Publicité

Hamsterdam – Pim(m)p my Hamster

Je suis à peu près certain que tout le monde connait le Kung-Fu. Mais connaissez-vous le Hamster-Fu, une variante de cet art martial noble pratiqué par le Hamster du jeu, Pimm, qui doit chasser le vilain Marco de la ville d'Hamsterdam. Sur le papier, ça promet quelques bons moments, qu'en est-il manette en main ?

L'affreux chinchilla a mis tout les hamsters en cage, il est temps de libérer tous ces pauvres êtres vivants !

La dernière production de Muse Games se présente comme un jeu d'arcade avec de très légères notions de rythmes. Après une rapide introduction, notre petit héros se met au travail et part écumer Hamsterdam de tous ses méchants. On devra battre à tour de rôle sbires, mini-boss puis boss, et recommencer à chaque nouveau quartier exploré. Afin de rendre la tâche un poil plus ardu pour le joueur, chaque stage proposera différents défis à accomplir qui sont divisés en deux catégories : les défis étoiles et les défis argents/objets. Les objectifs secondaires à accomplir sont divers, du classique "Effectuer un combo de 20 coups" ou "Santé restante à 100%" au plus exotique "Porter des gants en latex et ne te fais pas toucher" pour débloquer les gants de cuisson en forme de poisson.

Les mouvements seront appris en quelques minutes grâce à Papy

La plupart des défis ne demanderont pas trop d'efforts pour être accomplis. Certains objectifs débloqueront des objets que l'on pourra acheter en boutique en échange de quelques graines de tournesol. Si vous souhaitez que Pimm ait une pomme sur la tête, des gants en latex et une veste triangle, c'est tout à fait possible. En dehors du côté cosmétique, vous améliorerez certains traits de votre personnage : coups plus puissants, jauge de KO qui se chargent plus rapidement... des bonus non négligeables, qui rendent d'ailleurs le jeu un peu trop simple.

3 étoiles + 3 défis réalisés ici !

Car oui, c'est peut-être l'un des reproches que l'on peut faire à Hamsterdam, tout y est trop simple. Passer un tutoriel qui demande de retenir 3 combos et d'appliquer un rythme spécifique (dès qu'un cercle brillant apparaît autour du hamster) pour frapper plus fort, on apprend plus grand-chose, si ce n'est à appliquer un pattern répétitif. L'ennemi du fond commence à briller : joystick vers le haut pour le plaquer au sol. Celui de gauche maintenant ? Coup vers la gauche pour lui asséner une pichenette qui l'amènera au centre de l'écran. Quelques pressions à intervalle de temps régulier pour charger la jauge de KO (en veillant à ne pas se faire toucher) et une fois pleine, pression sur les deux gâchettes pour infliger un KO (baisse d'une barre de vie) sur un ennemi. Voilà en gros ce qui sera à appliquer tout au long du jeu.

Pimm n'a pas peur de faire face aux multiples rongeurs du jeu !

Alors oui, il y a quelques variétés d'ennemis qui nécessiteront certains ajustements, comme ces rats qui se protègent et qui nécessitent de charger une attaque pour les rendre vulnérables, ou les combats de boss et mini-boss qui modifient la manière d'aborder le combat, en jouant essentiellement avec l'esquive et le renvoi d'objets balancés par nos adversaires. Mais on a le sentiment d'avoir fait le tour un peu trop rapidement, et la lassitude poindra assez rapidement après une trentaine de stages... (et ne comptez pas sur les stages bonus qui demandent juste de récolter des graines en dévalant un niveau à trottinette).

Le premier boss du jeu frappera le sol régulièrement avec ses poings, il faudra esquiver au bon moment et répliquer après avoir envoyé 3 hamsters sur son dos !

En ce qui concerne la technique du jeu, j'ai rencontré quelques ralentissements en mode docké (sur les combats de boss) mais c'est à peu près tout. Le jeu affiche une direction artistique toute mignonne et colorée, et qui ravira à coup sûr le jeune public. On pestera un peu plus concernant l'animation des personnages, bien exécutée mais extrêmement répétitive. En ce qui concerne l'aspect sonore du titre, rien à signaler en dehors des très mignons bruitages émis par notre petit hamster.

Si je devais résumer Hamsterdam en quelques mots, je dirais que c'est un jeu mignon (je crois que j'ai déjà employé cet adjectif plusieurs fois…). Alors oui, ça ne veut pas dire grand-chose, mais c'est le seul qualificatif qui me vient à l'esprit. Pas foncièrement mauvais, mais pas franchement bon non plus, le jeu sera à réserver à un public jeune, qui appréciera la simplicité du titre et son esthétique. Autant dire qu'il remplit bien son office, surtout au vu de son prix : 6,99€.


Jeux du moment

>> Liste complète <<