabilité

Avec l'avènement des podcasts, des Youtubers et des streamers, la bataille fait rage pour leur proposer toujours plus d'équipement. Et dans la catégorie des micros, Trust n'est pas en reste avec une gamme plutôt complète de produits : 10 références au total sur le site Web, pour tous les usages. J'avais notamment pu tester le GXT 252 Emita il y a un peu plus d'un an, qui est rapidement devenu mon micro principal de par ses qualités techniques et sa fiabilité.

Aujourd'hui, c'est le GXT 256 Exxo USB que j'ai reçu, qui joue plus ou moins dans la même catégorie, avec cependant quelques petites améliorations bienvenues.

 

Déballage

Alors que le GXT 252 se présentait dans une mallette, le packaging ici est un petit peu plus  frustre, avec une simple mousse protectrice en guise d'écrin. L'idée de la mallette était plutôt bien pensée pour les utilisateurs nomades. Dans mon cas, le micro étant prévu pour rester à sa place, l'absence de rangement ne me pose pas de souci.

L'ensemble est bien emballé et protégé, c'est surtout ça le principal.

 

Installation

Le micro complet se compose de plusieurs éléments :

  • Le micro en lui-même, plutôt lourd (pas loin de 400 grammes) et sa structure anti-vibrations
  • Une tige métallique et le pied, le tout pesant 1,3 kilo
  • un filtre anti-pop (la mousse autour du micro)

J'aurais apprécié avoir un autre filtre anti-pop amovible en forme de grille ou de toile, comme sur le GXT 252 Emita.

Néanmoins, l'ensemble donne un bon sentiment de solidité. En contrepartie, le poids total est assez élevé, qui destine le GXT 256 Exxo à un usage plutôt sédentaire.

 

Ca s'allume !

L'une des particularités de ce micro est d'activer des effets lumineux  sur le dessus. Alors certes, c'est joli en effet. Après, je ne suis pas un adepte de toutes ces lumières qu'on peut trouver sur les souris, casques, micros, etc. C'est très gadget pour moi et n'a que peu d'utilités. Hormis peut-être pour le retrouver dans le noir... Les lumières peuvent toutefois être réglées directement sur le micro, avec un petit appui sur le bouton de gain.

 

Mais des boutons utiles

Car, en effet, la plus grande différence que j'ai pu noter par rapport au GXT 252 Emita, c'est la présence de petits boutons directement sur le micro, permettant de contrôler le volume du micro, de le couper, et surtout une prise jack, pour pouvoir brancher un casque/écouteurs pour avoir le retour son (et une molette pour pouvoir régler ce volume).

Et ça, lorsque l'on commence à faire du podcast ou du livestream, avoir un retour son est un confort indéniable, qui permet de s'adapter aisément et d'obtenir une qualité d'écoute bien meilleure.

 

Du bon son !

Contrairement à d'autres micros (mais un peu plus chers, type Yeti), ce micro ne propose pas plusieurs modes d'enregistrement. Le seul proposé est cardioïde, à savoir que seul le son devant le micro est capté, ce qui est parfait pour un enregistrement standard, type streaming ou podcast. Mais ne pensez pas faire une interview avec (ou alors en vous passant le micro).

Et comme une image vaut mieux qu'un long discours, voici les caractéristiques techniques :

Globalement, avec mon statut de novice dans le domaine du son, je suis clairement conquis. La retranscription du son est très claire et le retour son est un plus indéniable. Je dirais même incontournable dès que l'on veut avoir une qualité irréprochable.

L'absence de captation des bruits extérieurs n'est pas parfaite, certains bruits parasites étant un peu trop facilement captés (comme des touches de clavier, même en faisant très doucement), mais globalement, c'est tout à fait satisfaisant pour un produit de cette gamme.

 

Conclusion

Avec un rapport qualité-prix extrêmement intéressant, le GXT 256 saura satisfaire les attentes de streamers/podcasters/musiciens en herbe, qui voudront un produit de qualité à un prix modéré (globalement dans les 120-130€).

Les boutons sur la façade sont un plus indéniable. A garder en tête toutefois le poids total et l'encombrement du pied, qui risque de réserver ce micro à un usage sédentaire.


Jeux du moment

>> Liste complète <<