Publicité

About Love, Hate And The Other Ones 2 – Et les frites dans tout ça ?

Avec tant de jeux d'action et de guerre qui envahissent en surproduction les boutiques, de temps en temps se gratter un peu le cortex sur un jeu de réflexion n'est pas un mal pour faire un break dans toute cette violence.
C'est pourquoi aujourd'hui on va parler de l'un d'eux dont j'essayerai au maximum de ne pas donner le nom vu que sa longueur qui pourrait faire pâlir de jalousie n'importe quel titre de jeu Capcom.

About Love, Hate and the other ones 2 est donc la suite de About Love, Hate and the other ones, un jeu où vous contrôlez Love et Hate, deux bonshommes qui vont partir à la recherche du fiston de Hate, portrait craché de son papounet mais en un peu trop curieux et qui a été téléporté on ne sait où en appuyant sur un gros bouton rouge mystérieux qui traînait là.
Le joueur va donc devoir faire progresser ces deux personnages que tout oppose, de niveau en niveau, chacun découpé en cases pour atteindre un bouton rouge qui les téléportera, espérant que ce soit le dernier. Mais attention, chaque niveau est rempli de petits bonhommes neutres et particulièrement influençables qui vous bloqueront le passage comme ça, juste pour le fun. Il faudra  alors les manipuler avec les pouvoirs de l'amour et de la haine de vos protagonistes pour se débloquer des chemins. De préférence des chemins qui rapportent des pièces d'or pour acheter des niveaux bonus.
L'amour de Love attirera ces personnages d'une case, tandis que la haine de Hate les fera fuir d'une. Le concept reste identique au premier. Mais pour justifier l'intérêt d'un nouvel opus, les puzzles sont désormais en 3D et il faudra pivoter avec le bouton droit de la souris dans les niveaux pour progresser et tourner aux angles. Le bouton gauche servira à indiquer la destination désirée au personnage contrôlé et à sélectionner une cible.

Maniement enfantin pour un jeu qui l'est moins puisque mécanismes et autres éléments viendront pimenter les choses au fur et à mesure que vous avancerez dans le jeu.
Mais voyez-vous, je n'ai pas joué au premier et le jeu, malgré une histoire simple et rapidement assimilable, a un effet hermétique pour les nouveaux venus. La raison ? Une progression dans la difficulté bien trop rapide, avec des assomptions que l'on a jouées au premier, pour arpenter cette suite. Dès le deuxième monde, le joueur a de sérieux bâtons dans les roues avec ce passage à des puzzles en 3D et rien pour le guider un peu plus dans ce nouvel environnement. Sans compter des subtilités pas assimilées car pas démontrées dans le jeu.
Rien d'insurmontable en expérimentant un bon moment, certes, mais un phénomène de perte de temps un peu agaçant quand le jeu vous sort "Vous savez quoi faire maintenant" dès le premier niveau qui exploite les angles alors qu'on n'en a jamais vu encore ! Par contre pour parler des évidences, il ne rate aucun moment...
Autant laisser le joueur sans tutoriel plutôt que d'en mettre un qui fait les choses à moitié.

Du coup, la patience à l'encontre des niveaux du jeu s'estompe rapidement, du moins dans mon cas, parce que, bien que prometteur, le jeu ne m'a pas encouragé à pénétrer dans son univers au design mignon et épuré. Le deuxième monde a fini par me lasser par tant d'hermétisme, tant de refus d'accompagner le joueur dans ses débuts afin de l'aider à assimiler les tenants et aboutissants de ce que le gameplay peut apporter. Le concept est pourtant intéressant et simple, il aurait dû satisfaire mes fortes envies de me gratouiller le cerveau demandeur de casse-têtes, mais l'approche reste maladroite pour quiconque n'a pas déjà fait le précédent.
Malgré tout, le jeu reste sympathique et devrait plaire à quiconque arrive à surmonter l'effet frustrant du "Oh ben débrouille-toi, je n'aide que sur les éléments qui n'ont pas besoin de coup de pouce".
Bref, si About Love Hate and other ones 2 arrive à conquérir sans encombre de nombreuses personnes car ses qualités sont là, moi je n'ai absolument pas réussi à rentrer dans le jeu. Tant pis pour moi, j'avais qu'à avoir fait le premier.


Jeux du moment

>> Liste complète <<