Publicité

Iratus : Lord of the dead – La vie est une maladie…

Lors de sa sortie en 2016... j'ai découvert Darkest Dungeon et son style si particulier. Dès lors... j'ai vu de nombreux jeux proposer un style similaire en y ajoutant leur touche à eux mais je n'ai que rarement eu la même envie de continuer le jeu. Lorsque j'ai eu Iratus : Lord of the dead entre les mains, j'ai ressenti un petit frisson. Frisson d'horreur ou d'excitation... voici mon avis.

 

Graphismes & ambiance

Les graphismes de ce jeu sont assez intéressants car au final peu importants. Les unités sont stylisées avec soin et offrent au joueur une palette allant du simplement laid classique au réellement envoûtant. Les ennemis, qui changent d'un étage à l'autre, sont eux très réussis et offrent un visuel très agréable, prouvant qu'un beau travail a été produit sur ce point. Pour ce qui est des toiles de fond lors des affrontements, c'est assez souvent similaire et devient donc par là-même invisible au regard au bout d'un moment. Cependant, le plus grand soin est apporté à l'ensemble.

Les effets des compétences et sorts sont assez bons visuellement et disposent chacun d'une sonorité qui colle parfaitement avec eux. De plus les petits commentaires d'Iratus lors des combats offrent un petit plus comique tout à fait bienvenu. Enfin, la musique qui se veut discrète s'incorpore plutôt bien et renforce l'immersion.

Note : le jeu est entièrement doublé en français, avec une voix pour Iratus vraiment pile poil dans le thème.

 

Histoire

L'histoire d'Iratus est assez simple dans le fond : vous êtes un nécromancien qui a failli conquérir le monde, et l'on vous a scellé faute de pouvoir vous tuer. Cependant la cupidité des autres races vous a libéré de votre sommeil... et vous en profitez pour tenter de reprendre possession de ce monde en décimant la population locale. Pour ce faire, vous compterez sur vos aptitudes ainsi que sur les morts vivants et autres spectres qui composent votre armée combattant les autres races (nains, humains, elfes...) de toutes les manières les plus vicieuses et imaginables possible.

 

Gameplay

Iratus n'est pas un jeu facile. Après un tutoriel bien conçu qui vous montre les ficelles du métier de nécromancien, vous pourrez attaquer le vif du sujet en vous lançant dans le grand bain... de sang. Vous devrez donc commencer par le basique : votre armée.

 

Gestion des ressources et création

Pour faire une bonne armée... il faut de bons composants. Pour cela, vous pourrez en récupérer principalement lors de vos combats que vous mènerez ainsi qu'en aménageant votre sanctuaire. Car oui, créer des soldats pour votre grande armée demande des ressources particulières, donc la qualité et les statistiques varient d'un morceau à l'autre. Qui veut un bon cœur ? Un cœur frais arraché il y a dix minutes ?

Au début, vous devrez commencer avec les unités disponibles, puis celles que vous débloquerez au fil de l'aventure et des conditions que vous remplirez (par exemple : tuer deux boss, récolter tant d'os, infliger tant de dégâts... etc). De plus, vous n'aurez que des composants basiques sans aucune amélioration.

D'ailleurs, un talent d'Iratus (Transplantation) vous permet d'améliorer une créature avec des composants supérieurs alors que cette dernière est déjà créée. Extrêmement utile pour bien sélectionner chaque composant et améliorer une unité comme on le souhaite. Vous aurez accès également à des fonctions d'alchimie et de création capable d'augmenter la rareté de vos composants.

Chaque unité possède 5 compétences et 1 sort ultime consommant de la rage. Après un combat, votre unité va gagner de l’expérience et pourra améliorer une compétence ce qui lui octroie un nouvel effet et des statistiques supplémentaires.

Unités de base disponibles :

  • Squelette : fantassin de base, faisant office de tank. Il possède de nombreuses capacités utiles, dont un passif capable de tuer les ennemis d'un seul coup (4% de chance). De plus il possède la particularité d'être insensible aux buffs et débuffs.
  • Zombie : artilleur lourd capable d'infliger des dégâts plus qu'importants. Il possède un ultime de zone faisant des dégâts colossaux en plus de repousser un ennemi vers le fond.
  • Épouse d'Iratus : une archère capable de se buffer, d'infliger de lourd dégâts, ainsi qu'un ultime de zone faisant des critiques à coup sûr. Possède une amélioration capable de briser les poses de combat.
  • Banshee : un spectre spécialisé dans les dégâts mentaux et les débuffs ennemis de zone. Extrêmement utile

De nombreuses autres unités sont disponibles au fil du temps, mais je ne vais pas vous spoiler non plus !

 

Sanctuaire

Ici, vous pourrez construire nombre de bâtiments qui seront utiles de bien des façons : rechargement de mana après combat, génération de rage au début du combat, soin des unités, génération de ressources, etc. Chaque bâtiment possède plusieurs niveaux d'amélioration, qui demanderont de sacrifier une unité précise pour y accéder (hors d’être architecte), en plus d'autres unités au choix qui seront à l'intérieur pour prier.

