Publicité

The Bard’s Tale IV : Director’s Cut — Barde et alcoolique… What else?

Lors de la sortie de The Bard's Tale IV: Barrows Deep (en septembre 2018), je n'avais pas eu la chance d'y jouer. Lorsque l'on a proposé à Game-Guide de faire un aperçu de cette nouvelle version, je n'ai pas hésité une seconde : c’était l'occasion de rattraper mon manque avec les capacités de la PS4 Pro. Étant fan de RPG et de dungeon crawler, je me suis dis que ce jeu aurait forcement tout ce qu'il faut pour plaire, mais j’étais curieusement dans le vrai... et dans l'erreur à la fois. Voilà pourquoi...

 

Histoire

Cent cinquante ans après The Bard's Tale III: Thief of Fate, cet opus nous propulse dans le corps de Melody, une barde fraîchement débarquée en ville. Après une scène d'introduction nous offrant le spectacle d'une tolérance à toute épreuve -  toute personne différente et/ou dont l'Église désapprouve l'existence est pendue -  vous vous faites enrôler par Rabbie, un autre barde fort sympathique, mais également aventurier. Vient alors le vrai début du problème, car l'Église n'aime pas les aventuriers, ni les autres races. Vous pourrez donc commencer votre aventure en tant que Melody ou bien en tant que tout autre personnage que vous voudrez créer pour commencer votre aventure épique.

La création du personnage n'est pas "obligatoire"... elle vous permet de choisir de vous faire un personnage hors du preset de base qu'est Melody (une barde, Humaine Baed), et de repartir vos points de talent comme vous le sentez, ainsi que la race/culture qui vous sied le mieux avec les avantages et inconvénients que cela entraîne. Même si parfois, surtout si vous n'avez pas de barde, vous aurez la drôle d'impression que ce n'est pas raccord avec les actions et textes qui se proposent à vous.

 

Graphisme & ambiance

Concernant les graphismes, le jeu est réellement inégal. Nous nous retrouvons avec des décors vraiment convaincants, et juste après... c'est clairement moins beau et étrangement brouillon. Mais le plus gros souci du jeu vient de ses problèmes de performances. Que ce soit au niveau des temps de chargement un peu longuets (ça je pardonne...), mais les freezes, saccades et autres textures qui chargent mal, ça devient un poil tendu.

L'ambiance est quant-à-elle tellement énorme que ça efface complètement les quelques soucis de graphismes. La bande son est tout aussi parfaite, que ce soit hors combats avec ses zones parfois calmes parfois en musique, ou bien en combats avec son rythme accrocheur qui  focalise bien sur la bataille.  Je n'ai rien d'autre à ajouter que : excellent.

 

Gameplay

Les nombreux aspects du jeu sont assez intéressants pour être décortiqués au cas par cas. Chaque aspect devra être géré de manière à compléter les autres, et ce... pour le meilleur ou pour le pire.

 

Point de talent, compétences & équipement

Lorsque vous créez un personnage, vous aurez le choix de ses talents via un arbre assez vaste, qui déterminera ses compétences équitables, statistiques, compétences passives et équipement possible. L'arbre est divisé en trois paliers qui se débloqueront en mettant suffisamment de points de talent, et en allant voir une commission d’examen à la guilde des aventuriers. Lors de vos montées de niveau, vous aurez un point de talent à dépenser pour cela.

L'équipement de votre équipe dépend des points que vous avez donc attribués à vos personnages, mais également de leurs classes. Un roublard ne pourra pas porter des objets exclusivement réservés aux guerriers, tout comme le barde ne pourra pas porter une arme exclusivement réservée aux praticiens. Cependant, de nombreux équipements sont partagés.

Les compétences équitables et donc utilisables en combat seront définissables en fonction des emplacements libres qui seront définis en priorité par : votre équipement, et ensuite vos talents. Par exemple, lorsque j'équipe une lance particulière, j'obtiens deux compétences, une obligatoire et une facultative. L'obligatoire prendra un des quatre emplacements de mon guerrier et m'en laissera trois libres.

Cependant, un bug vient assez vite devenir récurrent et lassant, voire très énervant : lorsque vous avez une arme avec plusieurs capacités actives, elles remplacent les capacités choisies de manière inopinée, et ce, après un chargement, ou bien après quelques combats. Cela est extrêmement frustrant de se retrouver avec une compétence vitale en moins à cause d'un dysfonctionnement.

 

Armes elfiques et armes uniques

Des armes très particulières demanderont toute votre attention. Il s'agit des armes elfiques et armes uniques qui sont assez classiques d'apparence... mais possèdent chacune un potentiel caché. Pour déverrouiller il faudra passer par trois énigmes/casse-têtes directement sur l'arme (en l'inspectant) qui peuvent prendre différentes formes. Pour les deux premiers, il faudra insérer une gemme pour déverrouiller les effets après avoir résolu les énigmes. Pour le troisième, il faudra parfois les déposer sur un autel elfique, tuer un ennemi spécifique, voire composer une chanson.

Il existe de nombreux effets et capacités puissantes qui vous aideront le long de votre périple.

 

Combat

Les combats dans The Bard's Tales IV se composent en deux tours, ceux de votre équipe, et ceux des ennemis. Le premier coup reviendra à celui qui aura réussi à surprendre l'autre, et pour cela de nombreux moyens sont à votre disposition pour réussir à prendre l’avantage, tel le chant "les yeux de Jarnmel" qui permettent de voir les ennemis à travers les murs, ou bien "tapis dans l'ombre" un talent de roublard, qui vous permet de diminuer la distance de détection de 75%.

