Publicité

Spellforce 3: Soul Harvest – Mélange de RPG et de RTS

La licence Spellforce est connue de nombreux joueurs depuis plus de 15 ans. Après plus de 10 ans et la reprise des droits par le studio THQ Nordic, Spellforce 3 est sorti fin 2017. Malheureusement, l'accueil des premiers jours a été très moyen car le jeu souffrait de nombreux bugs et de palier de campagne assez contraignant. Après plusieurs patchs et mois de contenu, le jeu s'était complètement amélioré. Cette année, le studio réitère en proposant au public une extension Stand-Alone du titre intitulé Soul Harvest.

L'histoire prend place 500 ans après le premier opus de la licence et deux ans après la campagne du troisième volet, vous jouez le rôle d'un officier supérieur qui a tout perdu (unité et honneur) lors d'une bataille contre des orcs pour protéger un village frontalier. Ayant perdu la mémoire, vous ne savez pas vraiment si vous êtes le fautif de l'histoire et celle-ci commence plusieurs mois après ce sombre épisode. Vous êtes appelé à reprendre les armes en devenant le général d'une armée (troupe du loup) où vous allez devoir faire face à de nombreuses races (elfes, orcs, ...).

Comme dans de nombreuses licences, même si l'histoire est la même pour le joueur, il est possible de modifier son personnage en début de partie pour le rendre unique. Côté visuel, il n'y a pas énormément de choix, mais le studio a fait l'effort d'ajouter plus d'éléments de customisation que dans le jeu de base. Le point important réside surtout dans la configuration de votre personnage au niveau des statistiques et de l'arbre de compétences. Vous avez le choix entre deux arbres de compétences vous octroyant, si vous y mettez certains points de compétences, de débloquer des compétences passives et actives. Chacun des arbres est unique et lié à une ou plusieurs statistiques du personnages. Les statistiques vous permettront de porter certains équipements ou d'augmenter vos dégâts ou votre régénération de PV/MP.

Vous évoluez sur une carte de campagne où, au fur et à mesure des quêtes acquises, vous débloquez de nouvelles instances. Quelle que soit la mission, vous aurez toujours la possibilité de partir à l'aventure avec trois autres compagnons. Outre les héros qui vous rejoindront au fil de l'aventure, vous pouvez débloquer deux mercenaires dés le début de l'histoire. Ces mercenaires ont un avantage certain sur les héros déblocables car ils peuvent être créés de toutes pièces hors de la campagne, comme un personnage que vous créeriez vous-même. Même s'il est possible de n'en avoir que deux lors des missions, la création est illimitée et ils sont  interchangeables avant qu'une mission ne soit lancée. Les héros/mercenaires partageant la même avancée en terme d'expérience, il n'est pas nécessaire de faire des roulements dans l'équipe pour ne laisser personne derrière vous.

Que ce soit mission secondaire ou principale, vous ne savez pas tout de suite si elle sera uniquement avec une composante RPG. En ayant fait une avancée de 5/6h dans la campagne j'ai dû n'effectuer que 2/3 missions avec une mécanique de RTS. Comme dans un jeu de stratégie, il vous faudra gérer vos ressources et la création de vos bâtiments pour recruter de nouvelles unités. Point intéressant, même si ce n'est pas le cœur du jeu, les mécaniques sont vraiment poussées que ce soit sur les avantages/faiblesses des unités ou l'interface utilisateur de ce mode de jeu.

Le mélange des deux genres rend Spellforce 3 assez unique même si l'aspect RTS reste assez classique et pas nécessairement innovant. C'est tout l'inverse côté RPG où les fonctionnalités sont assez travaillées pour construire des synergies entre les builds et les personnages. L'histoire de la campagne est également réussie sur le jeu de base ou l'extension. Enfin, le jeu possède  un côté multijoueur qui vous permettra de jouer en coopération : toutefois seul l’hébergeur de la partie pourra incarner son personnage, les autres devront utiliser un des mercenaires qu'il aura créé dans l'éditeur spécifique.


Jeux du moment

>> Liste complète <<