Publicité

Shure – Kit vidéo MOTIV MV88+

Depuis début avril, le kit vidéo MOTIV MV88+ de Shure est disponible en France et j'ai eu la chance d'en recevoir un à la maison afin de vous le présenter. La livraison s'est effectuée dans un carton aux couleurs de la marque, efficace pour protéger le produit contre les aléas du transport. À l'intérieur, la boite du kit en lui-même est assez basique, un pavé blanc plutôt banal et petit, décevant étant donné le prix du kit. Tous les éléments sont glissés à l'intérieur sans présentation particulière, chacun dans son petit sac en plastique. Les choses commencent à prendre forme une fois l'ensemble déballé et monté, d'autant plus qu'une housse de transport avec scratch et petites pochettes est là pour que les éléments soient, par la suite, transportés avec bien plus de classe.

Il y a donc à l'intérieur :

  • le trépied Manfrotto PIXI, surmonté d'une rotule orientable avec une vis.
  • une pince à smartphone avec un pas de vis sur la partie supérieure (pour le visser sur la rotule).
  • un sabot de fixation arrondi pour microphone, qui s'encastre dans la partie supérieure de la pince à smartphone.
  • le MV88+, un microphone stéréo numérique à condensateur, avec sa bonnette qui se clipse dans le sabot de fixation.
  • deux câbles pour relier le microphone au smartphone, en USB-C et Lightning, mesurant chacun 40 centimètres.

 

Montage

Du côté du montage, cela se fait plutôt bien, c'est réglé en cinq minutes maximum. Cela se démonte tout aussi bien, une vis en haut et une vis en bas de chaque côté de la pince, plus le câble entre le téléphone et le microphone, et c'est parti ! Rien ne se perd grâce à la pochette de rangement rembourrée. L'ensemble reste très transportable même monté, mesurant 33 centimètres de haut (ce qui le fait rentrer dans tout sac à dos de taille raisonnable). J'avoue qu'au jour le jour, je ne pense pas que le démontage soit réellement nécessaire, sauf dans l'objectif de longs trajets durant lesquels la protection est primordiale.

Je vais débuter par le moins convaincant : j'ai été déçue par la qualité de la pince. Entièrement en plastique, le téléphone s'accroche grâce à une vis, bien moins pratique que la pince que j'utilise habituellement, qui est équipée d'un ressort qui agrippe immédiatement le téléphone. Même s'il est bien bloqué vers l'avant, le téléphone a tendance à un peu glisser sur les côtés quand il n'a pas de coque.

Le câble pour relier le micro au téléphone est lui exactement de la bonne taille, suffisamment grand pour ne pas galérer à le brancher, peu importe la position du téléphone, sans pour autant traîner avec le risque de l'accrocher et de faire des bêtises.

Le trépied est la partie la plus convaincante du kit avec ses trois pieds très stables qui se rassemblent pour former une poignée. Sur le dessus, une rotule reliée à un plateau est surmontée d'une vis standard. Un bouton la débloque/bloque pour orienter l'appareil vissé dans toutes les directions. La seule chose qui manquerait serait un niveau à bulle sur la rotule. Alors certes, les applications affichent des lignes à l'écran, mais cela irait plus vite pour vérifier que les réglages sont bons.

Finissons par ce qui est certainement le plus important dans la situation : le microphone à condensateur ! Quelques chiffres directement tirés des caractéristiques techniques... Il possède une réponse en fréquence variant de 20 Hz à 20 kHz, un spectre fréquentiel ajustable et une pression acoustique maximale de 120 dB SPL. Versatile, il se targue d'être adapté à un grand nombre d'applications, que ce soit l'enregistrement en studio (voix et instrument), les interviews sur le terrain en environnement bruyant et la diffusion en direct. Pour s'adapter à toutes les situations il est versatile, sa directivité passant d'un bidirectionnel à un cardioïde, le tout en stéréo, bien entendu ! Enfin, il possède une sortie casque pour obtenir le retour en direct.

 

Test

Se donner comme mission de tester un micro en plein confinement n'a sans doute pas été la meilleure des idées. Trouver un endroit bondé et bruyant est impossible en ce moment. Impossible également de me rendre dans une salle de concert pour une prise de son musique et voix... Je n'ai pas non plus d'interviews de prévue, n'ayant pas même une idée de quand se déroulera le prochain événement presse... Du coup, je me suis contentée des sons autour de chez moi, filmés avec FiLMiC Pro sur mon iPhone 8, comme j'ai pour habitude de le faire quand je capture quelque chose. J'ai débuté avec le microphone branché, puis je l'ai débranché pour passer sur le microphone intégré au téléphone.

Globalement, mon premier test n'a pas été très convaincant, il s'agissait de la réaction de mon chat au salut quotidien pour le personnel soignant à 20h00 :

J'ai fait un second test avec un ballon rebondissant sur la terrasse et, cette fois, la différence est beaucoup plus flagrante :

Malheureusement, pour le moment, il me sera impossible de bien mieux faire...

 

Application

Il existe deux applications : MOTIV Audio et MOTIV Video. La première est obligatoire pour que le microphone fonctionne correctement sur l'appareil, peu importe l'application qui sera utilisée par la suite. Elle a l'avantage d'être adaptée au micro et donc d'intégrer des réglages DPS (Processeur de Signal Numérique) qui adaptent le mode sonore, avec cinq profils différents : réponse plate, fort, acoustique, chant et discours. D'autres profils peuvent être ajoutés pour créer ses propres paramètres. Elle possède également quelques fonctionnalités utiles, dont l'enregistrement du son dans des formats compressés (ALAC, AAC 96, 128, 256) ou non (WAV), l'édition avec des options de base (rogner et fractionner) et l'ajout de courbes de fondu réglables. Une fois l'enregistrement terminé, le fichier se partage par e-mail, texto, iTunes, Airdrop et Dropbox.

 

MOTIV Video a l'avantage de supporter les réglages de l'application audio, ce qui est un plus non négligeable. Sont également réglables la fréquence d'image (24, 30 et 60 fps), la résolution (720p; 1080p et 4k), la fréquence (44,1 et 48 kHZ) et la compression audio (WAV, ALAC, AAC 96, 128, 256). Enfin, l'application compense l'absence de niveau à bulle sur le trépied en intégrant une grille et un niveau numérique directement à l'écran.

 

Conclusion

Clairement plus cher que d'autres microphones du secteur, qu'ils soient seuls ou en kits spéciaux intégrant des trépieds et des pinces à smartphone, Shure fait dans la qualité, ayant notamment l'avantage de proposer dans un seul appareil un bidirectionnel ET un cardioïde, le tout dans un format mini adapté à la mobilité. Alors oui, il n'est pas donné, il vous en coûtera 229€, vendu sur Amazon et Apple. Si vous vous demandez l'intérêt de prendre le kit, le trépied seul coûte 24,79€. Il est par contre difficile de calculer au-delà, car Shure ne vend pas le micro seul, mais il est éventuellement possible de comparer avec le MV88/A, qui possède plus ou moins les mêmes caractéristiques sonores, même si sa connectique varie totalement (spécifique à iOS, il est fixé sur un support à charnière qui se connecte directement sur le connecteur Lightning, transformant l'iPhone en dictaphone). Ce dernier est vendu 159€.

Mais c'est le prix de la qualité, pour un produit qui s'adresse avant tout aux créateurs de contenu vidéo/audio semi-professionnels voire professionnels.


Jeux du moment

>> Liste complète <<