Publicité

Pokemon Epée/Bouclier – Attrapez les (presque) tous !

Pokémon Bouclier et Pokémon Épée sont deux jeux développés par Game Freak, édités par Nintendo, sortis tous deux le 15 novembre 2019 sur Nintendo Switch.

 

Histoire

L’histoire de base nous place (comme à chaque fois) dans la peau d’un jeune dresseur de Pokémon débutant vivant dans une petite bourgade, qui rêve de vaincre la ligue Pokémon et de se faire un nom en tant que dresseur.

Le jeu vous demandera de parcourir le monde afin de récupérer 8 badges, comme cela est le cas depuis le début. Le cheminement de base reste très similaire à ce que l’on a pu expérimenter dans tous les précédents opus. En dehors de ce pitch de base commun aux jeux de la licence, cet opus nous permet de suivre et de découvrir l’histoire d’un légendaire héros ayant vécu il y a longtemps et ayant combattu une « sombre menace ». Sans rentrer dans les détails et gâcher le plaisir de la découverte, l’histoire est intéressante avec son lot de surprises.

 

Héros & Protagonistes

Le jeu se déroule dans une nouvelle région appelée Galar et l’on débute par une petite création de personnages assez sommaire, mais efficace. On peut ainsi choisir entre incarner un garçon ou une fille, avec 4 archétypes. Le choix de base est très basique mais, au fur et à mesure de l’avancement de l’aventure, il sera possible de personnaliser son avatar via de nouvelles possibilités : il sera possible d’acheter de nombreux vêtements et accessoires (sac à dos, paire de lunettes, casquette, chapeau, bob, gants...) et de personnaliser sa coupe de cheveux.

Il est d’ailleurs à noter que chaque ville propose des choses différentes !

Comme à son accoutumée, on a son lot de rivaux. Au nombre de 3 dans cet opus, ils sont (avis personnel) mieux écrits que les précédents, avec notamment des intérêts, des personnalités et des motivations qui changent de l’ordinaire. D'ailleurs, c’est le cas pour la plupart des protagonistes de cet opus qui ont reçu une attention spéciale en terme d’écriture. Sans pour autant atteindre le niveau d’un RPG légendaire, les personnages (rivaux, personnages importants et champions d’arènes) ont tous une personnalité et une histoire mises en avant.

Du côté des ennemis par contre, les membres de la « Team Yell » sont tout sauf mémorables. La Team Yell est une organisation de « fans » dévouée à l’un des rivaux, et qui passera son temps à tenter de bloquer le héros, n’hésitant pas à l'agresser pour l'empêcher d’atteindre les arènes. Chose tout de même cocasse : le rival en question ne supporte pas le comportement excessif de son groupe de fans (de là à y voir une petite critique de notre monde réel, dans lequel les fans sont prêts à faire de plus en plus dans l’excès « au nom de leur célébrité », il n’y a qu’un pas !).

Terres sauvages

C'est une très grande zone ouverte dans laquelle on passe beaucoup de temps. Il sera possible de la parcourir librement même s’il faudra attendre de débloquer certains éléments liés à l’histoire pour explorer certaines parties, notamment les zones d’eau. On y retrouve de nombreux Pokémon ainsi que la possibilité de participer à des raids (voir ci-dessous).

La zone est soumise à un cycle de jour et nuit, ainsi qu’à différents effets météorologiques. Tous ces éléments influencent les Pokémon qui seront présents dans la zone. Il est à noter que le cycle jour/nuit et les effets météorologiques sont localisés et changent en temps réel. Ainsi, s’il pleut dans une partie des Terres Sauvages, il peut très bien faire beau dans une autre partie, et grêler dans une troisième. Il n’est donc pas nécessaire de quitter les Terres sauvages et d’y revenir pour espérer tomber sur la bonne météo ou le bon moment de la journée.

En jouant avec une connexion internet active, on peut voir les autres joueurs qui parcourent la zone. Même s’il n’est pas possible de communiquer directement, il est tout de même possible de parler à leur avatar, avec à la clé des cadeaux et des récompenses (très utiles pour la cuisine par exemple).

