Publicité

The Mighty Quest for Epic Loot – Lootez aussi sur mobile !

Opulencia est désormais accessible depuis votre mobile, The Mighty Quest for Epic Loot d'Ubisoft étant disponible depuis aujourd'hui (hier soir pour certains) sur iOS et Android. Grâce à un accès TestFlight, j'ai eu l'opportunité de débuter l'aventure quelques jours avant la sortie, et à cette occasion de monter jusqu'au niveau 5.

Un personnage mystérieux, un seau sur la tête, m'accueille sur un ton très léger, m'affublant du titre de "looteur novice". Ce tutoriel est assez long, guidant à travers les différentes fonctionnalités du jeu durant tout l'acte 1, et même une bonne partie de l'acte 2. Dirigiste, il oblige beaucoup trop à cliquer à un endroit précis, pour lancer tel mode ou effectuer telle action, empêchant du coup toute découverte par soi-même, ce qui m'a un peu frustrée. Plutôt que des ordres imposés, j'aurais préféré de simples bulles informatives, qui me permettraient d'improviser à l'envie.

Le coeur du jeu tourne autour de quêtes organisées par actes, de petites missions à accomplir dans des châteaux sur des îles, d'enchaînements d'ennemis à abattre, de coffres à piller et de boss à trucider. Attaquer un château coûte de l'énergie (4 à 5 en moyenne), et donne en récompense du butin, ainsi qu'une note de 1 à 3 étoiles. Pour obtenir les 3, il faut terminer le château dans les temps (3 minutes en général) et tuer tous les ennemis. Des exploits pour chaque acte demandent de récolter un certain nombre d'étoiles, avec des récompenses à la clé, poussant donc à faire carton plein, quitte à recommencer le château jusqu'à ce que cela passe.

De façon similaire à tant de jeux du secteur, l'énergie se récupère avec le temps (autour des 4 heures pour une recharge complète), ou en dépensant des diamants, la monnaie premium.

Le gameplay est très orienté action, limite hack & slash, le personnage spamme ses coups d'épée autant de fois que l'on tape sur l'écran. L'interface est minimaliste, allant à l'essentiel. En haut sont affichés la barre de vie du personnage, le nombre d'ennemis tués et le temps écoulé. Les compétences se trouvent en bas à gauche tandis qu'une large place reste libre pour le mouvement sur la droite (la disposition inverse est disponible, le jeu demandant au début si on préfère une configuration pour gaucher ou pour droitier, l'option se changeant depuis les paramètres). De toute façon, le mouvement est pris en compte de n'importe où à partir du moment où il y a un effet de glissement. De même pour les coups d'épée, cette fois en détectant les touches rapides.

De nombreuses zones au sol sont à esquiver pour minimiser les dégâts subis, la vie ne se régénérant durant l'exploration d'un château qu'avec des potions de soin (lâchées ponctuellement par les ennemis), mais étant dans tous les cas réinitialisée à son maximum à chaque début. Il faut donc être réactif et faire sortir le personnage d'un glissement rapide qui déclenche une roulade.

Vers le niveau 5, j'ai débloqué la fonction d'autoplay : le personnage se déplace, esquive et attaque seul. Cela pourrait être pratique si l'intelligence artificielle n'était pas aussi bête car elle zappe les chemins parallèles où se trouvent les coffres (et le butin alors ?!), et oublie d'utiliser les aptitudes. Je l'utilise cependant pour le déplacement, le personnage connaissant du coup intuitivement le plus court chemin, et je reprends la main pour ouvrir les coffres ou lancer les aptitudes.

Mon personnage a pour le moment trois emplacements d'aptitudes, ce qui oblige très rapidement à faire un choix. Du haut de mon niveau 5, j'en possède en effet déjà quatre : une zone de poison, une zone de dégâts qui repousse, des lames qui tournent et un trou noir qui attire tous les ennemis en un point. Chaque compétence est améliorable, une raison supplémentaire de se focaliser sur ses préférées dans un souci d'optimisation.

L'équipement (une arme, un bouclier, et 4 pièces d'armure) est améliorable en fusionnant des orbes ou des pièces d'équipement inutiles, combiné à un système de qualité (représenté sous la forme d'étoiles qui définit le niveau maximum qu'il peut atteindre) et de runes. Une fois le niveau maximum d'un objet atteint, sa qualité s'augmente via la promotion qui coûte de l'argent et des tickets spéciaux, récupérables soit dans la boutique, soit dans des châteaux spécifiques (avec un délai de rechargement très long, ne permettant d'y accéder que deux fois par jour). Le tout est cumulé pour former un niveau de puissance (dans mon cas sur la capture de droite 23 813), à comparer avec le niveau du château que l'on désire piller pour savoir si la victoire est possible.

Il y a enfin un compagnon dont je n'ai pas totalement compris l'intérêt, si ce n'est d'accompagner le personnage et d'être mignon. En soi, c'est déjà beaucoup, je vous l'accorde.

Des succès, des missions quotidiennes, ainsi que des bonus de connexion offrent des cadeaux un peu de partout, une incitation à se connecter régulièrement s'il en fallait une en plus de l'idée effrayante de gâcher son énergie régénérée au-delà de quatre heures sans jouer.

Dernier point à aborder : la boutique. Au programme : des coffres (contenant de l'équipement) dont un gratuit toutes les quatre heures (pouvant également contenir des clés pour ouvrir un coffre rare), des gemmes (monnaie premium), des objets utiles en jeu (ticket de victoire auto, ticket de promotion d'objets, orbes de fusion et clés épiques) et des packs d'or. Au final, rien donc qui ne déséquilibre le jeu, juste des utilitaires qui le rendent bien plus rapide. Je n'ai pour le moment ressenti le besoin de passer à la caisse que pour les tickets de promotion : j'aurais voulu améliorer mon bouclier bloqué au niveau 10 mais je n'ai pas assez de pierres de promotion pour bien faire.

  • Lancez-vous dans ce chaos médiéval dynamique avec votre pouce
  • Explorez un monde vivant et délirant avec des centaines de châteaux volants qui n'attendent qu'à être pillés ; des cathédrales maudites aux vaisseaux pirates fantômes, détruisez tout ce qui se trouve sur votre passage !
  • Ne subissez aucune restriction de classe, tout dépend de votre butin ! Équipez votre héros avec plusieurs pièces d'équipements parmi les milliers que vous pouvez obtenir, ainsi que des compagnons pour vous aider à obtenir encore plus de butin
  • Améliorez et renforcez les épées, armures et artefacts de votre héros
  • Parcourez la campagne gigantesque en JcE où vous devrez éviter les pièges et combattre le boss de chaque château
  • Relevez le défi de l'arène multijoueurs où vous combattrez d'autres joueurs pour grimper dans le top des classements
  • Participez à des événements sans cesse renouvelés qui offrent des montagnes de récompenses et de butins
  • Quoi d'autre... des tonnes et des tonnes de BUTINS !

Pour conclure, un excellent jeu d'action, correspondant aux standards actuels du secteur, tant du côté du gameplay nerveux, de l'ambiance déjantée que des graphismes colorés. Si vous désirez vous lancer dans la course folle au butin, vous  pouvez télécharger The Mighty Quest for Epic Loot dès maintenant sur l'App Store et le Google Play Store.


Jeux du moment

>> Liste complète <<