Publicité

Felix the Reaper – Danse avec la mort

Dévoilé il y a de ça deux ans, Felix the Reaper a su attirer l’œil des amateurs de puzzle-game, grâce à son côté décalé et son principe qui consiste à provoquer la mort en posant ça et là pièges et obstacles afin que notre cible puisse mourir comme prévu. Après 2 années d'attentes, le titre édité par Daedelic s'invite sur nos consoles et PC, afin de nous faire groover. Pari réussi ?

Qu'on se le dise, Felix est sans l'ombre d'un doute la faucheuse la plus funky qu'il m'ait été donné de voir. Casque vissé sur la tête, notre personnage vit la musique et ne peut s'empêcher de danser, jurant un peu avec le reste des employés du ministère de la Mort, assez morne dans l'ensemble. Plus étrange encore, Felix est amoureux de Betty, une femme travaillant pour le Ministère de la vie. Autant dire que n'importe quel test de compatibilité amoureuse renverrait un pourcentage frôlant le 0, mais Felix n'en démord pas, et va faire tout ce qu'il peut pour croiser Betty.

Voilà pour le postulat de départ. Notre quotidien, en tant que faucheuse, consistera à planifier soigneusement la mort d'une série de personnages. Rassurez-vous, tout est savamment distillé pour éviter de passer pour le boucher du coin. La mort surviendra à chaque fin de chapitre, soit après 4 ou 5 petites missions, n'excédant que rarement les 10 minutes.

Chaque mission débute avec une micro-cinématique, souvent farfelue, et met en avant les éléments sur lesquels on devra agir. Notre personnage apparaîtra ensuite sur une case de la carte, toujours à l'ombre, en mettant le monde en "pause". Vous le comprendrez dès l'intro, en tant que faucheuse, il faudra toujours agir à l'ombre, afin d'éviter un coup de soleil mortel. Afin d'évoluer sur la carte, on devra donc jouer avec la lumière (un des talents de notre héros, qui peut bouger le soleil sur 2 axes) et avec les objets environnants, pour pouvoir avancer sereinement dans l'ombre. Les commandes sont rapides à assimiler... la compréhension des puzzles, moins.

Assez simple sur ses trois premiers chapitre, le jeu proposera encuite des cartes assez grandes et complexes à appréhender. Rien d'insurmontable, certes, mais rien de gratifiant non plus. Felix the Reaper ne parvient pas à provoquer un sentiment de fierté/d'accomplissement comme savent le faire d'autres puzzle-game. Après avoir galéré 10 minutes à terminer une mission, voir un rapport apparaître en mettant en avant ses échecs ne donne pas forcément envie de retenter le niveau pour faire mieux... surtout que l'issue du niveau ne change pas, que l'on réussisse le puzzle en 50 coups ou en 280.

On va donc se retrouver, sur la dernière moitié du jeu, à user et abuser des aides proposées par le jeu, pour annuler son dernier mouvement raté, ou pour voir où l'on devra se rendre pour réussir son prochain objectif. La faute à des soucis de lisibilité, en partie inhérente à une caméra qui a tendance à faire n'importe quoi, et qui ne se laisse pas dompter facilement.

L'aventure n'est en soi pas très longue. Pour peu que vous ne soyez pas compétitionniste, comptez 5/6 heures pour venir à bout du titre. Si en revanche vous cherchez à remplir le rapport de mission avec les différents objectifs fixés, bon courage. Temps d'accomplissement, nombre de coups réalisés, coups de soleil prix, demande d'aides... tout est comptabilisé et le jeu est relativement exigeant à ce niveau.

En ce qui concerne l'aspect technique, rien à signaler sur les différentes versions testées. Fort logiquement, la version Nintendo Switch apparaît légèrement moins fine que sur Xbox One et PC. Felix bouge bien et fait sourire quand on le voit dandiner sur plusieurs cases, appuyé par une bande-son éclectique qui s'inclut parfaitement à l'aventure.

Pari semi-réussi pour ce Felix the Reaper. A n'en point douter, Felix est un personnage auquel on s'attache, car tout ce qu'il fait semble mignon. L'univers prête également à sourire assez régulièrement, tant les scènettes sont drôles et macabres. En ce qui concerne les puzzles toutefois, en dépit d'une prise en main simpliste, le jeu frustrera bon nombre de joueurs par une caméra hasardeuse et une lisibilité qui laisse à désirer sur certains niveaux. Le jeu est disponible sur Xbox One, PlayStation 4 et PC à 24,99€ :


Jeux du moment

>> Liste complète <<