Publicité

Sparklite — Mon royaume pour un Spark !

Quand un modèle marche, on a souvent ensuite de nombreux jeux qui tentent d'en reprendre les grandes lignes pour tenter d'en faire un succès. Pour Sparklite, on a ainsi le droit à un jeu en pixel-art, avec un côté rogue-lite. Vaut-il le coup ? Voici son aperçu...

 

Graphismes

Sparklite est un jeu en pixel-art intéressant par ses graphismes. Que ce soit au niveau des monstres ou de l’environnement, c'est assez joli et rend bien, que ce soit en mode Deck ou Portable. Ne souffrant d'aucun ralentissement, on ressent l'effort accompli pour rendre le décor vraiment très agréable. L'ambiance sonore est, quant à elle, assez discrète, pour ne pas dire inexistante. Ce n'est pas vraiment un mal, car ça permet de se concentrer sur les bruits de coups !

 

Histoire

Vous êtes Ada, sur Géodia, un monde où le "Spark" est à la fois une monnaie et une source d’énergie et d'armement. Le Baron et ses Titans creusent la terre à la recherche d'un artefact ancien et vous êtes là pour les en empêcher. En plein centre de la prophétie, serez- vous celle qui sauvera ce monde ?

Mon avis : l'histoire est assez convenue sur le fond et reste secondaire tout le long du jeu. On a le droit à des textes explicatifs et quelques dialogues, mais pour un jeu de ce genre, ce n'est pas vraiment dérangeant. Il faut bien une raison pour aller massacrer toute la flore et la faune locale, non ?

 

Gameplay

Armée de votre clé à molette pour des attaques rapides et de votre marteau pour des coups lourds, vous devrez parcourir les plaines, une forêt, un désert, une tourbière et une zone montagneuse pour sauver ce monde. Bien que ce jeu ne soit pas très long à proprement parler, vous devrez enchaîner les cycles afin d'être suffisamment forte pour battre les Titans et le boss final.

 

La ville

Après chaque moment où vous succomberez ou que vous triompherez d'un boss, vous reviendrez en ville. Vous en servant comme d'un QG, vous aurez la possibilité de la développer rapidement en dépensant votre monnaie (le Spark) pour améliorer les différentes fonctions qu'elle vous offre. Ce sera également le lieu où vous pourrez accéder à quelques quêtes secondaires et où vous rencontrerez des personnages vous proposant des défis afin de récupérer des patchs.

Et ce sera bien évidemment le départ pour de nouvelles aventures dans ce monde.

 

Le monde

Vous commencerez dans une zone générée de manière procédurale avec un antre vous octroyant un patch une fois fini, une zone que vous pourrez débloquer pour une invention (elle sera fermée définitivement une fois complétée) et un accès à toutes les autres zones "bloquées" tant que vous n'aurez pas ce qu'il faut pour les ouvrir. Pour ouvrir chaque zone, vous devrez principalement tuer le Titan de la zone précédente en améliorant "Ailécrou".

Ailécrou est de base un petit robot qui ne sert à rien, à part déférer un objet ou deux. On le récupère après le premier boss, et on débloque en même temps le mode co-op dont je vous parle plus bas. Il sera principalement utile pour passer les portes avec ses fonctions déblocables : pince, aspirateur, lampe torche. Vous pourrez alterner Ada et Ailécrou d'une simple pression, immobilisant donc Ada tant que vous utiliserez le petit robot et la laissant complètement vulnérable.

 

Les améliorations

Vous aurez principalement trois lieux que vous pourrez améliorer dans la ville :

  • Le laboratoire médical : le lieu qui vous sera probablement le plus utile des trois. Vous pourrez y mettre et fusionner des patchs vous donnant vie/armure/énergie/dégâts supplémentaires ainsi que diverses fonctions. Plus vous l'agrandirez, plus vous aurez de place.
  • Le marchand : vous le sauvez dans le tutoriel en lui retrouvant ses marchandises et il vous donnera gratuitement un choix de module à chaque départ.
  • L'atelier : le lieu où vous fabriquerez vos inventions. Vous pourrez en fabriquer une par table disponible et chaque amélioration ajoute des tables.

 

Les inventions

Lors de notre aventure, nous pouvons récupérer des plans que nous pourrons par la suite fabriquer. Ces inventions assez variées passent par l’arbalète à répétition, les bombes volantes, les fusils lasers et les scaphandres. Seulement, encore une fois, l'utilité de ces dernières n'est rien de plus qu'accessoire pour le combat. Nous aurons plus vite fait de tabasser un monstre avec notre clé à molette ou notre marteau plutôt que de viser et de tirer, en sachant d'ailleurs que chaque arme consomme de l’énergie, énergie qui se recharge en tapant au corps à corps des monstres ou avec des consommables.

Les vraies utilités seront celles qui causeront des explosions (pour les rochers), et celles permettant de franchir quelques étapes pour débloquer des bonus.

 

Co-op

À la manière d'un Child of Light, on peut contrôler Ailécrou, le fidèle robot-aspirateur-lampe-pince d'Ada. Mais, contrairement à CoL où Lumia pouvait ralentir les ennemis en combat, cela ne sert strictement à rien ici. Pour faire simple, le second joueur pourra déterrer des objets, aspirer le slime ou encore poser des lumières ici et là... mais c'est tout. Pour aller plus loin, ce mode co-op est assez mal fichu car, au final, le second joueur n'a aucune utilité en combat et va clairement s'ennuyer une fois que les quelques interactions possibles ont été effectuées.

On aurait pu avoir éventuellement un petit taser pour aider en combat, ou encore plus simplement qu'il puisse équiper une invention d'Ada lorsque le second joueur était présent, mais il n'en est rien. Une vraie déception en somme.

 

Résumé

Sparklite est un petit jeu sympathique développé par Red Blue Games qui possède quelques atouts mais mal exploités. C'est dommage quand on voit le potentiel de ce jeu et toutes ses qualités, de se dire qu'au final, c'est seulement à moitié réussi. Entre un gameplay en demi-teinte et un mode co-op loupé, ce jeu passe à côté du succès qu'il aurait pu obtenir.

Disponible sur Microsoft Store, Nintendo StorePlayStation Store et Steam.


Jeux du moment

>> Liste complète <<