Publicité

The Witcher (livre) – Le Dernier Vœu

Alors que je viens tardivement de découvrir The Witcher 3 de CD Projekt RED à l'occasion de sa sortie sur Nintendo Switch (vous pouvez retrouver mon article ici), les éditions Bragelonne dans leur collection Big Bang ont réédité les écrits d’Andrzej Sapkowski pour l'arrivée de la série, l'occasion de découvrir l'histoire qui est à l'origine de tout.

La couverture est à l'image de la série dont le premier épisode sortira le 20 décembre. Henry Cavill, l'acteur incarnant Geralt de Riv à l'écran, se tient de dos, face à l'océan, sa grande épée accrochée en travers du dos, ses cheveux blancs si caractéristiques coiffés en une petite queue de cheval. Il porte une armure de cuir cloutée, ses mains pendent le long du corps, une de ses jambes est légèrement arquée. Que regarde-t-il ?

La quatrième de couverture rappelle ce que je disais en introduction, citant tout à la fois le jeu vidéo et la série, avec en gros et en noir "le best-seller international", accompagné de ce résumé d'accroche :

Geralt de Riv est l'assassin parfait.

En ces temps obscurs, ogres, goules et vampires pullulent et les magiciens sont des manipulateurs experts. Contre ces menaces, il faut un tueur à gages à la hauteur, et Geralt est bien plus qu'un guerrier ou un mage : c'est un sorceleur.

Au cours de ses aventures, il rencontrera une magicienne aux charmes vénéneux, un musicien au grand coeur... et, au terme de sa quête, peut-être réalisera-t-il son dernier vœu : retrouver son humanité perdue.

Pour présenter rapidement le personnage, Geralt est un sorceleur, une caste d'hommes mi-guerrier mi-magicien, choisis avant la naissance pour ce destin. Élevés et entraînés, les enfants sont soumis à des épreuves éprouvantes, et notamment à des elixirs qui entraînent des mutations irrémédiables, les rendant plus forts, mais des expériences qui coûtent la vie à nombre d'aspirants. Ainsi, Geralt a les cheveux blancs et des yeux félins. Ceux qui survivent à la formation deviennent sorceleurs et partent sur les routes pour débarrasser le monde des créatures magiques, et ainsi le font-ils depuis plus de 300 ans. Mais ils sont de moins en moins nombreux, tout comme les créatures qu'ils chassent, qui fuient loin des hommes dans les forêts vierges et les montagnes inaccessibles. Comme les membres de son ordre, Geralt peine à trouver du travail, craint de tous, rejeté tant que son aide n'est pas nécessaire, n'ayant la plupart du temps comme seul compagnon que sa fidèle monture, Ablette.

Je faisais ce que j'avais à faire. J'ai vite appris comment agir. Dans les villages, je m'approchais des clôtures ; dans les hameaux et les bourgs, je m'arrêtais sous les palissades. Et j'attendais. Si on crachait, me maudissait et me lançait des pierres, je m'en allais. Si au contraire, quelqu'un sortait et me confiait un travail, je l'exécutais.

Ce tome 1 n'est pas un roman classique au sens propre du terme, mais un assemblage de six nouvelles, se déroulant dans un monde médiéval fantastique inspiré du folklore slave et d'autres légendes :

  • Le Sorceleur où Geralt tente de désenvoûter une princesse transformée en strige qui hante le vieux château de Wyzima.
  • Un grain de vérité où Geralt est l'hôte d'un monstre fort courtois, dans une histoire qui n'est pas sans rappeler le conte de la Belle et la Bête.
  • Le Moindre Mal où Geralt croise par hasard le mage Stregobor à Blaviken, une vieille connaissance qui lui cause des ennuis, alors que le sorceleur ne cherchait qu'à lui vendre la kikimorrhe qu'il venait de tuer.
  • Une question de prix où Geralt est invité au banquet donné par la Reine Calanthe à l'occasion du quinzième anniversaire de sa fille Pavetta, une soirée qui s'annonce dangereuse bien que la menace reste longtemps indécise. Lors de cette soirée sera connu le nom du futur époux de la princesse, et par là-même du futur roi de Cintra.
  • Le Bout du monde où Geralt et son meilleur ami, le célèbre poète Jaskier, acceptent de débarrasser le village de Posada-le-Bas du diabolo qui gêne les habitants.
  • Le Dernier Vœu où Geralt se retrouve à accepter l'aide d'une magicienne pour sauver Jaskier du coma magique dans lequel il est tombé suite à la rencontre d'un djinn, pêché par erreur dans une rivière en lieu et place de leur repas.

Entre ces nouvelles, la Voix de la raison est une septième histoire, découpée en sept parties, qui se déroule d'un point de vue temporel juste après Le Sorceleur. Suite à son combat contre la strige, Geralt se rend dans le temple de Melitele, où il se repose sous la protection de la grande prêtresse Nenneke, une vieille amie. Les 5 autres nouvelles sont des souvenirs, introduites par les événements qui se déroulent au temple et les discussions avec les invités, qu'il soit le bienvenu ou non.

Et donc, le pauvre sorceleur que je suis doit affronter un destin plus fort que la volonté royale. Un sorceleur qui lutte contre le destin ! Quelle ironie du sort !

Il est difficile d'en dire plus sans révéler trop d’éléments sur l'histoire. Mais vous apprendrez notamment comment Geralt a rencontré Yennefer, comment le destin de Ciri a été décidé, ou encore pourquoi Geralt est surnommé le Boucher de Blaviken. Pour conclure, j'avais envie de citer ces dernières phrases tirées du livre, un de ces passages qui définissent si bien ce héros qui cache une sensibilité étonnante sous son apparence peu amène, détesté par tous, et pourtant prêt à aider quand il le faut.

Des erreurs ? Bien sûr que j'en ai commis.

Mais je m'en tenais à mes principes. Non, je ne respectais pas un code. J'avais pris l'habitude de me retrancher derrière un code. Les gens aiment ça. On respecte les gens qui ont un code et ont de la considération pour eux. Les sorceleurs n'en ont pas. Il n'a jamais existé de code de sorceleur. Je m'en suis inventé un. Tout simplement. Et je m'y suis tenu. Toujours...

Pas toujours. Il y avait, en effet, des situations qui laissaient croire qu'il n'y avait pas de place pour les doutes, quels qu'ils soient. Des situations où j'aurais dû me dire : "Qu'est-ce que ça peut me faire ? Ce n'est pas mon problème, je ne suis qu'un sorceleur." Des situations où il aurait fallu écouter la voix de la raison. Où j'aurais dû écouter mon instinct, à défaut, celui que dicte l'expérience. Et que dicte la peur ordinaire, la plus ordinaire des peurs.

J'aurais dû écouter la voix de la raison. Alors...

Je ne l'ai pas fait.

Vous trouverez le tome 1 de The Witcher, le Dernier Vœu, aux éditions Bragelonne pour 15,90€ en broché, ou 7,10€ au format poche sur Amazon et dans toutes les bonnes librairies.


Jeux du moment

>> Liste complète <<