Publicité

Catherine: Full Body — Jamais deux sans toi

Il y a quelques années, on voyait débarquer l'excellent jeu Catherine, développé par Atlus, qui a été encensé par les critiques. N'y ayant jamais joué auparavant, je suis donc en position de  novice dans une version "plus" de Catherine, et découvre l'histoire pour la première fois. Voici mes impressions suite à un test sur PS4 Pro.

 

Histoire

L'histoire commence avec Vincent, un trentenaire qui est en couple avec Katherine, une jeune femme charmante mais castratrice au possible, dans une romance qui le dépasse un peu. Une rencontre d'un soir lui fait tourner la tête, et vient compliquer la situation pour ce loustic, en y ajoutant Catherine, une séductrice fatale et possessive.

Comme on ne dit jamais deux sans trois... Vincent a également sauvé Rin (nouveau personnage implanté dans cette version), une jeune femme devenue amnésique, victime d'un mystérieux harceleur. Cette rencontre au delà de la simple coïncidence va changer également la vie de Vincent bien plus qu'il ne l'imaginait.

La nuit, il doit grimper sur des blocs, dans un monde rempli de moutons, pour ne pas se faire rattraper par le vide et les créatures étranges, liées à ses préoccupations, qui lui veulent clairement du mal. Est-ce que c'est réel ?  Ou un simple cauchemar qui le tourmente ? Ou bien est-ce qu'on l'a condamné à se repentir pour ses péchés ?

Mon avis : L'histoire est sensuelle, charnelle et propose au joueur au delà de la simple histoire amoureuse et les complications qui vont avec, une remise en question du héros et du joueur vis à vis de ses émotions et de sa conscience. S'il est simple d’apprécier la narration de ce jeu... il sera plus compliqué de reconnaître le héros et d'admettre les choix qu'on le pousse à faire. Est-ce qu'au final, nous ne sommes pas tous tentés d'être un peu Vincent, au fond de nous, malgré nous ?

 

Graphismes & ambiance

Pour ce qui est des cinématiques, le jeu possède un style graphique proche des animés que l'on retrouve de nos jours, ce qui rend la partie narrative vraiment prenante. Le côté puzzle et interaction, quant à lui, possède son propre style, qui est assez réussi.

Pour ce qui est de l'ambiance... le paquet a été mis pour faire ressentir au joueur l'urgence de la chose, la tension qui règne et les choix cornéliens que doit faire Vincent. On arrive à ressentir sa détresse, son mal être et ses contradictions.

 

Gameplay

Le jeu propose deux parties bien distinctes : les casse-têtes et les phases de narrations.

 

Casses-têtes

Dans cette phase, vous devrez vous frayer un chemin sur les différents cubes qui jonchent votre parcours afin d'arriver au pallier supérieur. Beaucoup de cubes possèdent des particularités : certains cassent, d'autres sont piégés, certains sont plus lourds... etc. En plus de cela, vous aurez peut-être la chance d'avoir des "moutons" qui vont vous gêner dans votre ascension pour la survie, ainsi que des créatures qui surgissent pour ajouter du challenge supplémentaire.

Vous aurez différents objets pour vous aider dans votre ascension. Comme une bible qui élimine les moutons sur votre chemin, les cubes blancs, qui vous font apparaître une plate forme de cube, une potion qui vous fait grimper deux cubes d'un coup, etc...

Une fois arrivé à un palier, vous aurez tout loisir de parler aux moutons présents afin de discuter stratégie de grimpette, ou bien juste pour comprendre l'histoire et ce que vous faites ici. Puis vient le confessionnal et vous devrez choisir une réponse à une question qui déterminera un peu votre alignement (bon ou mauvais). D'ailleurs, le jeu vous montrera les réponses données par toutes les personnes, classées par genre (homme ou femme).

 

Narration

La narration est le pivot central de ce jeu, qui est découpé en deux phases : les cinématiques et l'interaction. Il y a donc les cinématiques, puis vient la phase d'interaction qui vous permet de dialoguer avec les autres personnages et de faire des choix qui vont influencer sur les réponses et votre alignement. Vous aurez également des messages téléphoniques auxquels vous pourrez répondre via des choix de textes, ainsi que des appels téléphoniques avec encore une fois des choix.

Les phases d'interactions ne se situent quasi qu'au Stray Sheep, un bar squatté par Vincent et ses amis. Vous aurez l'occasion d'utiliser le Juke-box qui possède quelques titres sympathiques, ainsi qu'une borne d'arcade "Rapunzel" qui reprend la partie casse tête. Vous aurez également la possibilité de picoler un peu, et de discuter avec les habitués du bar, ainsi que les employés, qui vont ajouter les puzzles manquants à l'histoire.

Les choix de Vincent ne sont clairement pas anodins, et vont influencer sur les fins du jeu et la manière dont vous allez percevoir le jeu.

 

Mode de jeu

Pour ceux qui n'ont envie de ne faire que l'histoire, le mode de difficulté "sans risque" vous propose la fonction "auto-play" qui va vous permettre de vous concentrer sur l'histoire afin de la vivre tel un Visual Novel. A contrario, ceux qui veulent de la difficulté auront le mode "Remix" qui va ajouter des blocs spéciaux pour corser la partie, en plus des différents modes de difficultés disponibles.

D'ailleurs, les modes de jeu "Babel" et "Colosseum" sont également à prendre en compte pour une durée de vie optimale. Si le premier consiste à un défi de grimpette en solo ou en duo (équipe commune), le second sera un versus de grimpeur, ou le meilleur, et le plus fourbe, sera victorieux.

 

Résumé

Pour les joueurs ayant joué à Catherine, cette nouvelle version qui ajoute pas mal de nouveautés devrait leur faire sauter le pas, s'ils ont apprécié la base. Pour les nouveaux joueurs, je pense que cela propose une expérience vidéo ludique vraiment intéressante et particulière. Au delà du jeu vidéo, on retrouve un homme coincé entre ses démons et ses choix... pour le meilleur ou pour le pire. Chacun peut y comprendre ce qu'il veut...

Actuellement, disponible uniquement sur le PlayStation Store.


Jeux du moment

>> Liste complète <<