Publicité

Trials of Mana – On remake ça ?

Trials of Mana... Derrière ce nom imprononçable se cache un jeu exceptionnel d'une série formidable d'action-RPG connue sous le nom harmonieux de Seiken Densetsu et dont l'opus qui nous intéresse ici est le 3ème et dernier de cette saga malheureusement éteinte depuis l'époque de la Super Nintendo et pour lequel seul le second opus, Secret of Mana, s'était aventuré dans nos frontières.
Aujourd'hui, Square-Enix nous propose, un peu dans l'ombre du remake de Final Fantasy VII, de découvrir celui de Seiken Densetsu 3 : Trials of Mana dont nous avons déjà parlé par deux fois lors de la gamescon 2019 et de la sortie de la démo il y a un peu plus d'un mois. Voyons enfin ensemble ce que tout cela donne avec la version définitive dans un test garanti sans aucun indice scénaristique, ni même spoilers en dehors du fait que je suis ton père. Et encore, c'est uniquement pour la rime.

Trials of Mana est un action-RPG qui vous met dans la peau de 6 personnages dont le destin va changer pour 3 d'entre eux suite à la rencontre avec une fée : ceux que vous aurez choisis pour votre équipe.
Le concept du jeu est de proposer une aventure globale pour les six protagonistes, mais en fonction des trois que vous choisirez, à commencer par le premier, l'angle de vue du scénario sera sensiblement différent, les interactions avec des personnages pourront changer ou être plus ou moins étoffées, quelques évènements entre protagonistes pourront se produire également, ainsi que l'accès à certains lieux qui pourra demander des conditions différentes.
Ce ne sont donc que des détails, des changements mineurs qui pourraient décourager de choisir de nouveaux personnages pour une autre partie. À cela, je répondrais bien par une maxime que j'utilise souvent :"Oui, mais non".
Et cela tient à trois choses.

La première vient du fait que même si la trame globale ne changera pas, le choix du personnage principal va, sans spoiler quoi que ce soit, influencer sensiblement l'angle de vue et, à partir d'un certain point de l'histoire, quelques éléments scénaristiques secondaires. Il y a 3 angles de vue en tout, 2 personnages par angle, mais chacun a ses propres spécificités scénaristiques (début et fin, notamment) ainsi que ses propres motivations pour partir à l'aventure.
La deuxième vient du fait que même si la quête restera la même, et malgré le peu de modifications, certains points de vues peuvent être créés afin de pouvoir contempler la globalité politique du monde du jeu, observer et écouter les personnages qui se comportent différemment ou encore voir ces différences en croisant un personnage que vous aviez lors de votre première partie affronter impuissant une situation ou prendre un rôle sensiblement différent parce que vous n'êtes pas un élu de la fée, compagnon de voyage de votre groupe.
La dernière de ces choses étant que chaque personnage est fun à jouer à sa manière, alors on aurait tort de s'en priver. Mais j'y reviendrai un peu plus bas.

Chaque "aventure" prendra donc entre 25 et 30 heures à boucler, ce remake proposant du contenu de 5 heures environ après la trame principale. Mais sans spoiler quoi que ce soit, c'est un contenu additionnel vraiment scénaristiquement très fainéant puisque c'est combat sur combat sur combat sur combat pendant 5 heures. Il y a certes le mot action dans le genre, mais le RPG semble avoir été oublié...
Sans compter que le jeu est très facile. Beaucoup trop facile même et ce test a été préparé en difficile, le mode de difficulté le plus élevé du jeu. Mais même avec cela, les combats sont tellement simples et élémentaires que le challenge est inexistant. Pas un seul game over. Même contre les boss.
Alors je veux bien que le passage à la 3D ait eu comme résultat des combats en temps réel, au gameplay somme toute réussi, mais encore aurait-il fallu adapter les ennemis en conséquence pour les rendre un poil plus actifs voire plus agressifs car ils ont conservé leur comportement de l'époque de la Super Nintendo alors que vos personnages ont passé ce cap de belle manière.

Mais avant d'entrer plus en détail sur les combats, le système d'évolution des personnages et des compétences, il est important de parler préalablement de l'aspect technique du remake et de son évolution par rapport à la version originale.
Super Nintendo oblige, Seiken Densetsu était en vue de dessus comme pour son aîné Secret of Mana ou encore Zelda : A link to the past. Pour ceux qui ne voient pas trop ces deux jeux, imaginez The Legend of Zelda : Link's Awakening sur Switch, mais avec une technique des années 1990 et vous aurez à peu près une petite idée de comment cela se présentait.
Aujourd'hui, le remake étant entièrement en 3D, on se retrouve donc avec un jeu d'action en 3D. Cependant, certains éléments originaux ont été conservés, d'autres modifiés ou ajoutés pour conserver un peu l'esprit des combats tout en actualisant le tout. Le pari est dans l'ensemble réussi avec un système de combos, certes limité mais efficace, des attaques physiques fortes et faibles, le système d'esprits élémentaires qui revient, tout comme les roues d'objets et de magies, la charge d'attaque - bien que je préfère celle à plusieurs niveaux de Secret of Mana. Il faut aussi noter la présence d'un système de périmètre et de fuite pour rendre les affrontements un peu moins aléatoires. L'ensemble est vraiment bien fichu si ce n'était cette aberrante facilité décrite plus haut. Et il ne faudra pas compter sur le cycle jour/nuit ou même sur les jours de puissance (un jour de la semaine affilié à un élément qui en théorie rend cet élément plus efficace) pour rendre le challenge plus intéressant. Oui, ils sont toujours présents mais ne vont pas vraiment influencer les combats, à l'exception de Kevin qui se transforme et augmente ses dégâts physiques à la nuit tombée.

