Publicité

Fractured – Vis ma vie d’aventurier…

Fractured, le nouveau MMO sandbox est arrivé il y a peu dans nos contrées en version bêta. Si vous avez eu la chance d'avoir eu une des clés pour le test qui se déroule en ce moment, clés que nous distribuions il y a quelques jours, vous avez pu découvrir comme moi ce jeu. Pour ceux qui n'ont pas eu la chance d'y participer, ou simplement ceux qui désirent avoir un autre avis, je vous invite à lire mon aperçu ci-dessous pour avoir une meilleure idée de la bête !

Passons sur l'histoire qui n'est pas vraiment implantée dans le jeu actuellement, sans même savoir si il y en aura vraiment une. Vous êtes lâché dans un village avec un tutoriel de quelques quêtes... mais nous y reviendrons plus bas.

 

Graphisme & ambiance

Pour les utilisateurs de PC portable, il faudra faire attention que votre carte graphique soit prise en compte, et non votre carte intégrée. Sans quoi, le jeu risquera de vous paraître trop gourmand comme j'ai pu le croire, ayant eu ce cas assez particulier. Les développeurs nous assurent sur Twitter qu'avec une carte graphique de type GTX 970, il est possible d'atteindre des graphismes "ultra" avec un nombre de FPS tournant aux alentours de 100. Je suppose donc, que même des machines plus "modestes", pourront faire tourner dans de bonnes conditions Fractured.

Graphiquement, le MMO se porte plutôt bien et nous offre un étalage varié de zones boisées, de plaines, de collines, de bois entoilés et infestés d'araignée géante... pour le moment. De plus en plus de zones seront dévoilées au fur et à mesure des tests qui sont menés. L'ambiance sonore est sympathique, mais les bruitages de combats deviennent parfois monotones quand on tape pendant 2 minutes sur la même bestiole !

 

Gameplay

Dans cette version, vous pouvez choisir soit un mage, soit un combattant pour débuter votre périple, avec pour le moment un maigre choix de customisation. Suite à cela, vous devrez mettre vos points de statistique de départ pour votre personnage : attention, c'est permanent.

Vous êtes lâché dans un village avec un tutoriel un peu obscur qui vous demande d'accomplir des objectifs parfois simples : cueillir du blé, moudre le blé et ensuite vous demande de faire de la pâte et du pain sans pour autant vous indiquer si l'on peut le faire sur place, ou bien si l'on doit aller quelque part. Cela peut paraître logique en soi, mais le joueur lambda dans un nouveau jeu sans aucun repère peut assez vite se retrouver perdu. Pour la suite du tutoriel, cela restera du classique : tuer du loup, créer une armure, des objets, visiter des lieux... classique et efficace !

Un point du tutoriel m'a cependant paru vraiment intéressant : le système de compétence et de connaissance. Lorsque vous tuez une créature, vous en apprenez un peu plus sur elle, ses statistiques, ses forces, ses faiblesses, ainsi que ses compétences. Lorsque vous découvrez un nouveau matériau (herbe, bois, pierre...) ou que vous tuez une créature, vous obtenez des points de connaissance vous donnant l'occasion de débloquer les compétences que peuvent vous apprendre vos études sur les créatures. Ce système est vraiment intéressant, car même s'il oblige à zigouiller en masse des monstres et autres trucs qui peuplent ces terres, cela vous permet de vraiment personnaliser votre personnage comme vous le souhaitez et de monter en puissance, car il n'y a simplement pas de niveau.

De plus, certains monstres plus rares que d'autres vous apprendront des compétences plus particulières, au prix d'un combat plus ardu. C'est là que, pour le moment, apparaît un souci de taille : du fait que seul l'équipement de base a été déployé, on va devoir s'en remettre aux nombreux systèmes qui permettent votre survie pour combattre ces ennemis plus forts que tout. Le premier, le plus évident, est de jouer en groupe : un combattant et des mages restent le meilleur moyen d'affronter une cohue, ensuite vient celle que j'utilise quand je joue seul : les bandages. Toutes les 6 secondes, vous pourrez utiliser un bandage qui vous soignera (même en combat) et vous maintiendra en vie.

Seulement, les points de vie et le mana ne sont pas les seules ressources de ce jeu : en plus de cela, il y a le moral, l’énergie et la faim. Le moral est une ressource assez fluctuante et pas du tout expliqué en jeu. Une fois vide, vous serez téléporté dans le village de départ après avoir eu une faiblesse. Si, comme pour l’énergie, il se recharge en dormant, les combats l'entament et si vous vous faites vaincre, ou si vous utilisez certaines compétences, il va descendre. Si vous êtes vaincu et qu'il vous reste du moral, vous pourrez revenir à vous en 30 secondes pour fuir ou combattre de nouveau.

Mais l'aspect le plus intéressant reste la récolte et ce que l'on en fait : des maisons pour vivre paisiblement, ou du PVP sauvage activable par une pression sur la touche P.

 

Home Sweet Home

Après avoir tué du gobelin pour avoir assez d'argent (500 pièces d'or), vous pourrez vous payer un emplacement parmi ceux disponibles sur la carte du monde, trouvables en vadrouillant ici et là. Pour ma part, j'ai opté pour une zone proche d'une rivière... le charme de l'endroit. Et c'est ici que vous allez découvrir un véritable pan du jeu : le housing. Vous pouvez construire votre maison en fonction de ce que vous souhaitez : une simple maison classique, avec ou sans terrasse, plus ou moins grande, bref vous pourrez faire ce que vous voulez de votre espace de construction. Le plus répandu est de faire sa maison avec tous les outils vitaux pour l'artisanat et l'enchantement.

Seulement, une maison ne va pas se faire sans effort. Après avoir choisi votre format, vous allez devoir créer des outils pour abattre les arbres et tailler la roche. Manque de pot, on doit deviner que c'est rangé parmi les armes, et que ça peut aussi servir d'arme !  Passé ce petit moment de perplexité, on se met au boulot : repérage et transport. Vous avez déjà essayé de transporter un bloc de pierre ou des rondins de bois comme ça? on opte ici pour une certaine forme de réalisme : pour ces deux ressources, il vous faudra un chariot de transport.

Le chariot vous ralentit un peu et vous obligera à faire de repérage pour trouver les quelques carrières de pierre et les nombreux arbres pour bâtir votre demeure ainsi que les nombreux outils qui vont vous aider. La construction se fait par étape : les fondations, les bases, le sol, la structure et enfin les murs, le toit étant visiblement fourni avec les murs. Seul petit souci que j'ai trouvé : parfois certains objets sont actuellement en dessous du niveau du sol de votre maison lorsqu'ils sont placés à l’intérieur !

Vous pouvez enfin vous installer chez vous, et partager votre maison avec vos amis, votre guilde, etc...

 

Résumé

Cette bêta nous en montre assez pour piquer notre curiosité, et assez peu sur le but final du jeu. Car après avoir fait sa maison, trouvé un certain nombre de compétences et exploré les nouvelles zones, on n'a plus vraiment grand chose à faire. Assez logique pour une bêta en somme, mais on a hâte d'avoir le produit fini tant il parait intéressant. Entre un système de compétence intéressant, la sensation de liberté et la carte qui parait gigantesque, cela fait presque oublier que ce jeu demande une configuration vraiment solide pour tourner correctement. Vivement les prochaines phases de beta avec qui sait... les nouvelles classes, les nouvelles zones et compétences. Différents pack de fondateur sont disponibles ICI si vous le souhaitez.


Jeux du moment

>> Liste complète <<