Publicité

Earthfall : Alien Horde – N’est pas Left 4 Dead qui veut…

Disponible en B2P (jeu payant mais sans abonnement) depuis juillet 2018 sur PC, Xbox et PS4, Earthfall débarque tout juste (29/10/2019) sur Nintendo Switch et en profite pour légèrement changer de nom, Earthfall: Alien Horde ou bien encore Earthfall : Horde Extraterrestre dans sa version française... Pourquoi faire simple lorsque l'on peut faire compliqué ?

Ce clone de Left 4 Dead troquant les zombies par des aliens, n'a pas connu le succès escompté depuis sa sortie en 2018 (cf Steam Charts) et ce malgré un suivi relativement constant de la part de Holospark, éditeur & développeur du titre. Il faut dire que réutiliser la formule d'un jeu qui a plus de 10 ans sans vraiment y apporter d'améliorations ni le même niveau de finition, forcément ça fait tache. Le titre profite donc d'une sortie sur Switch pour tenter de se donner une seconde jeunesse, mais est-ce une si bonne idée ?

 

Un contenu... Contenu !

Profitant de plus d'un an de patchs, la version Switch débarque avec l'ensemble des mises à jour sorties jusqu'à présent, une excellente chose sur le papier même si au final c'est plutôt maigre.
Si le titre peut se targuer de proposer 11 niveaux différents qui composent sa campagne ainsi que 5 niveaux d'invasions (vagues de mobs) c'est malheureusement rapidement répétitif et pas assez diversifié pour être intéressant, passé quelques parties.

Earthfall nous permet de choisir notre personnage parmi quatre disponibles, et de parcourir des niveaux dont les objectifs évoluent au fur et à mesure. L'originalité du titre vis à vis de L4D, c'est la possibilité de construire des barricades, forçant les zombies aliens à changer de direction, si l'idée est bonne elle reste malgré tout bien trop peu exploitée pour la considérer comme un réel apport !

Choix du personnage

Le jeu est jouable en solo accompagné de bots (IA réglable), en local à condition d'avoir plusieurs consoles & copies du jeu (chaque console affichant uniquement son personnage, pas d'écran splitté) ou encore en ligne avec la possibilité de communiquer au travers de phrases pré-enregistrées.
Il est possible de débloquer tout un tas de bonus en effectuant des actions diverses et variées durant les parties, ainsi réussir des objectifs permettra par la suite d’accélérer les interactions avec l'environnement et soigner ses coéquipiers augmentera votre total de santé de 10%. La liste est relativement courte mais c'est toujours ça de pris 😉

Bonus à débloquer

Enfin, car je ne pouvais pas parler du jeu sans évoquer ce problème, le feeling général des armes est particulièrement mauvais, on ne ressent strictement rien lorsque l'on tire et ce quelle que soit l'arme... Les attaques au corps à corps sont du même acabit ! Sur un jeu de tir et encore plus sur un FPS (selon moi) c'est vraiment un aspect qui doit être soigné et qui doit procurer un minimum de sensations. C'est raté !

 

Un portage impacté

Que ce soit sur PC voire même sur PS4/Xbox, le jeu était relativement agréable à regarder, sans pour autant être la panacée il proposait un rendu très correct ce qui, vous vous en doutez, n'est malheureusement pas du tout le cas de la version Switch. Que ce soit en mode portable ou en mode "docké" (sur TV) le jeu est très, très flou, et accuse un retard technique évident vis à vis des autres versions. Outre les graphismes flous, un important aliasing et de nombreuses chutes de FPS viennent alourdir le bilan. A noter aussi la présence de certains textes à peine lisibles en version portable car très petits. Bref, je ne suis pas arrivé à faire de longues sessions dessus, la faute à des migraines ophtalmiques qui se déclenchaient très rapidement tant il est constamment nécessaire de forcer pour tenter d'y voir quelque chose !

Ce texte est quasiment illisible en mode portable !

Parallèlement à ça, j'ai rencontré des difficultés à viser correctement, pourtant habitué aux jeux consoles et ayant récemment fait pas mal de FPS/TPS (dont un en cours), c'est la première fois que je trouve la maniabilité aussi peu convaincante. Dans le doute j'ai invité un ami et sans rien lui dire, lui ai mis la manette en main afin de voir comment il se débrouillait... A défaut de toucher les ennemis, on a bien ri (c'est déjà ça). C'est d'autant plus étrange que les paramètres proposent tout un tas de réglages, avec même une aide à la visée pourtant active par défaut et qui semble totalement absente. Note : Je n'ai pas essayé avec la manette Pro.

 

Le portage de trop

Lorsque l'on m'a proposé de tester ce titre, j'étais relativement emballé, le trailer était plutôt soigné et les captures d'écran pas désagréables. Habituellement bon client du genre, ayant énormément joué aux Left 4 Dead à l'époque ou bien encore Warhammer Vermintide 1 & 2 plus récemment, voire même un peu de Killing Floor 2, je pensais retrouver les sensations habituelles et prendre un minimum de plaisir durant mes sessions de jeu. La déception fut donc d'autant plus importante et je ne pourrai pas conseiller Earthfall dans sa version Switch.
Le jeu n'est déjà pas exceptionnel dans ses versions PC/Xbox One/PlayStation 4, ce portage est donc de trop tant le rendu graphique vient alourdir la longue liste de points négatifs.

Bref, à défaut d'être un bon Left 4 Dead like, c'est un jeu que je vais clairement laisser pour mort (vous l'avez ? 😉) et que je ne risque pas de relancer. La Terre se sauvera sans moi :/


Jeux du moment

>> Liste complète <<