Publicité

Lornsword Winter Chronicle – Un mix entre le STR et le jeu d’action

Edité et développé par Tower Five, un studio français, Lornsword Winter Chronicle est un jeu d'action avec une composante stratégique. Déjà depuis quelques mois en accès anticipé, il fera sa sortie finale fin mai 2019. J'ai eu l’occasion de tester pendant quelques heures une partie du contenu du jeu (chapitre 1 & 2).

L'histoire narre un héros de guerre et chef d'armée qui aura comme mission de défendre son pays contre les envahisseurs. Dans certaines missions, vous êtes l'oppresseur souhaitant étendre son propre domaine. Dés le début du jeu, vous contrôlez votre avatar où vous pouvez vous déplacer et rallier des combattants proches pour les mener à la guerre. Au fil de l'aventure, vous pourrez créer des bâtiments générant des ressources ou des unités.

A l'inverse des jeux de stratégie où vous allez avoir pour but de créer vos unités manuellement et les diriger au combat, ici vous n'avez le pilotage que du héros. Les unités produites vont simplement vous suivre si vous leur indiquez de le faire (à la manière de Pikmin) sinon elle attaqueront les unités ou bâtiments les plus proches. Celles-ci sont produites automatiquement dans les bâtiments de recrutement et ont un taux d'apparition fixe en fonction de l'évolution de celui-ci.

Votre personnage n'est pas en reste. Au début de l'histoire, il est assez faible et vous êtes très dépendant des troupes que vous recrutez. Vous avez la possibilité, grâce à des autels, de restaurer votre vie et votre énergie ainsi que de vous octroyer certains pouvoirs. Ces pouvoirs peuvent par exemple faire apparaître des troupes supplémentaires pendant un laps de temps ou encore vous déplacer sur une courte distance en un instant. De ce que j'ai pu voir dans ma session de jeu, le héros est vraiment efficace contre les unités ennemies mais il ne l'est pas du tout contre les bâtiments (c'est là où les unités créées ont leur utilité). Votre héros reste toutefois assez fragile face tout ce qui l'entoure et si vous foncez tête baissée contre plusieurs troupes ennemies vous vous retrouvez vite avec un écran de game over.

Côté bâtiments, il est possible de les améliorer grâce à l'or que l'on peut récolter grâce aux mines présentes sur la carte. Les mines peuvent être prises dés lors qu'un bâtiment y est posé. Concernant la construction des bâtiments, outre qu'elle prend un certain temps, vous ne pouvez construire que sur un certain rayon de vos autres bâtiments (matérialisé par un fanion orange). De ce que j'ai vu, j'ai pu créer des bâtiments militaires (infanterie, archer), des autels me donnant des pouvoirs d'invocation et renforcement du héros ainsi que des tourelles de guets pouvant, en plus de défendre contre les envahisseurs, améliorer le rendement de la mine. Du point de vue militaire, les améliorations étaient surtout des augmentations de caractéristiques sur les unités créees comme les points de vie ou les dégâts infligés.

Le titre est pensé pour la console car, même sur PC, il n'est possible d'y jouer qu'avec une manette (le jeu est prévu sur PS4 et XB1 en fin d'année). Le titre intègre aussi la possibilité de jouer en local à deux joueurs en écran partagé. Dans ce mode de jeu, les ressources sont alors partagées entre les deux joueurs pour équilibrer les forces des joueurs face à celle de l'IA (dans le cas contraire, les héros et les troupes auraient un trop gros avantage).

Pour conclure sur Lornsword Winter Chronicle, il reste un jeu indépendant original mêlant habilement le jeu de stratégie en temps réel et le jeu d'action au travers d'un avatar. Quant au graphisme, il arbore une patte assez rétro faisant penser au jeu d'antan. Au niveau de la jouabilité, même s'il est un peu confus au début pour avancer dans les niveaux, la prise en main est assez simple et intuitive.


Jeux du moment

>> Liste complète <<