Publicité

Among Trees – Un jeu de survie magnifique, mais un peu vide

Cela fait quelques années qu’on a le droit à des « Disponible maintenant » lors des conférences E3. Cette année, point d’E3, mais nous n’avons pas échappé au flot de conférences pour autant. Annoncé en 2018 via un trailer très atmosphérique, Among Trees s’est ensuite montré relativement discret, en faisant quelques apparitions éparses ça et là, jusqu’au PC Gaming Show, où on a eu droit à un « Available now on Epic Games Store » après un trailer encore une fois très joli.

Pour les gens ayant le titre en liste de souhaits Steam, il sera nécessaire de changer de crèmerie si vous souhaitez profiter de l’Accès Anticipé, le jeu étant exclusif à la boutique Epic pour au moins 15 mois, dixit la FAQ du jeu.

L'inventaire a la fâcheuse tendance à se remplir très vite

Disponible pour 19,99€ sur l’EGS, le jeu nous avertit dès le lancement qu’il ne s’agit pas d’un produit fini, et que bon nombre d’éléments ne sont pas encore implémentés. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’effectivement, le jeu, bien que plus avancé que lors de son Alpha, gagnerait à être enrichi, que ça soit en termes de contenu ou en matière d’ergonomie.

Impossible par exemple d’éditer le mapping des touches directement en jeu, il faudra forcément fermer le client et passer par l’outil de configuration avant lancement pour paramétrer les touches de son choix. Les manettes standards ne sont également reconnues que partiellement. Le stick droit (caméra) n’était pas opérationnel lors de mes essais. Qu’à cela ne tienne, après avoir configuré mes touches en AZERTY, je me lance, et je dois le confesser, j’ai pris une petite baffe.

Among Trees se révèle aussi beau que dans ses magnifiques trailers, et pouvoir se déplacer dans ce monde, c’est l’assurance d’en prendre plein les mirettes. La direction artistique fait mouche, et m’a personnellement fait oublier bon nombre des défauts du jeu, qu’il me faudra malgré tout énumérer un peu plus tard. En plus d’être beau à en pleurer, le jeu se paye le luxe d’être fluide. Peut-être est-ce lié à ma configuration musclée, mais c’est souvent un défaut récurrent des Early Access, et ici, le jeu ronronne à 60FPS, et c’est relativement rare pour que ça soit mentionné.

Le jeu multiplie les panoramas sublimes et fascine lorsqu'on explore

Le cœur du jeu est similaire à bon nombre de jeux de survie. Se nourrir, construire un foyer, explorer, survivre… et pas beaucoup plus, voire même un peu moins que les autres jeux du genre. En effet, on aura rapidement fait le tour des objectifs, qui sont relativement limités pour le moment, puisqu’ils se concentrent sur l’expansion de sa maison. Après avoir rénové une bâtisse en ruine, on fera en sorte de l'agrandir pour créer une cuisine, un atelier, un jardin ou encore un grenier. Chaque extension de la maison offre de nouvelles possibilités, mais le tour est fait en une demi-douzaine d’heures et, à part s’amuser à fabriquer quelques décorations à exposer dans votre chez-vous, seule l’exploration de la carte dans ses moindres recoins vous tiendra en haleine quelques heures de plus.

Le cycle jour/nuit, déjà implémenté, m’a pour le coup frustré, puisqu’il mettait fin de manière anticipée à mes flâneries dans le monde d’Among Trees, où je prenais plaisir à me perdre dans ces denses forêts. Les développeurs ont quand même pensé aux joueurs un peu rêveurs, en proposant un mode où vous n’aurez qu’à flâner, sans vous soucier de la faim, de la température ambiante ou de la fatigue, mais l’intérêt est moindre après quelques heures, et le mode survie pas bien complexe pour le moment, l’IA des quelques animaux n’étant pas très folichonne, et la chasse n’étant pas encore implémentée. Vous serez bon pour manger des champignons et des baies pour un moment, sur fond de musiques ambiantes très reposantes. Les animations sont encore un peu rudes en l’état, ce que l’on percevra notamment lorsqu’on se la jouera bûcheron, pour récupérer brindilles et planches de bois, respectivement utilisées pour la cuisine et la fabrication d’objets.

L'IA n'en est encore qu'à ses prémices. L'ours m'attaque... et m'oublie presque instantanément

Ce qui énerve, en jouant au titre de FJRD Interactive, ce sont ses limites. Le jeu n'a pour ainsi dire que son atmosphère et sa belle plastique en l'état. Tous les autres systèmes sont soit présents dans une forme très basique, ou pas implémentés du tout. Me faire attaquer par un ours qui m'oublie quelques secondes après m'avoir donné un coup de patte, alors que je pisse le sang à 2 mètres de lui, ça fait tache et ça ruine un peu l'immersion et le côté "survie en forêt". Pareil pour le système de nourriture, bien trop simple à l'heure actuelle : manger un champignon restaure suffisamment la barre de faim pour que l'on ait pas envie de perdre son temps à cueillir des légumes à faire mijoter. Il n'y a aucune plus-value au fait de cuisiner, excepté le fait de voir son pot-au-feu se faire magiquement devant soi après avoir mélangé 3 fois le même ingrédient. Les objets à fabriquer sont également extrêmement standardisés et ne permettent aucune fantaisie. Tout est pensé pour être à un endroit précis dans la maison, je ne peux pas mettre la cuisine à droite si le cœur m'en dit, vu qu'elle est pensé pour être sur la gauche.

La feuille de développement mise à disposition sur le site officiel est assez légère sur le court terme. J'admets avoir apprécié la franchise du studio et, au vu des récents papiers mentionnant le crunch, je suis ravi que les développeurs aient une période dédiée pour prendre des vacances et se reposer. Il me paraît toutefois nécessaire de prévenir les potentiels intéressés qu'en l'état, l'achat du titre est avant tout un acte de soutien et qu'avant l'automne prochain, aucun ajout de contenu n'est prévu sur le titre. L'équipe de développement réfléchit également à l'intégration potentielle de la chasse et du multijoueur. Pour le moment, il faudra voyager seul dans les terres d'Among Trees et, passé l'émoi initial du citadin qui retourne à la nature et se ressource, il est probable qu'après quelques jours, vous ne ressentiez plus qu'une chose : l'ennui.

Epic Games Store - 15,99€


Jeux du moment

>> Liste complète <<