Publicité

X4: Foundations – Une galaxie sur votre PC

Durant la gamescom de cette année, j'ai eu l'occasion de découvrir le sandbox spatial X4: Foundations dans un petit stand de la zone publique (vous pouvez retrouver mon aperçu réalisé suite à cette rencontre). Afin d'être plus accessible, cette démonstration était très orientée sur le combat avec des affrontements entre vaisseaux, mais j'avais déjà remarqué à cette occasion que le jeu intègre bien plus que cela. La dernière mise à jour, déployée gratuitement le 18 octobre, le prouve d'ailleurs bien (notes de patch). Cette 2.60 améliore l'économie de manière significative, optimise la navigation des vaisseaux, qu'ils soient contrôlés par les joueurs ou par l'IA, et repense les interfaces de gestion des stations.

L'aventure se débute en choisissant parmi trois possibilités de carrière : le jeune pistolet, le guerrier dévoué et l'explorateur novice. Pour chacun, le lieu de départ change, ainsi que l'argent et le vaisseau. J'ai pour ma part opté pour le premier qui me paraissait plus facile que les autres avec son crédit initial de 10 000 crédits (contre 5 000 pour les autres).

Les tutoriels se lancent dans l'ordre de son choix en les activant depuis un menu spécial avec la touche H, il n'est par contre pas possible d'avoir plus d'un seul tutoriel actif en même temps. Cela ajoute des informations à l'écran : une aide précieuse pour prendre en main le jeu et ses différentes commandes. Malgré tout, les indications restent parfois un peu difficiles à décrypter pour les néophytes, et j'ai par exemple pris une bonne dizaine de minutes avant de réussir à correctement apponter mon vaisseau la première fois que j'ai tenté d'effectuer une approche sur une station spatiale. Une fois le principe d'aligner les différents marqueurs en 3 dimensions compris, cela m'a pris moins d'une minute la seconde fois, et encore moins par la suite, donc ce n'est vraiment pas un problème lié au jeu, mais bien de prise en main.

Il n'y a aucune quête explicite, ce qui ne facilite pas particulièrement le démarrage. J'ai été faire un tour dans l'espace, je suis revenue sur une station, je me suis promenée, j'ai parlé à des marchands, j'ai embauché des salariés, j'ai créé un objet sur un établi, j'ai découvert la possibilité de me téléporter d'un endroit de la station à un autre... Tout cela en utilisant des interfaces fort peu jolies, mais néanmoins efficaces. Sur ce dernier point, je regrette réellement que les menus fassent aussi datés car, à côté de ça, les graphismes sont eux au goût du jour.

Notamment lors de mon excursion dans le vide spatial à bord de mon Élite Avant-garde, j'ai pu profiter d'un magnifique paysage, avec en arrière plan une planète nuageuse, offrant des jeux de lumière du plus bel effet sur la surface extérieure de la station. La navigation spatiale est plutôt aisée, cela devient un peu plus technique dans les petits espaces, le vaisseau ayant tendance à vite partir en vrille à toute mauvaise manipulation. Je me suis contentée pour les contrôles de mon simple clavier et de sa souris. Pour les mieux équipés, le jeu supporte les manettes, et notamment les simulateurs de vol avec des profils spéciaux pré-créés pour les manettes ThrustMaster T.16000M FCS HOTAS, ThrustMaster Hotas Warthog et Saitek x52 pro.

L'espace semble gigantesque, des vaisseaux vont et viennent, apportant et emmenant des denrées commerciales, les prix s'adaptent à l'offre et à la demande, dans une immense simulation qui s'étend jusqu'au-delà des étoiles. Intriguée, je suis passée par une sorte de portail, qui m'a emmenée dans un autre secteur de la galaxie, jusqu'à une station spécialisée dans la fabrication de pièces de coque de vaisseau. La vie animée de la station est bien rendue à l'arrivée avec des voitures volantes, des bruits de sirènes et des interventions impromptues entre des individus qui discutent, court-circuitant les communications officielles. Cette immersion sonore est continuelle avec des petits bruits (moteurs, soufflerie, portes...), sans avoir un recours artificiel à la musique, qui se fait juste discrètement entendre lors des trajets spatiaux. Je regrette par contre qu'on ne puisse pas visiter la station au-delà des pièces spécifiques, j'aurais aimé avoir l'opportunité de plus explorer ces endroits qui doivent fourmiller de vie et d'intrigues.

J'ai acheté des pièces de coque, que j'ai ensuite essayé de revendre dans différentes stations, sans réussir à trouver un acheteur. Se faire de l'argent n'est pas facile, mais la récompense à la clé est importante, avec la possibilité d'acheter plus de vaisseaux, voire même a priori des stations, dans l'objectif possible de devenir la reine de la galaxie !

Si vous n'avez pas peur de l'inconnu, vous pouvez décoller pour cette nouvelle aventure dès maintenant. Sinon, début 2020, le jeu s'enrichira d'une mise à jour majeure qui augmentera considérablement la taille de l'univers et introduira deux nouveaux clans de la famille Split avec leur économie, leurs navires, leurs armes et leurs modules de station. Parallèlement à cette mise à jour 3.0, l'extension "X4: Split Vendetta" apportera de nouvelles missions et aventures, avec notamment de nouveaux débuts de jeu.

Le jeu est disponible sur GOG, ainsi que sur Steam :


Jeux du moment

>> Liste complète <<