Publicité

Granblue Fantasy Versus – Du gacha au jeu de combat

Granblue Fantasy est une franchise créée par Cygame et ayant débuté en 2004 par un jeu mobile JRPG/Gacha qui avait su réunir Hideo Minaba, le directeur artistique ayant travaillé sur Final Fantasy V, VI, IX, Lost Odyssée et d’autres, avec le non moins célèbre Nobuo Uematsu compositeur d’une grande majorité des musiques de la grande Saga Final Fantasy et bien plus.

Grâce au grand succès du jeu mobile, Granblue Fantasy est devenue une œuvre transmédia, anime, manga et bien sûr jeux vidéo. Celui qui nous intéresse aujourd’hui est Granblue Fantasy Versus, Cygame ayant alors prêté sa licence à Arc System Works bien connu pour ses jeux de combat en 2D très nerveux et souvent avec une direction artistique rappelant les mangas.

Grandblue Fantasy Versus est donc un jeu de combat en un contre un de type 2D assez classique, se rapprochant fortement des Street Fighter avec un système clair et assez basique mais néanmoins aussi relativement complexe pour les plus exigeants d’entre vous qui voudraient y passer des milliers d’heures.

De base le jeu utilise quatre boutons principaux : un pour les coups faibles, un pour les coups moyens, un pour les coups forts et le dernier bouton qui est unique à chaque personnage. Avec ce dernier bouton, Charlotte pourra utiliser un bouclier spécial, Gran pourra charger une attaque, celui de Narmaya la fera changer de posture de combat etc... Ajoutés à ces quatre-là, un bouton de compétence et un bouton de garde. Vous l’aurez sans doute compris : via le bouton de technique unique chaque personnage se démarque déjà de ses pairs.

Si Granblue utilise un système classique de quart de cercle, de charge arrière ou de manipulation bien connue du Shoryuken, le bouton de compétence permet d’utiliser des raccourcis. Par exemple une simple pression sur ce bouton lancera le même coup qu’un quart de cercle avant, une pression sur le bouton avec une direction (à la manière d’un smash bros et ses coups spéciaux) lancera alors la manipulation du Shoryuken. Mais attention, votre coup spécial sera alors mis sous un « cooldown », un temps de recharge,  à la manière de certains MMORPG.  

Dans la même veine pour se protéger d’un coup il faut presser « arrière » mais, selon la position de votre adversaire, votre « arrière » est peut-être devenu votre avant… Et bien, il existe un bouton qui vous met en garde quelles que soient votre position et celle de l'ennemi mais, tout comme le bouton de compétence, le bouton de garde est moins fort que la garde avec une pression arrière et ne permet pas certaines choses que le tutoriel vous expliquera avec brio.

Mais grâce à ces deux petits boutons, les moins adroits d’entre nous pourront s’amuser assez vite sur le jeu. Et pour finir le jeu propose une seule jauge annexe au point de vie, elle se remplit de zéro à cent durant le combat en attaquant et en prenant des coups et ne peut être utilisée que lorsqu'elle est pleine pour lancer une attaque dévastatrice et une attaque encore plus puissante si la vie de votre personnage est en danger.

Si vous cherchez à vous améliorer sur le jeu, de nombreux tutoriels inclus vous permettront de progresser assez simplement avec beaucoup d’exercices très bien faits, ainsi qu’un lexique qui utilise les termes « universel » des jeux de combat, ce qui pourra vous aider à comprendre et parler la langue des « autres »

Le jeu est bien équipé en modes de jeu : il y a bien sûr le classique mode arcade qui vous fera affronter une série d’adversaires jusqu’au boss de fin sans histoire, le mode entraînement qui  fourmille d’une myriade d’options et vous permet de tester une infinité de possibilités et de mise en situation, le mode défi qui propose… des défis oui, mais qui est en fait un véritable tutoriel à Granblue et aux jeux de combat.

Et surtout le mode RPG proposant une histoire inédite qui vous fera redécouvrir certains des personnages ou les découvrir si vous êtes nouveau dans la licence. Ce mode est ponctué de scènes à la manière des nouvelles visuelles, c’est-à-dire portrait en 2D des protagonistes sur un fond animé ou pas et texte qui défile en bas, le tout étant doublé pour Granblue, mais est également doté de scènes animées vraiment jolies.

Dans ce mode RPG le système de combat est un peu différent. Vous affrontez souvent plusieurs ennemis à la fois, seul ou avec des alliés contrôlés par l’IA ou par un ami via internet. En mode RPG, vos personnages gagneront des niveaux et de précieux équipements qui seront alors utiles contre certains boss. Enfin il propose même un système de tirage à la manière du gacha original afin de gagner de nouvelles armes. Mais ne vous inquiétez pas, votre argent réel n’est pas ici menacé. Pour venir à bout du mode RPG, environ sept heures vous seront demandées, mais si vous accrochez au jeu de combat vous n’êtes pas près d’avoir fait le tour ! 

Côté technique le jeu est superbe, il fait partie des plus beaux jeux du combat sur le marché et vous envoie souvent des animations exagérément cools pour les super coups spéciaux. Côté artistique, Nobuo est toujours là et accompagné d’autres artistes notamment Yasunori Nishiki qui s'était fait remarquer sur Octopath Travelers. Et donc oui les musique du jeu sont superbes et sont divinement accompagnées par le design des personnages et les artworks magnifiques de ce cher Minaba.

Granblue Fantasy Versus est donc un excellent jeu de combat 2D. Très accessible pour les nouveaux joueurs, il offre une bonne porte d’entrée dans ce monde étrange, mais propose également de nombreux systèmes pour que les plus aguerris s’amusent dessus ! 


Jeux du moment

>> Liste complète <<