Publicité

Snooker 19 – La boule à zéro

Le 17 avril, le studio Lab42 sortait le jeu de simulation de billard Snooker 19, édité par Ripstone. Fortement intéressé, Eledhwen de notre rédaction me demandait un code pour pouvoir le tester. Quelques heures après, l'éditeur nous en fournissait un... Malheureusement, la vie l'a amené à s'éloigner de son ordinateur, et donc du billard virtuel. Les mois passant, Eled s'est rendu compte qu'il ne pourrait pas assumer le test, il m'a racheté le jeu, et je n'ai pas eu d'autres solutions que de m'en charger. Je tiens cependant à prévenir que je ne suis au mieux qu'une amatrice au billard, je ne connais pas vraiment les règles et ma technique est très limitée. J'ai vaguement appris chez un ami qui possédait une table lors de mes années étudiantes mais je ne joue que très occasionnellement depuis que je suis dans la vie active... soit vraiment pas souvent !  La dernière fois, c'était il y a plus d'un an dans un hôtel de Chicago. Tout ça pour vous dire que je ne suis clairement pas la cible principale du titre...

Ceci étant dit, passons aux choses sérieuses.

Un bref tutoriel prend en main le joueur au lancement de la partie et explique en trois chapitres comment préparer son tir, l'affiner, et frapper. Les commandes sont assez simples à comprendre, basées principalement sur la souris même si le clavier s'utilise aussi pour les joueurs en quête d'une meilleure précision. La touche Maj combinée au mouvement (souris ou clavier) fait bouger la queue de manière plus fine pour ajuster la trajectoire au centimètre. Si vraiment vous insistez, vous pourrez utiliser une manette, mais je n'ai pas testé, ne voyant vraiment pas l'intérêt de sortir un contrôleur pour un jeu PC demandant de l'exactitude dans les mouvements...

Les courbes sont pré-calculées pour montrer vers où vont se diriger la balle frappée et la boule blanche. Pour cette dernière, il est possible de rajouter un effet afin de l'envoyer exactement où il faut dans l'anticipation du prochain coup en changeant l'angle de tir et l'endroit de la frappe. Ces choix sont résumés en bas à droite de l'écran. La force de frappe se définit ensuite au clavier avec la touche espace ou à la souris en maintenant le clic gauche appuyé. Une jauge se remplit sur la gauche avec un objectif à atteindre pour une frappe optimale qui reste à définir en fonction de chaque situation. Même s'il manque clairement un zoom et la possibilité de changer des angles de caméra pour bien voir l'action, la prise en main est assez facile et j'ai réussi quelques beaux tirs.

Durant toute cette phase de réflexion/préparation, même si on le voit pas, on entend le public : reniflement, éternuement, raclement de gorge... Les commentateurs anglais y vont également de leurs remarques sur le coup tenté, les chances de réussite ou encore la vitesse à prendre une décision.

Une fois la balle frappée, la simulation prend le relais et le résultat est visualisé en temps réel sur le billard, restant dans une vue plongeante qui offre un bon aperçu global de ce qu'il se passe. Les commentateurs... commentent et le public réagit en fonction de la beauté du tir, pouvant aller d'applaudissements à des rires gênés. Autant que je suis capable d'en juger, la physique me paraît réaliste.

En cas de faute, ou si la balle n'est pas rentrée dans une poche, c'est au tour de l'adversaire. Durant cette phase, la caméra passe à une vue plus globale qui permet de voir le joueur réaliser ses coups. Cela est vraiment bien conçu, le réalisme est bon, il regarde la table, se penche, vise, tire... Derrière lui, cela donne également l'opportunité d'admirer la salle et ses spectateurs. Même si ces derniers sont assez basiques, ils bougent et donnent un peu de vie à ces arènes, des reproductions fidèles de nombreux lieux réels du monde du Snooker.

Plusieurs façons de jouer sont proposées :

  • Match rapide : trois modes de jeu (Snooker, Six Billes et Duel), pour des matchs de 1 à 35 manches (avec des pas de 2) se déroulant dans l'arène de son choix. Les joueurs sont ensuite sélectionnables librement, avec une difficulté (pour le joueur contrôlé par l'IA de l'ordinateur) et une aide à la visée (amateur, pro, pro+ et maître pour le joueur humain).
  • Vs en ligne : matchs entre amis ou non classés, avec les mêmes paramètres que les matchs rapides en ce qui concerne la longueur, l'aide à la visée, l'arène...
  • Tournoi en ligne : matchs classés dans le cadre de tournois de Snooker mondiaux en ligne (actuellement, du 5 au 11 août, vous pouvez vous classer dans la Yushan World Open)
  • Carrière : une campagne qui se joue avec de véritables joueurs uniquement (pas de création de son avatar), qu'ils soient des professionnels depuis longtemps ou de jeunes stars montantes. Dans les deux cas, ce sont ensuite des enchaînements de matchs, avec un calendrier à respecter, dans l'objectif de gagner au maximum pour viser les qualifications aux meilleurs matchs de la saison.

Le contenu est intéressant et conséquent, mais assez peu accessible, dans un jeu qui n'est clairement pas prévu pour les débutants. Malgré une IA réglée sur le plus facile, je rencontre beaucoup de difficulté à battre mes adversaires. D'autant plus que le tutoriel initial ne couvre absolument pas les règles du billard, obligeant du coup à se rendre dans les options du jeu pour essayer de comprendre ce qu'il faut, ou ce qu'il ne faut pas, faire. Il n'y a aucune salle d'entraînement pour apprendre de ses erreurs et, lors des matchs, à part subir un malus de points et les moqueries du public, il n'y a aucune explication sur la raison d'une faute, entraînant très vite une certaine frustration. D'autant plus qu'en face, l'ordinateur ne fait bien sûr aucune faute. Plusieurs de mes parties se sont résumées assez simplement à frapper une balle, à la rater, puis à observer l'adversaire tout enchaîner durant les cinq prochaines minutes sans aucune possibilité de marche rapide. Super...

Je ne vais pas revenir sur ce que j'indiquais en introduction : Snooker 19 est un jeu intégralement dédié aux fans de ce sport qui auront le plaisir de retrouver leurs joueurs préférés dans des lieux connus et de pouvoir les emmener vers de nouveaux sommets. Les amateurs n'y trouveront pas autant de plaisir et se lasseront bien vite de voir l'ordinateur aligner les points sans rien pouvoir faire... Au final, une simulation un peu décevante, d'autant plus à ce prix...


Jeux du moment

>> Liste complète <<