Publicité

Big Pharma – La pilule passe-t-elle ?

Si vous jouez sur PC, il y a de fortes chances pour que vous ayez déjà aperçu Big Pharma dans un coin du store Steam. Il faut dire que ce dernier n'est plus tout jeune, étant sorti durant l'été 2015. Toutefois, ça n'a pas empêché l'éditeur Positech Games de jeter un œil sur le marché des consoles et de constater qu'une frange de joueurs réclamait des jeux de gestion, en particulier sur Nintendo Switch. Ayant apprécié le jeu à l'époque, j'ai décidé de m'y replonger et de jeter mon dévolu sur la version Xbox One. Mauvaise pioche...

Vous aurez de quoi faire en terme de contenus.

Ne vous méprenez pas, ma dernière phrase peut faire craindre le pire, mais Big Pharma n'est foncièrement pas un mauvais titre de gestion. De par son propos initial déjà qui s'ancre dans la réalité. Les développeurs ont pris un malin plaisir à tourner l'industrie pharmaceutique en dérision, en mettant en avant la recherche du profit et le besoin irrémédiable de créer toujours plus de médicaments (voire même des placebos),  qu'on crée volontairement avec quelques effets secondaires pour forcer à la consommation, alors que rien ne semble empêcher de créer la pilule parfaite. Dommage que ces derniers n'aient pas opté pour le second degré dans l'écriture, car lire les différentes fiches d'objectifs n'est guère passionnant.

Création de mon premier médicament !

Son côté puzzle-game est également une force. Le jeu dispose en effet de plusieurs cordes à son arc. En tant que gérant d'une entreprise pharmaceutique, vous devrez mettre en branle une chaîne plus ou moins complexe de machines et de tapis sur lesquelles circuleront vos différents ingrédients. Créer un antalgique sera ainsi moins complexe que créer un médicament permettant de soigner Alzheimer. La place viendra vite à manquer, et il faudra organiser votre usine de la meilleure manière possible, en composant avec les limites (certes extensibles de quelques cases en fonction des missions) de chaque terrain. En sus de cette organisation, il conviendra d'allouer un budget "recherche" pour trouver de nouveaux agents actifs ou créer de nouvelles machines et rester compétitif sur un marché ultraconcurrentiel.

Le jeu est assez profond et se révèle assez complexe. Par chance (ou malheureusement), son très long tutoriel devrait vous mettre à l'aise sur les différentes mécaniques du titre, s'il ne vous a pas achevé avant ! La difficulté de chaque chapitre est également bien ajustée et promet de nombreuses heures de jeu. Réaliser les objectifs de chaque mission demandera en effet pas mal d'investissement de votre part, et beaucoup de temps... Trop parfois, le jeu étant assez lent, même en avance rapide. Pouvoir fournir suffisamment de pilules sur le marché, fixer le bon prix de vente pour combler le coût de la recherche et dégager des bénéfices...et créer des cachets miracles faisant perdre du poids, les objectifs sont extrêmement variés !

Les scientifiques fourniront des points de recherches permettant d'améliorer nos machines et d'en créer de nouvelles

Là où le bât blesse, c'est sur la prise en main du titre. L'adaptation console est en effet laborieuse, encore plus si vous avez eu l'occasion d'y jouer sur PC. La pose de blocs est la partie la plus agréable du titre, et pourtant, elle manque déjà d'ergonomie... La navigation dans les menus est en revanche affligeante, et se ressent tout le long de l'aventure. Chaque action manque de naturel. On passe un temps fou dans les différents onglets du menu pour effectuer une pauvre action. De plus, et c'est inhérent au support et au manque de titres du genre, certains éléments qui "sautent" aux yeux sur PC sont difficilement perceptibles quand on est posé dans le canapé. La lecture des tutos se fait à base de captures d'écran, mais rien n'apparaît clairement, on nous montre une image du menu sur lequel nous sommes supposés nous rendre et ensuite ?  C'est au joueur de deviner ? Curieux choix de Twice Circled...

Entre manque d'ergonomie et prise en main archaïque sur console, le portage de Big Pharma rate le coche. Difficile de conseiller le jeu sur Xbox One ou PS4. A voir sur Switch peut-être ? Si ce dernier supporte le tactile et comporte une taille de police adaptée au support, ça peut être très intéressant. Pour les courageux, sachez en tout cas que vous en aurez pour votre argent et que vos méninges seront mises à l’œuvre.


Jeux du moment

>> Liste complète <<