Publicité

Larousse Jeunesse – Tu es le héros de la forêt ensorcelée

Un matin pluvieux et venteux nous est arrivée une grande enveloppe estampillée : éditions Larousse. Tiens tiens qu'est-ce ?? L'enveloppe contenait un livre qui présentait sur sa couverture toute verte un petit garçon à la mine émerveillée entouré de bestioles tout aussi colorées qui avaient l'air de sortir d'une clé - enchantée bien sûr la clé puisqu'elle brillait ! Et tout l'ensemble rayonnait et ça avait l'air d'être la fête. En tout gros : tu es le héros de la forêt ensorcelée. En petit : un jeu vidéo de papier - Larousse Jeunesse. Et dans l'angle: Épreuves non corrigées - couverture provisoire. Bon… Ouvrons.

Et le matin pluvieux est revenu. À l'intérieur c'est triste. Noir et blanc. Plein de pages (360). Des numéros (vaguement calligraphiés). Peu de dessins, eux aussi en noir et blanc : genre gravures sur bois, ils auraient pu être beaux, mais là… je ne sais pas, d'emblée je n'accroche pas.

Les premières pages servent à bien expliquer de quoi il s'agit. C'est un livre interactif où le lecteur devra faire des choix. Comme il l'entend, lui, selon sa volonté et son envie. Mais aussi selon sa chance ou sa fortune puisqu'un dé est requis lors de certaines actions.  Les règles du jeu s'accompagnent d'une feuille de notes et d'une fiche aventure. Gomme et crayon en plus, le lecteur peut partir à l'aventure.

J'ai un vague souvenir des premiers livres de ce type. Né dans les années 60-70, en pleine gloire dans les années 80, il s'est fait un peu oublier par la suite. Honte à moi, je croyais même que ça avait complètement disparu sauf pour les enfants. Vous me direz qu'ici c'est le cas, puisque le livre s'adresse à un public entre 8 et 10 ans.

Voulant en savoir un peu plus sur la genèse de l'ouvrage, j'ai fait un petit tour sur Internet et vous ai dégoté cette video plutôt chouette sur ses créateurs :

L'auteur, Anne-Gaëlle Balpe, m'apparaissant comme fort sympathique, j'ai poursuivi mes investigations en jetant un coup d'œil sur son blog. Écrivant des histoires pour enfants depuis quelques années déjà (la liste de ses titres est fort longue), elle s'est laissé convaincre par Larousse Jeunesse de lancer une collection de Livres dont vous êtes le héros, dans la lignée de ceux édités par Gallimard Jeunesse. Aidée par un consultant Gameplay, Ronan Janin, elle a développé une histoire où un petit garçon - vous - trouve une drôle de clé dans la réserve de son école et se retrouve catapulté dans un autre monde où les animaux parlent et réagissent comme vous et moi. Si vous avez deux minutes, allez sur le blog de l'auteur, il y a un croquis étonnant : celui de l'arborescence qu'elle a dû créer pour s'y retrouver elle-même dans tous les possibles de l'histoire ! C'est impressionnant !

Bon, venons-en au fait ! Que dire de plus ? Sauf que je n'adhère pas, malgré tout ce que cette aventure présente comme travail en amont pour l'auteur et en aval pour le héros - vous - pour se sortir de là ! Vous allez riposter que de toutes manières je n'ai pas l'âge du rôle ! Pas faux sauf que les enfants autour de moi sont plus intéressés par la reine des Xénomorphes ou Bendy que par une souris qui parle.

Sauf que… j'ai l'impression qu'à l'heure actuelle, seul le jeu video peut vraiment apporter la part de rêve et de magnificence qu'une histoire comme celle-là requière. Je ne sais pas comment expliquer, mais lorsque je vois les décors grandioses, les effets magiques, les époustouflantes chevauchées, les combats titanesques, je me dis que là est l'épopée d'aujourd'hui. Le rêve d'aujourd'hui. Les enchantements d'aujourd'hui. Le support papier ne me suffit plus: il me décrit des univers certes et je crois avoir encore suffisamment d'imagination pour les visualiser, mais l'immersion que m'offre le jeu video, tant au niveau pictural que sonore, m'absorbe beaucoup plus, m'attire donc beaucoup plus que le support papier.

Très franchement, si au lieu d'une aventure où les souris parlent, on avait offert aux enfants de cet âge une histoire plus réaliste (avec à l'appui des  photos par exemple), je crois que ça passerait mieux. Il me semble que le support papier est mieux adapté à la froideur des faits réels, au catalogue des problèmes et des solutions à trouver qu'à des enchantements où le papier ne fait pas le poids face  à l'image. C'est un point de vue tout à fait personnel que l'on peut bien sûr ne pas du tout apprécier et même contester.

J'étais triste en face de ma gomme et de mon bout de papier, je tournais les pages et j'allais d'un numéro à l'autre pour voir toutes les options possibles. Je répète: je suis dans l'admiration du travail réalisé. Mais je ne me suis pas amusée.

Si toutefois vous avez encore de l'attirance pour la feuille blanche, n'hésitez pas. C'est bien écrit et il n'y a pas de fautes d'orthographe, diront les professeurs. L'histoire ne fait de mal à personne et ça ne coûte que 11,95€  à la FNAC (même 11,35€ si vous l'emmenez sous le bras).

Amazon - 11.95€


Jeux du moment

>> Liste complète <<