Publicité

Conan Exiles – À bride abattue

Alors que je cavale la plupart du temps en ce moment dans les plaines de l'Ouest de Red Dead Online, j'ai saisi l'opportunité d'un nouveau patch déployé sur Conan Exiles pour repartir découvrir le monde barbare des Terres de l'Exil dans le jeu d'exploration/survie qui m'avait tant occupé l'année dernière... et de nouveau en cavalant ! En effet, depuis le 6 décembre, il est désormais possible d'acquérir des chevaux pour se déplacer plus rapidement et combattre :

 

Cheval

Obtenir sa monture

Que les choses soient claires dès le début, je suis admin sur le serveur où je joue, j'ai donc honteusement triché pour obtenir mon cheval... Mais, pour ceux qui doivent trimer, l'aventure débute au niveau 20 par la traque d'un poulain. Pour ceux qui ont déjà joué, sachez que cela fonctionne de façon similaire aux esclaves qui existent depuis le début du jeu. Il existe 3 styles de poulains : poulain, poulain robuste, et poulain rapide. L'animal se déplace seul, à proximité des points d'eau entourés d'herbe verte, globalement de ce que j'ai vu autour de la zone de départ au sud-ouest. Il n'est pas évident à trouver, plutôt petit et pâle, ce qui ne rend pas facile sa détection.

Le poulain devient un objet d'inventaire en interagissant avec lui comme avec tout objet du monde (touche E). Une fois cela fait, il faut le nourrir pour le faire grandir. Cela se passe depuis l'écurie, un bâtiment spécial qui a un fonctionnement similaire à la roue aux esclaves, et qui se construit depuis l'établi de charpentier (nécessite d'être au minimum niveau 15, coûte 4 points de savoir, et possède comme pré-requis le faiseur d'esclave). L'animal se place à l'intérieur, avec suffisamment de nourriture (fibres végétales, graines, ou gloire d'Asura). Après un temps plus ou moins long, dépendant de la qualité de la nourriture donnée, le poulain devient un cheval. Même si le poulain n'est pas visible dans le monde, le bâtiment apparaissant désespérément vide durant le processus, l'adulte lui est bien présent (un repère visuel pratique pour ne pas avoir à vérifier dans l'interface de l'écurie).

 

Mettre une selle

Pour être monté, le cheval nécessite une selle, ce qui oblige une nouvelle fois à dépenser des points de savoir pour apprendre les recettes. Au rang 20, pour 5 points à dépenser dans l'onglet des armures, le sellier novice débloque l'accès à la table de travail de sellier, une machine dédiée à la création des harnachements de nos nouveaux compagnons équins, ainsi qu'au plan de la première selle, la selle légère de cheval de guerre (20 ficelles, 45 barres de fer et 50 cuirs). Pour apprendre à faire d'autres selles, il faut dépenser encore plus de points dans ce métier, débloquant ainsi au niveau 40 la selle intermédiaire de cheval de guerre (9 points), puis au niveau 60 les selles d'éclaireur aquilonien (20 ficelles, 18 soies en multiples couches et 50 cuirs épais), de cavalerie sauvage (20 ficelles, 45 cuirs durcis et 15 renforts en acier) et lourde de cheval de guerre (20 ficelles, 45 lingots d'acier et 15 renforts en acier), demandant chacune 13 points de savoir.

Les selles apportent des bonus différents, se classant en trois catégories : vitesse, manœuvrabilité et défense. Le cheval progresse à travers des niveaux, avec des atours débloqués aux niveaux 10, 15 et 20. Il gagne de l'expérience simplement en étant utilisé, mais également en participant aux combats (qu'il soit passif ou actif lors de la confrontation). Cela lui donne des bonus passifs forts utiles.

 

Comportement

Le cheval se comporte ensuite comme un compagnon et suit le personnage sauf instruction contraire. Il n'est possible de n'avoir qu'un cheval ou un esclave, non les deux en même temps. Il faut également faire attention car je me suis déconnectée sur mon cheval, au milieu de la nature, et je suis réapparue sans !  Je ne l'ai jamais retrouvé. Je présume qu'il faut donc toujours le ramener à proximité d'un lieu contrôlé, voire descendre, pour que cela se passe bien car mes autres chevaux qui servent de décor dans mes bâtiments n'ont eux jamais disparu.

La prise en main de la monture est particulièrement bien réussie. Elle est très vive et rapide, réactive aux changements de direction, sans qu'elle n'en devienne "lourde". Le réalisme est par contre un peu décevant, l'amenant à faire des bonds irréalistes, bien que cela lui inflige des dégâts. L'attitude d'attente est également trop limitée, elle reste bloquée dans une position très guindée, l'encolure levée, figée. Elle ne cherche pas à aller brouter ou à se promener un petit peu, se contentant éventuellement de fuir s'il y a des combats à proximité.

 

Pack des Cavaliers Hyboriens

En complément, cette mise à jour gratuite est accompagnée d'un DLC payant, le pack des Cavaliers Hyboriens (Riders of Hyboria Pack), vendu 9,99€, ajoutant :

  • 2 skins de monture, le cheval noir et le cheval blanc.
  • 6 selles exclusives de la Légion du Silence.
  • 25 pièces de construction liées aux montures pour créer des écuries.
  • 15 pièces d'armures formant les armures légères, intermédiaires et lourdes du cavalier du Poitain.
  • 11 nouvelles armes, dont la lance, le katana et le marteau de guerre, toutes originaires de Poitain.
  • 14 articles de décoration, spécialement conçus pour embellir vos écuries.

Cela m'a notamment permis de créer une jolie écurie pour accueillir tous mes chevaux. Les portails bas donnent une apparence unique aux bâtiments, qui s'allient bien avec les éléments de bois déjà présents, ainsi que les toits de chaume. Les sols de foin sont un peu trop "droits", mais des bottes de foin permettent de cacher les jointures pour donner un effet plus réaliste.

Les ensembles de Poitain sont enfin du plus bel effet, offrant aux chevaliers une apparence argent, or et rouge que je me suis empressée d'arborer.

  

 

Conclusion

Cette mise à jour gratuite est également ce qui manquait depuis longtemps à Conan Exiles. La carte est si vaste que l'explorer à pied rendait l'expérience parfois fastidieuse. Je trichais en utilisant la téléportation admin, mais cela casse l'immersion, sans compter que cela se révèle être peu loyal ! Les montures accélèrent le rythme, facilitant l'accès aux contrées éloignées. De plus, elles offrent une plus grande survie, que ce soit grâce à la barre du vie du cheval qui est la première à se retrouver entamée lors de l'attaque d'un monstre, mais également en permettant de s'éloigner plus vite du danger. À savoir que le fonctionnement de progression des montures est également utilisé pour les esclaves qui gagnent jusqu'à 20 niveaux, et gagnent des bonus passifs (ne fonctionne que pour les combattants, les artisans sont eux toujours considérés comme des objets).

Le DLC payant apporte des éléments non négligeables pour profiter de cet ajout de contenu, mais l'éditeur tient à le préciser :

Il ajoute de nouvelles options visuelles, sans offrir le moindre avantage en termes de puissance. Tous les objets qu'il contient ont des caractéristiques comparables aux objets existants.

Si vous avez envie de vous faire plaisir, de construire de belles écuries, et d'avoir un grand choix d'apparence pour les selles et les apparences de vos chevaux, n'hésitez pas. Si vous n'êtes pas trop du genre constructeur, ou que l'apparence n'est pas votre première priorité, alors le contenu gratuit vous suffira amplement.


Jeux du moment

>> Liste complète <<