Publicité

Trine 4 : The Nightmare Prince – Un goût d’antan

Trine est une licence assez bien connue des joueurs ayant eu, à l'époque des deux premiers opus, de nombreux retours positifs. Le troisième opus a été tout l'inverse avec un passage à la 3D qui n'a pas du tout été du goût du public. Heureusement, ce nouvel opus fait un retour aux sources avec des niveaux en 2.5D tout en gardant les mécaniques de puzzles et de coopération. Ce retour aux origines est-il payant pour le studio Frozenbyte ? C'est ce que nous allons découvrir dans cet aperçu.

L'histoire de Trine vous met aux commandes de trois personnages liés par un artefact magique qui lie leur âme dans le premier jeu de la licence. Les personnages aux mécaniques bien différentes vous seront d'une grande aide pour traverser les différents pièges et obstacles des niveaux du jeu. L'histoire du quatrième opus vous demande de retrouver le prince Selius qui se serait échappé de l'Académie Astrale et qui est possédé par ses propres démons qui, à cause de la magie qui l'habite, commence à se matérialiser dans le monde réel.

Le jeu est divisé en plusieurs niveaux et actes. Chaque acte a une thématique et certaines mécaniques qui lui sont propres. Comme par le passé, la difficulté des énigmes se veut croissante mettant le joueur en difficulté pour trouver une solution afin de s'en sortir. Autant les différents combats de monstres n'ont pas une difficulté énorme, autant c'est l'inverse pour les combats de boss. Même si les mécaniques sont facilement trouvées, les effectuer sans se tromper peut être parfois beaucoup plus compliqué. Pour vous aider, vous pourrez récupérez des points de compétences à travers les niveaux pour améliorer/découvrir de nouvelles compétences pour vos héros et vous rendre ainsi la vie plus facile que ce soit pour les combats ou les énigmes.

Revenons un peu sur nos personnages. Comme pour les opus précédents on retrouve les mêmes mécaniques de jeu. Le magicien pourra créer de nombreux objets comme le cube ou les planches pour atteindre des points normalement inaccessibles. L’archère, outre un arc pour se défendre, utilisera un grappin pour s'attacher à peu près à n'importe quoi (et même à la construction du magicien). Enfin, le guerrier pourra, grâce à son bouclier, se protéger des projectiles, mais surtout dévier des effets d'environnement comme des cascades d'eau ou des rayons lumineux. Vous vous en doutez : pour passer les différentes énigmes des niveaux, il faudra tourner entre vos personnages et compétences pour avancer dans les niveaux.

Les énigmes peuvent se résoudre dans la plupart des cas de plusieurs façons avec les différents personnages. Un gouffre pourra être traversé uniquement avec Zoya ou alors avec les créations d'Amadeus. Il en va de même pour toutes les phases d'escalades par exemple. Un autre point qui est important à souligner sur le jeu est la coopération. Il est possible de jouer à plusieurs que ce soit en local ou en ligne dans deux modes différents. Le premier classique vous permet de jouer à 3 joueurs où chacun pourra jouer un des trois personnages (il est possible de changer en cours de jeu en demandant via la fonction en jeu). Le second mode est au contraire plus libre : vous pouvez y jouer jusqu'à 4 joueurs et les personnages ne sont plus uniques. Si vous voulez une expérience assez fidèle, je vous conseille le premier.

L'abandon de la 3D est un vrai soulagement pour la licence et le retour aux sources est plus que bon. La direction artistique est au rendez-vous avec de nombreux environnements lumineux et détaillés. Que ce soit à la manette ou au clavier, les mécaniques de jeu sont assez simples à prendre en main et le switch entre les personnages se fait plus que naturellement. On peut noter par contre que la physique des objets peut être parfois capricieuse avec l'environnement, sans être toutefois contraignante sur le déroulement du jeu.

Si vous avez aimé les premiers opus, je vous conseille vivement de mettre Trine 4 dans votre panier !


Jeux du moment

>> Liste complète <<