Vient ensuite le combat à proprement parler qui se jouera sur principalement deux ressources :

Les points d'opportunités : ceux-ci sont déterminés par les points que vous avez de base, en ajoutant ceux que vous procurent certains talents, ou votre avancée dans l'aventure. Chaque compétence peut en utiliser et les points seront décomptés de manière collective. Il est donc primordial de bien réfléchir à votre équipe et à vos actions en fonction de vos points disponibles. Certaines armes puissantes peuvent d'ailleurs réinitialiser tous vos points d'opportunités.

Les points de sorts : obtenables via des actions spécifiques, via des talents ou des potions, ils permettent de lancer des capacités puissantes via les praticiens ou les bardes. Lancer un sort ne consomme pas de points d'opportunité.

Une fois toutes vos actions terminées, vous pourrez finir votre tour, qui lancera le tour de l'ennemi, et ensuite le vôtre et ainsi de suite jusqu'a la fin du combat. Après chaque combat, vous aurez de l’expérience et des objets.

 

Énigmes

Les énigmes occupent une grande partie du jeu. Lors de votre aventure, vous aurez à loisir de mettre en marche votre logique, votre sens de la déduction ainsi que votre capacité à lire entre les lignes et dénicher des infos. Car parfois, sans la bonne information, ou bien en n'ayant pas suffisamment fouillé les lieux, il vous sera très compliqué de réussir à trouver les solutions aux énigmes. D'autres fois, ce seront des casses-têtes via des puzzles, des circuits électriques à remettre correctement, ou bien des blocs à pousser. Il y en aura pour tous les goûts !

 

Artisanat & autels

Malheureusement, cet aspect possède un impact assez peu important. En mode normal, avec la bonne composition, vous n'aurez besoin ni des potions, ni de rien qui vient de là,  excepté les armes elfiques, l'alcool pour vos bardes ou quelques objets qui seront demandés pour des autels.

Les autels demandent des objets en sacrifice contre des objets parfois formidables, parfois fort minables. Dans tous les cas, je vous conseille de tous les faire afin de ne rien louper...

 

Marchands et inventaire

Les marchands sont assez importants dans le sens où ils vous vendent des objets forts utiles, que ce soit des gemmes, des grappins ou de l'équipement en général. Cependant, vu la montagne d'équipement que vous aurez à revendre, il faudra faire tourner l'économie en achetant afin de garnir leur porte monnaie qui ne remonte pas tant que vous ne leur aurez rien acheté !  Cela pose un léger problème : vous vous retrouvez à vider leur inventaire pour réussir à vendre, mais vous vous retrouvez également à ne plus pouvoir rien acheter d'autre que l'équipement que vous leur avez vendu ! C'est un peu problématique dans le sens où vous vous retrouvez rapidement à ne plus pouvoir refourguer votre camelote.

L'inventaire se compose de cinq pages remplissables à souhait, mais rien ne permet de les ranger autrement qu'à la main. Je vous avouerai volontiers que cela n'est pas pratique du tout, et tout rangement prend donc trois plombes pour qu'il soit fait correctement. Des filtres vous permettent de ne sélectionner qu'une catégorie d'objets, mais cela ne résout absolument pas le bordel absolu qui se forme très vite tant on ramasse des objets.

J'ai trouvé un léger petit truc pour compenser le manque de place de son inventaire : utiliser des coffres qui sont à proximité de la guilde des aventuriers. Ces coffres que vous avez déjà vidés peuvent contenir quelques objets, profitez-en au maximum.

 

Chants

Les chants seront là pour vous faciliter l'aventure, et seront débloqués au fil de votre progression tant ils sont cruciaux. Entre celui qui permet de voir les caches d'équipement dissimulées, celui qui permet de voir les ennemis à travers les murs, celui qui permet de parler aux fantômes, celui qui permet de casser les murs fissurés et celui qui permet d'utiliser le chemin céleste, vous aurez de quoi faire !  Bien évidemment il en existe beaucoup plus, et chacun a sa propre utilité. Le tout est de savoir quand faire lequel.

Petit bémol : un chant fracasse les murs qui sont fissurés. Cependant, dans certains décors, les soucis de chargement de textures, ou le fait que leur couleur soit un peu "baveuse" rend la détection de ces murs très compliquée.

 

Durée de vie

J'ai dû mettre une cinquantaine d'heure pour finir le jeu en difficulté normale, en faisant les quêtes secondaires, en trouvant les secrets et en explorant le monde. Je pense qu'en y ajoutant les contraintes de mort définitive, de difficultés légendaire, et autres, vous pourrez mettre largement plus longtemps pour profiter du jeu.

 

Résumé

Bard's Tales IV Director's Cut est un bon jeu avec des affrontements prenants et stratégiques, avec une histoire certes un peu "prévisible" sur certains points mais néanmoins sympa, des personnages intéressants et de nombreux casses-têtes. Cependant, les nombreux bugs qui sont ici et là viennent curieusement ternir le tableau qui semblait vraiment bon sur plein de points. S'ils étaient résolus, je dirais qu'il faut foncer et essayer ce jeu. Mais là, je ne peux le conseiller qu'aux plus patients et aux amateurs du genre qui arriveront à passer outre.

Disponible sur Microsoft Store, PlayStation Store et Steam.


Jeux du moment

>> Liste complète <<