Publicité

Gloomy Eyes – Un film d’animation en réalité virtuelle fascinant

Depuis quelques années déjà, les expériences en réalité virtuelles abondent sur les différents marchés en ligne (Magasin Steam, Oculus Store, PS Store...) et la qualité varie souvent, du médiocre à l'excellent, avec beaucoup d'expériences agréables, bien que souvent trop courtes. Les films en réalité virtuelle occupent une place de plus en plus importante sur ce segment VR, et l’œuvre Gloomy Eyes dont on va parler ce jour fait justement partie de cette catégorie "Films VR".

Nul besoin de manette pour vivre ici l'aventure de nos 2 tourtereaux, il vous suffira d'un casque de réalité virtuelle (idéalement sans-fil, j'y reviendrai) et d'écouteurs pour apprécier pleinement l'expérience ! Gloomy Eyes est découpé en 3 épisodes, d'une durée moyenne de 9 minutes chacun.

En fixant quelques secondes un épisode dans le menu, ce dernier se lancera et nous aurons droit à un Warm Bodies revisité à la sauce Tim Burton. On suivra l'idylle de Nena, une fille humaine, et Gloomy, un zombie presque mignon aux yeux aussi globuleux que lumineux. Une amourette assez atypique, on en conviendra, et qui ne sera pas du goût de l'oncle de la demoiselle, qui souhaite éradiquer tous les zombies. Une histoire d'amour comme on en a vu et lu des milliers donc, très classique dans le fond, mais qui se démarque sur la forme, grâce à la Réalité Virtuelle. Le titre délivre un joli message sur la tolérance, en critiquant certains défauts de l'Homme, comme son envie de tout contrôler et de ne pas toujours accepter la différence. Cette critique passe aussi par les animations, qui montrent des humains aux animations très animales, et notre ami zombie qui, lui, se déplace de manière très humaine.

Cette mini-série a été créée en 6DoF et 3D temps réel, à la lecture de la fiche technique. De ces deux abréviations, j'avoue n'en connaître qu'une seule. J'ai donc découvert le 6DoF, qui est en fait un acronyme indiquant qu'on dispose de 6 degrés de liberté. En plus des 3 mouvements de tête qu'on utilise souvent en VR (qui consiste à pouvoir pencher la tête à droite et à gauche, la tourner à gauche et à droite, et en avant ou en arrière), les 3 mouvement dans l'espace ont été ajoutés. On peut donc se déplacer dans le décor, en avançant ou en reculant, en se déplaçant à gauche comme à droite, ainsi que se baisser et se lever. Il m'a fallu quelques minutes pour m'apercevoir que j'étais libre de mes déplacements, j'ai donc vu l’œuvre à deux reprises, une première fois de manière statique (assis sur mon siège), puis une seconde fois en me déplaçant dans mon aire de jeu, et j'ai été assez conquis !

Gloomy Eyes dispose en effet d'un univers qui mêle magie et morbidité, et fait vraiment penser à 2 des films de Burton : L'étrange Noël de Mr. Jack et Les Noces Funèbres. Étant fan de ces 2 films, j'ai donc naturellement beaucoup aimé ce que j'ai vu, et j'ai suivi avec passion les 3 épisodes disponibles. Techniquement, c'est très propre et très fin, et chaque décor est un vrai plaisir pour les yeux, regorgeant de détails ça et là, avec des personnages superbement animés. La qualité variera bien entendu en fonction du casque utilisé, de la résolution et du type de dalle, mais restera honnête dans la plupart des cas. Petite remarque toutefois, ce n'est pas propre au jeu d'ARTE, mais la présence d'un fil sur mon casque m'a gêné. Le jeu se déroule par petites saynètes et nécessite de tourner sur soi-même dès que les personnages changent de lieu. Sur un Oculus Quest, ça ne posera aucun souci, mais quand on a le casque connecté à un PC, ça peut devenir contraignant, sachant qu'on tourne sur soi-même 2 à 3 fois pour chaque épisode.

Un petit mot sur le doublage, d'excellente facture, que ça soit en anglais (doublé par Colin Farrell) ou en français (Tahar Rahim), l'histoire qui nous est narrée est interprétée avec beaucoup de justesse, et est accompagnée par de jolies mélodies en fond. Un réel plaisir !

Il s'agit de ma première expérience de ce style, et je n'ai qu'une envie, c'est d'en vivre d'autres. Je pense par contre ne pas être aussi enthousiaste, tant Gloomy Eyes m'a enchanté. L'expérience est certes courte... mais l'avoir vécue m'a ravi. Son prix doux de 7,39€ est loin d'être un obstacle. Et, pour les moins fortunés, sachez qu'ARTE a mis en ligne les 3 épisodes sur sa chaîne Youtube (qui perd un peu de son charme sous cette forme).


Jeux du moment

>> Liste complète <<