Publicité

Dreams – In your dreams, buddy !

Dreams... ce terme paisible n'est curieusement pas fréquemment associé au jeu vidéo malgré l'aspect imaginaire de ce média. Il n'y a certes que le très enivrant Nights into Dreams de SEGA qui viendra à l'esprit pour tout joueur qui se respecte.
Media Molécule déjà responsable de la série Little Big Planet nous propose de rajouter un second titre incontournable dans cette liste avec Dreams, un créateur multimédia assez ambitieux. Voyons ensemble si les ambitions du studio sont à la hauteur des joueurs raffinés que nous sommes.

Comme indiqué en introduction, Dreams est un logiciel de création multimédia. Comprenez par là qu'avec ce titre, vous pourrez créer animations, sculptures, jeux vidéo, images, tout ce que vous désirez et qui peut vous passer par la tête. Pour cela, le titre propose toute une panoplie d'outils et d'exemples très complets accompagnés de tutoriaux vidéo et interactifs très bien fichus pour gérer le moindre détail de vos projets. Les seuls outils non fournis sont l'imagination et le talent. Ce qui pour moi est très problématique car si je déborde du premier, le talent de réalisation est comme qui dirait aux abonnés absents chez moi malgré ma compréhension de toute la théorie de création. Du coup, les gens comme moi pourront douter de l'utilité d'investir dans ce titre. Et pourtant, même les nuls à mon effigie trouveront de quoi s'amuser sur le titre de Media Molecule. Car voyez-vous, la vraie force de Dreams n'est pas le puissant outil de création, mais bel et bien le partage de ces mêmes créations et la communauté du jeu afin que tous les types de profils y soient gagnants. Ainsi, on peut récupérer les créations des autres pour y jouer, les modifier ou voir comment chaque chose a été faite et puis si on le souhaite, utiliser les outils sociaux internes au jeu pour donner des retours. Il est même possible de se regrouper de cette manière pour créer un projet commun, chacun s'occupant d'un élément du projet ou d'une "scène". Par exemple, quelqu'un peut sculpter un personnage jouable qui sera intégré dans le jeu de plateforme programmé par un autre dans des niveaux élaborés par d'autres amis. Les possibilités communautaires aussi simples soient-elles restent importantes.

Point and click, plateformes, shoot them up, action, aventure, course, arcade, réflexion, etc... les limites de Dreams semblent inexistantes en termes de gameplay, la possibilité d'insuffler divers types de gameplay dans le même jeu est même également possible grâce à la possibilité de relier plusieurs rêves comme une sorte de réseau pour proposer des projets plus longs et variés, chaque rêve ayant des limites de mémoire.
Il ne faudra cependant pas s'attendre à du visuel hyper élaboré, même si c'est propre et joli selon les talents de modélisation des créateurs, mais obtenir de la qualité visuelle AAA semble mission impossible.

Côté contrôles, le jeu propose 3 types de prises en main : à la manette (joysticks), avec le système de détection de mouvements de la manette et, enfin, avec les télécommandes de mouvement si vous les possédez avec la caméra Playstation. Oubliez les joysticks dans tous les cas, la navigation et les outils se maniant un peu comme une souris, utiliser ce mode est une galère de lenteur et d'impraticabilité.
Le mode recommandé avec la manette n'est pas la perfection mais fait le travail, faute de posséder les télécommandes avec l'énorme boule à leur extrémité et qui ont l'air d'être les plus pratiques, ne serait-ce que pour manipuler avec plus de précision des éléments dans l'espace.

Il y aurait tellement plus à dire de Dreams, décortiquer un à un chaque outil, chaque possibilité qu'elle soit sonore, visuelle ou logique, mais la découverte fait partie intégrante du plaisir du jeu. Se surprendre à associer un son à un objet, importer ses dialogues sous forme vocale ou textuelle, ou simplement explorer toutes ces créations, l'infinité de Dreams risque de conquérir l'âme du rêveur qui est en chacun d'entre nous...

Acheter Dreams sur Playstation 4


Jeux du moment

>> Liste complète <<