Il est extrêmement important de ne négliger AUCUN bâtiment, car chacun sera d'une utilité réelle lors de votre reconquête.

 

Équipement pour le combat et talents

Vous pourrez équiper Iratus de différents artefacts que vous trouverez au fil des batailles. Chaque artefact possède des passifs lourdement utiles, voire indispensables selon votre style de jeu. Il faudra d'ailleurs noter que l'on peut également équiper des unités d'objets pour le combat, leur donnant des statistiques plus qu'utiles et renforçant le style de jeu que vous souhaitez leur donner.

PS : certains artefacts sont d'une puissance assez importante, mais n'ont qu'une seule utilisation. Il faut donc les utiliser avec parcimonie, ou en prévision d'un combat ardu.

Iratus possède également un arbre de talent qui vous permet encore plus de vous spécialiser dans votre style. Pour ma part, je suis allé chercher des talents qui boostent mes unités, ainsi que des passifs pour changer les composants de mes unités. Cependant, vous pourrez par exemple vous orienter vers un style agressif avec des magies dévastatrices, ou bien en support avec des compétences boostant vos unités en combat.

 

Combat

Préparation

Enfin le vif du sujet ! Iratus est un jeu qui ne vous fera aucun cadeau lors des combats. Un joueur débutant perdra forcement des unités contre des créatures de manière punitive et cruelle... vous voila prévenu.

Vous pourrez former quatre équipes de quatre unités. Le jeu possède deux types de dégâts : les dégâts corporels (physiques et magiques), ainsi que les dégâts mentaux. Le tout est de savoir comment orienter votre équipe : voulant faire mal physiquement à vos ennemis tel un bourrin ou bien les saper moralement pour mieux les tuer.

Les dégâts mentaux ont d'ailleurs une particularité : ils vont infliger aux ennemis des conditions particulières : cela va du malus légèrement handicapant, au personnage ayant envie de fuir le combat, en passant par la trahison (le personnage attaquera ses alliés lors de son action - 75% de chance).

 

Action

Une fois votre équipe de quatre unités formées, les combats s’enchaîneront et vous demanderont de bien choisir votre placement d'unités, qui change drastiquement les compétences de chacune, ainsi que les bonus que vous donnerez. Lors d'un tour, chaque unité (amie et ennemie) va effectuer une action, vous pourrez lancer un sort, et vous continuerez ainsi jusqu'a la fin du tour. Simple? pas vraiment. Le rapport de force est parfois largement disproportionné,  ce qui vous obligera à utiliser votre intelligence pour réussir à venir à bout d'un groupe d'ennemis  ou bien à  sacrifier votre équipe afin d'affaiblir les ennemis, pour ensuite attaquer le groupe avec une équipe plus forte.

Vous devrez donc composer vos batailles entre les ennemis qui prennent des poses particulières et qui gagnent de la puissance en fonction de leur mental restant, ainsi que ceux qui sont tout bonnement immunisés aux conditions. Tout est une question d'équilibre et de stratégie.

 

Un étage après l'autre

Quatre étages sont au menu. Si le premier est relativement simple, le second monte très clairement d'un cran et le troisième est complètement fou. Quant au quatrième, je vous en laisse la douce surprise. Vous progresserez dans un étage via une carte qui vous offre des choix de chemin. Chaque chemin vous donnera un combat, un bonus, un combat, un bonus,  etc jusqu'au boss de fin d'étage.  Cela donne également une information sur la durée de vie du jeu qui peut être soit assez courte si vous êtes un fin stratège, soit plus longues si vous devez recommencer un nombre de fois assez fou pour réussir à passer une étape, tout en espérant avoir assez de ressources pour créer des unités.

Parfois, vous aurez des quêtes qui seront sur votre chemin. Ces dernières vous demanderont de choisir des actions en fonction de vos envies, ou bien parfois en fonction des unités présentes dans votre équipe. Les récompenses à la clé sont quasiment toujours intéressantes : cela va du bonus pour le prochain combat aux unités, en passant par les artefacts puissants, voire de l’expérience.

 

Résumé

Iratus est un jeu réellement intéressant, plein de bonnes idées mais doté d'une difficulté assez disproportionnée en fonction des étages et des modes de jeu. Se retrouver bloqué et devoir recommencer parce qu'on n'a plus aucune ressource pour créer des unités est frustrant, mais reste monnaie courante lors de ses débuts sur le jeu. Mon avis sur ce jeu est néanmoins très tranché : je l'adore !  Et je pense y rejouer tant que je ne l'aurai pas fini dans la difficulté maximale, ce qui va me prendre du temps... Si vous aimez les jeux qui vous résistent, je vous le conseille donc fortement !


Jeux du moment

>> Liste complète <<