Publicité

Ys : Memories of Celceta – De la PS Vita à la PS4

Sortie en 2012 au Japon, puis en 2014 dans nos contrées sur Playstation Vita, Ys : Memories of Celceta est l'un des épisodes de la licence du même nom. Comme par le passé, nous voyons, bien après l'heure, cette version arriver sur nos consoles (sortie Steam l'an dernier).

 

Une histoire de souvenirs

Le personnage principal de l'histoire, Adol Christian, se réveille dans la ville de Casnan sans vraiment se rappeler qui il est et comment il est arrivé là. Après plusieurs minutes de dialogues et de cinématiques, vous rencontrez un ancien camarade et dealer du nom de Duren qui vous raconte un peu ce qui se passe tout en se liant d'amitié avec vous (il vous connaît aussi de loin). Après quelques péripéties, votre équipe composée d'Adol et de Duren se voit confier la quête de cartographier la Grande Forêt qui entoure la ville. Malheureusement, ou heureusement pour vos aventuriers, celle-ci regorge de secrets et de monstres. Tout en avançant dans les profondeurs de cette vaste zone, vous ferez la rencontre de nombreux personnages dont certains qui vous rejoindront dans votre aventure, mais surtout d'événements spéciaux qui vous permettront petit à petit de retrouver des pans de mémoires.

Outre le fait de cartographier les différents recoins de la carte, de nombreux PNJs vous donneront des quêtes à accomplir contre des objets ou de l'or. Ces quêtes pour la plupart de type Fedex (tuer X monstres ou de récupérer certains objets) auront aussi l'avantage de creuser le lore de certains personnages ayant parfois des histoires assez saugrenues. Différents marchands vous donneront l'occasion de faire des emplettes ou de créer des équipements pour affronter les différents ennemis que vous croiserez. Sur la création d'objets, l'interface et les besoins sont assez sommaires et demandent souvent énormément de composants pour récupérer de l'équipement certes assez fort.

 

Un portage peut-être de trop ?

Ys a un système de combat intéressant où vos personnages évoluent en temps réel et où vous pouvez, pour chacun, les équiper de plusieurs compétences pouvant être activées directement par des raccourcis à la manette. Vous pouvez à tout moment changer de personnage par un bouton pour profiter des forces/faiblesses de votre équipe contre vos ennemis. A chaque compétence utilisée, une barre commune se charge vous permettant à un moment donné d'utiliser un coup spécial dévastateur. Pour être vraiment efficace, il faudra vraiment prendre en main chacun des personnages ainsi que leur animation pour tirer profit au mieux de leur type d'arme et de leur efficacité contre les monstres.

Même si le jeu profite de nombreuses cinématiques/dialogues avec des animations japonaises, il manque par contre de profondeur graphique en jeu pour un titre sur PS4. De nombreux personnages sont souvent sans émotions ou avec des animations assez incertaines. Côté décor, même si ce n'est pas parfait, le rendu est correct pour ce genre de jeu. La bande- son par contre est fidèle à l'oeuvre originale et, que ce soit dans les zones pacifiques ou en combat, le rendu et l'harmonie sont tout simplement magnifiques.

 

Conclusion

Ys : Memories of Celceta n'est pas un mauvais jeu en soi si l'on fait abstraction de la partie graphique des personnages qui peine parfois. L'histoire, même si elle est classique, reste de très bonne facture et vous mettra dans le bain des prochains épisodes qui vont normalement sortir cette année. Son gameplay, assez nerveux mais accessible, vous procurera beaucoup de plaisir et certaines mécaniques de monstres/boss vous demanderont parfois même plusieurs essais pour en venir à bout !

Si vous avez un trou dans votre agenda ou si vous voulez vous remettre à jour dans la licence, c'est peut-être le bon moment pour sauter le pas avec ce portage PS4.

PlayStation Store - 29,99€


Jeux du moment

>> Liste complète <<