Publicité

World of Warcraft – Classic

Je suis une joueuse de World of Warcraft de la première heure. J'ai monté mon premier personnage en 2004-2005... À cette époque, je jouais une chasseresse, puis je suis très rapidement passée à une paladine, ma première niveau 60, avant de finalement créer ma voleuse fin 2005... le personnage que je joue toujours 15 années plus tard dans le dernier raid à Nazjatar du patch 8.2. J'ai connu cette grande époque de Vanilla... j'ai passé des semaines à monter au niveau maximum... j'ai passé des heures à chercher un groupe en utilisant le canal /2... j'ai été fière de mon T0 bleu et encore plus lorsqu'enfin j'ai été full épique T1 mi 2006 (oui, il y avait déjà des paladins en T2... mais je faisais ce que je pouvais) !

Mais cette époque était révolue. Ragnaros n'avait plus l'opportunité de tuer des raids de 40 joueurs d'une pichenette, il était au contraire tué d'un seul sort par un joueur niveau 120 solo qui se perdait au Cœur du Magma... Certainement dégoûtée par cette situation, Onyxia avait quitté son antre et la citadelle de Naxxramas était partie vers d'autres cieux... En tout cas, jusqu'à ce que WoW Classic ne sorte et ne ramène à la vie le monde de World of Warcraft tel qu'il était à son lancement... enfin, presque, car Blizzard a choisi de ressusciter une version un peu plus stable qui tournait quelques mois après le lancement.

Je ne vais pas vous faire l'affront de présenter World of Warcraft en tant que tel. Le MMORG est sorti depuis 15 ans maintenant, et c'est sans doute l'un des jeux du secteur les plus populaires (en parallèle de quelques survivants tels que Final Fantasy XIV ou The Elder Scrolls Online). Actuellement, le jeu original est sous Battle for Azeroth (BfA), la septième extension du jeu, nos personnages sont niveau 120 (le double du jeu original), avec une foultitude de nouvelles fonctionnalités et de changements qui n'ont pas forcément plu à tous les joueurs de la communauté.

Classic est un retour au source. Le jour de la sortie, Wow Classic, c'était ça :

Et ça aussi (voire de bien plus gros chiffres) :

Mardi à 00h01, il y avait des milliers de joueurs connectés au même moment qui cherchaient désespérément à tous monter leurs personnages. Il  y avait des lags avec bien plus de joueurs que de mobs dans les zones de départ, ce qui amenait tout le monde à tourner en rond en espérant pouvoir trouver un monstre encore en vie... et surtout à être le premier à le toucher. Car, bien sûr, sur Classic, les ennemis ne sont pas partagés entre tous les joueurs participant au combat. Il faut avoir engagé, ou être groupé avec celui qui débute le combat, pour gagner un quelconque crédit.

Les flèches sont physiquement présentes dans le sac de ma chasseresse, qui utilise de la mana, bien entendu. Elle est obligée de se trouver à une distance minimale pour utiliser son arc, ou sinon elle doit se débrouiller avec les attaques de mêlée... Jusqu'au niveau 10, cela n'est pas évident, dans la mesure où je ne peux pas encore dompter d'animal. Cela se simplifie légèrement par la suite, restant néanmoins bien plus dur que ce à quoi BfA m'a habituée (d'autant plus que je suis globalement bien équipée là-bas, donc je ne risque pas grand chose en extérieur).

L'interface est frustre. Habituée à BfA, j'ai comme l'impression qu'il "manque" des boutons. J'ai refusé d'installer des extensions, par purisme sans aucun doute. Le débat est d'ailleurs souvent lancé sur le canal général entre ceux qui sont pour ou ceux qui sont contre les extensions. Je suis pour ma part dans le camp des "contre", en tout cas tant que je reste dans une phase de montée de niveaux. Si par miracle je réussis à atteindre le niveau 60 et que je suis amenée à faire des raids, alors sans doute j'y passerai. Mais je ne joue pas à Classic pour avoir la même interface que BfA !

Parmi les grands absents, il n'y a pas non plus de collections : clés, montures, mascottes, jouets et tabards sont des objets prenant de la place dans l'inventaire. 1 po représente une fortune et deux sacs 6 emplacements produits gratuitement par un gentil couturier contre les composants font mon bonheur. Les quêtes demandent d'êtres lues, car les objectifs ne s'affichent pas sur la carte. Pour partir en instance, il n'y a pas d'autre choix que de passer par le spam du canal /2, l'interface de recherche de groupe n'existe pas encore. Ne cherchez pas non plus les Éthériens pour la transmogrification de votre équipement, ou encore d'onglet dédié aux ressources dans la banque.

La communauté est différente. Quand sur BfA les groupes se disent à peine un "bonjour" en début de donjon, les joueurs sur Classic ont réappris quelques civilités. Les gens cherchent à faire des groupes pour avancer plus aisément sur des objectifs, ils disent bonjour, au-revoir et se parlent durant l'aventure. Ayant essayé de jouer un peu côté Horde, j'étais un peu perdue en Durotar, un gentil chasseur m'a aidée une petite heure sur quelques quêtes sans que je ne lui demande rien. Bien entendu, il y a des cons, comme partout. Un duo m'a groupé pour un boss, et je suis morte juste à côté d'eux sans qu'ils ne lèvent le petit doigt en attendant le boss... le temps que je revienne à pied, le boss était mort, et j'étais renvoyée du groupe. J'étais sans doute deux niveaux trop petite pour cette zone... mais c'était fort peu urbain !

Au-delà de cette mauvaise expérience, j'ai fait de belles rencontres et, autant que je peux en juger du haut de mon niveau 10, l'esprit est autant de retour que le jeu. Il faudra ensuite voir sur le plus long terme.. Est-ce que la communauté conservera cette volonté d'agir différemment ou reprendra-t-elle très vite ses vieilles habitudes ? Est-ce qu'elle ne va pas peu à peu déserter Classic, lassée de finalement refaire les mêmes choses qu'autrefois ? Comment cela va-t-il se passer une fois niveau 60 face à un contenu difficile... alors que Ragnaros a déjà été tué par une guilde ? Classic est-il vraiment aussi difficile qu'il nous paraissait en 2005 ?

Une grosse semaine après la sortie, l'engouement est en tout cas toujours là, comme le prouvent les files d'attente ! Je partage pour ma part mon temps de jeu entre les deux versions de WoW, continuant ma progression sur BfA tout en montant un personnage Classic. Car, une excellente chose si vous reprenez un abonnement à World of Warcraft, vous pouvez en effet profiter des deux versions sans aucun coût supplémentaire ! Il serait dommage de ne pas en profiter.


Jeux du moment

>> Liste complète <<