Publicité

John Wick Hex – Et ça fait bim, bam, boum

Est-il encore nécessaire de présenter John Wick, ce tueur à gage repenti qui reprend du service suite à la mort de son toutou Daisy ? Incarné par un Keanu Reeves très en forme, la trilogie a su se faire une belle place dans le panthéon des films d’action de la précédente décennie.

Le jeu John Wick Hex ne s’embarrasse pas du scénario pas franchement extraordinaire des films, puisqu’il fait office de prequel et prend place à un moment où John Wick officiait encore en tant que tueur à gage. L’histoire fait s’affronter Hex et le conglomérat de la Grande Table. On recevra ses ordres de missions via de petites cutscenes mettant en avant, entre autres, Charon et Winston (on retrouve d’ailleurs les doubleurs originaux pour ces deux personnages). Les fans des films apprécieront les nombreuses références aux films faites ça et là durant l’aventure.

Le jeu dispose de 7 chapitres, chacun étant découpé en 5-6 niveaux nous faisant progresser peu à peu dans la zone, jusqu’à la « chambre » du boss de chapitre. En dehors du premier chapitre, Chinatown, qui fait office de long tutoriel, on se retrouvera, avant chaque début de chapitre, à préparer le terrain en plaçant des armes ou des soins par ci, par là. On aura aussi la possibilité d’activer des bonus passifs, en fonction du nombre de pièces du Continental que l’on a en sa possession. Et ces bonus, croyez-moi, vous en aurez besoin… et encore, ce n’est pas dit que ça soit suffisant pour vous sauver.

Mais, John Wick Hex est pour ainsi dire très mal équilibré. Après 2 chapitres assez accessibles, on se retrouve soudain face à un mur sur lequel on viendra s’écraser plusieurs fois. Il est possible de progresser, bien entendu, mais la marge d’erreur étant proche du néant, on se retrouvera à devoir effectuer des actions extrêmement précises sous peine de finir avec une balle entre les deux yeux, ou poignardé par un ennemi surgissant derrière soi  pendant un combat.

A cette distance, je ne devrais pas avoir de mal à toucher ma cible

Il faudra en effet avoir les yeux partout pour tâcher d’avancer avec notre tueur à gage chevelu. L’approche tactique choisie par Bithell Games aura surpris de nombreux joueurs lors de l’annonce, mais c’est en fait extrêmement intelligent et le pari est réussi. Le jeu se base sur un système de pause active, qu’on pourrait comparer à XCOM ou au récent Gears Tactics, tout en s’inspirant de SUPERHOT, pour la gestion de l’action uniquement quand le personnage se meut. Chaque action demande un temps plus ou moins long pour être exécuté, temps qui apparaît sur la frise chronologique visible en haut de l’écran.

Ce qui est pratique, c’est que l’on voit également la frise du temps de l’ennemi, et que l’on peut savoir, en fonction de l’action que l’on opère, si l’on agira avant/pendant ou après son adversaire. Il sera rapidement primordial de vérifier le temps que prend chaque action, afin de préparer ses coups avec un peu d’avance. Quand recharger, quand attaquer, quand se concentrer, quand se soigner ? Autant de questions à se répéter après chaque « tour » effectué. En sus, il est nécessaire de se placer correctement pour augmenter le pourcentage de chance de toucher un ennemi avec son arme, que l'on pourra aussi balancer pour l’assommer (ou le tuer, en fonction des dégâts qu’il aura subis au préalable).

On pestera toutefois un peu en voyant les animations assez sommaires de ses personnages. Oubliez le côté stylisé des chorégraphies du film. Ici, John embrasse la doctrine du tueur à gage réfléchi et prudent. Heureusement, la direction artistique du titre relève le niveau. Après quelques niveaux  graphiquement assez génériques et ternes, le jeu relève le niveau en offrant des environnements plus jolis et colorés.

En fonction de vos performances, vous pourrez débloquer différents titres pour John.

Le portage console est réussi en lui-même. L’interface est un poil moins intuitif que sur la version PC, mais reste ergonomique et simple à utiliser.

Rarement punitif mais souvent exigeant, John Wick HEX est un bon titre, qui conviendra à ceux cherchant un titre tactique précis et difficile, et qui sauront faire fi de certains aspects un peu cheap.


Jeux du moment

>> Liste complète <<