Raids Dynamax

Les raids Dynamax s'accomplissent uniquement dans les Terres sauvages, permettant d’affronter de puissants Pokémon, sous forme Dynamax, dans un combat à 4 joueurs de 10 tours maximum. Chaque joueur ne peut prendre et utiliser qu’un seul et unique Pokémon (qu’il pourra choisir avant de lancer la recherche, dans son équipe) ! À noter que si vous ne souhaitez pas jouer avec des inconnus, que vous n’avez pas d’amis ou de connexion internet, les autres participants seront remplacés par des PNJs.

Le Pokémon affronté restera durant tout le combat sous forme Dynamax. Si le Pokémon n’est pas vaincu dans le délai imparti (10 tours) ou si les 4 Pokémon des joueurs sont mis K.O., la rencontre échoue. Les joueurs peuvent utiliser le Dynamax durant la rencontre mais un seul Dynamax est possible à la fois, pour une durée maximum de 3 tours.

Une fois le combat gagné, les joueurs ont la possibilité de capturer le Pokémon et d'obtenir de nombreuses récompenses !

 

Camping

Le Poké Camping est une nouvelle mécanique qui permet aux joueurs de…camper (vous ne l’aviez pas deviné, n’est-ce pas !). C'est une version améliorée de la Poké Récré et de la Poké Détente que l’on pouvait retrouver dans les précédentes générations.

On peut y jouer avec ses Pokémon, ce qui augmente ses liens d’amitié, ainsi que cuisiner. Après le choix des aliments à utiliser vient la cuisine à proprement parler : attiser le feu (mais pas trop, pour ne pas brûler !), mélanger les aliments dans la casserole, sans pour autant touiller trop rapidement afin d’éviter les éclaboussures et, pour finir, goûter le plat ! Il existe de nombreuses recettes différentes. Chaque préparation est « jugée et notée », apportant divers bonus, tels que de l’expérience, du soin, de l’amitié...

 

Gameplay

Mais qu'en est-il du jeu lui-même ?

Du côté de la durée de vie, cet opus est similaire à ce que l’on a pu avoir dans les précédents opus : il faut compter environ 25h pour récupérer les badges et venir à bout de la ligue.

Le jeu continue tout de même au-delà, avec de nouvelles zones, de nouveaux Pokémon (notamment les légendaires !) ainsi que la Tour de combat. Cette Tour permet d’utiliser des Pokémon (ou bien des équipes préformées) afin de réaliser des combats et de récupérer une nouvelle monnaie pour acheter de nombreux objets et des récompenses diverses (super bonbon, éléments nécessaires à la cuisine).

Je ne peux qu'en parler brièvement : une polémique a entouré la sortie de ce jeu en raison de l’absence de très nombreux Pokémon des précédentes versions. Bien que cela soit dommage de ne pas avoir les (pratiquement) 900 Pokémon existants, le jeu en comporte malgré tout plus de 400. Il y a donc largement de quoi faire pour ceux qui souhaitent "tous les attraper".

Du côté de l’optimisation, le jeu s’en sort plutôt bien sur ma Nintendo Switch classique, en mode portable et docké. Toutefois, il m’est arrivé quelques chutes d’IPS dans les Terres sauvages, principalement au moment d’une transition de météo, avec beaucoup de monde ou de Pokémon à l’écran. En dehors de cela, je n’ai pas constaté de problèmes particuliers.

Conclusion

Pokémon Épée & Pokémon Bouclier restent fidèles à la série : l’histoire et les personnages sont davantage mis en avant, profitant d'une écriture plus soignée. On pourra toutefois reprocher au jeu un cheminement très linéaire et déjà connu (récupérer des badges, affronter la ligue). Les Terres Sauvages restent un énorme plus. Parcourir une immense zone, où l'on croise des tas de Pokémon et de vrais joueurs, donne vraiment un sentiment de monde vivant très appréciable. Cela promet sans doute des mondes encore plus grands et ouverts pour les prochains opus. Dernier petit regret : les fans de la première heure regretteront l'absence de pokédex national.

Mais si vous aimez Pokémon, cet opus ne fera pas exception à la règle !

Pokémon Épée & Pokémon Bouclier


Jeux du moment

>> Liste complète <<