Il m'est impossible de parler d'un RPG de Square Enix sans mentionner les musique. L'option pour écouter les sublimes mélodies d'époque est offerte au joueur. Ces musiques et bruitages dignes d'un clavier Bontempi, puissance de la SNES oblige, peuvent être choisis pour le côté nostalgique. Mais pour ceux qui ne daigneront pas plonger dans le passé, sachez que par défaut, toutes les musiques ont été réorchestrées par un vrai orchestre comme l'éditeur nous en a donné l'habitude depuis désormais un sacré bon paquet d'années. Que vous choisissez l'un comme l'autre, vos oreilles seront bien chouchoutées.

Concernant les personnages, chacun des 6 protagonistes est un spécialiste : Kevin, le lycanthrope est un combattant à mains nues. Charlotte, la jeune elfe est clerc et procurera des magies de soin et usera de magies d'amplification redoutables. Duran, soldat épéiste protégera ses alliés autant qu'il pourfendra ses ennemis tandis que les sortilèges d'Angela déchaîneront les 8 éléments. Riesz armée de sa lance et le voleur Hawkeye sauront chacun à leur manière affaiblir leurs ennemis et renforcer leurs alliés.

Quelle Classe !

Chaque personnage appartient à une classe de base. Cette dernière, si vous remplissez les conditions requises, pourra évoluer selon un arbre lumière/ ténèbres et apporter de nouvelles compétences selon l'orientation choisie. À chaque changement de classe, vous pourrez choisir entre lumière et ténèbres permettant de vous spécialiser et il sera toujours possible de revenir en arrière et changer pour une classe différente avec les bons objets. De plus, avec un équipement adapté et un réglage d'IA pour vos 2 alliés non contrôlés (il est possible de prendre le contrôle de n'importe quel membre de votre groupe, hors villes), vous serez encore plus performant !

Ça donne grave envie, hein ? En fait, c'est un teaser à l'américaine car concrètement, les différences entre chaque personnage sont effectivement notables, encore plus avec le système de classes (voir encadré ci-dessus) mais en termes de gameplay, les développeurs ayant voulu conserver autant que possible l'esprit du jeu original, le joueur va devoir monter au corps à corps un peu en bourrin plus que de la jouer avec un minimum de stratégie et c'est vraiment dommage car les influences élémentaires étaient selon mes lointains souvenirs bien plus impactantes. La perspective 3D rend cependant les choses bien trop aisées pour le joueur car comme dit plus haut, les ennemis ne suivent pas trop un rythme que les protagonistes ont pris lors de cette évolution "nouvelle génération". On se retrouve avec l'esprit de la série, oui, mais un esprit un peu délavé auquel il manque pour ceux qui ont joué à la série originale, un peu de son goût d'antan.

Ceci étant dit, ce phénomène d'aller systématiquement au contact pour les classes à distance se gomme sensiblement dès lors que le joueur aura pris quelques niveaux et aura débloqué des capacités, magiques ou non selon sa classe. Le bourrinage sera donc probablement moins de rigueur, même si par moments obligé pour les personnages qui peuvent miser sur la distance (Angela et Charlotte notamment).

Alors ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, cet article insistant un peu sur les défauts du jeu : le jeu reste extrêmement agréable et j'ai pris mon pied dessus. Il y aurait cependant des pages et des pages à écrire, pour sûr, tellement il y a de choses positives à dire dessus. Et pas mal de lignes ont déjà été alignées sur les deux previews.

Mais pour résumer, il saura combler le plus grand nombre tant ses qualités sont là et tant ce remake est une réussite technique avec son visuel chatoyant et tant la fidélité est présente. Mais cette fidélité quasi sans borne soulève une question importante : "Est-ce que cela n'aurait pas été plus judicieux d'avoir un peu plus d'innovation ?" Une réinterprétation du jeu comme a eu droit Final Fantasy VII plutôt qu'une volonté de fidélité à l’œuvre originale, louable, mais qui ici se retrouve le fessier un peu entre deux chaises, le classicisme des situations dues aux limitations de l'époque 16-bits n'aidant pas à faire oublier l'extrême facilité du jeu passé en 3D. Ceux qui n'ont jamais joué à la saga originale peuvent foncer dessus les yeux fermés, ceux qui ont déjà foulé et vénéré les terres de Mana dans leur jeunesse pourraient avoir de légers regrets tout en espérant un vrai nouvel épisode dans un avenir prochain.

En tout cas, ce remake est un excellent premier pas pour jauger le marché dans l'optique de la venue d'un éventuel nouvel acte légendaire...


Jeux du moment

>> Liste complète <<