Publicité

Generation Zero – Seul au monde

Generation Zero est un FPS développé et édité par Avalanche Publishing, sorti le 26 mars 2019 sur PC (Steam), PS4 et Xbox One.

Generation Zero nous place dans une uchronie des années 80, en Suède. Durant la seconde guerre mondiale, la Suède a réussi à rester neutre et à ne pas prendre part au conflit grâce à des accords passés avec Hitler. Le pays a connu une croissance économique faramineuse, mais pour éviter de se retrouver à nouveau dans cette situation, le pays décide d'investir la totalité de ses richesses dans un système de "défense totale", servant à le protéger de tout conflit pouvant survenir, mais obligeant tout les citoyens à suivre un service militaire et à prendre les armes à la moindre alerte.

Alors que vous rentrez de votre service militaire, le bateau sur lequel vous vous trouvez se fait attaquer par un missile envoyé par un mystérieux agresseur.

C'est par ce synopsis que débute l'aventure dans Generation Zero, où nous nous  retrouvons échoués sur une plage proche de notre foyer.

Avant de débuter l'aventure, le jeu nous propose une petite étape "création de personnage". Cette dernière est très basique, vous pouvez choisir entre jouer un personnage masculin ou féminin, 3-4 costumes, la couleur de peau, des variantes de couleurs pour les habits et... c'est tout.

La personnalisation n'est donc pas très poussée. Fort heureusement, le jeu propose un système "d'habits" en jeu, permettant de changer son pantalon, son t-shirt, ses gants, chaussures, etc.

Le jeu nous place dans ce monde et... c'est à nous de découvrir ce qu'il s'y passe. Le jeu pousse le joueur à explorer un pays laissé à l'abandon, sans âme qui vive, et peuplé par quelques étranges créatures mécaniques qui attaquent à vue.

Le jeu, bien qu'il soit un FPS, propose peu de "combats", mais beaucoup d'exploration. En effet, la carte (assez grande) n'indique rien et c'est au joueur d'en explorer chaque recoin pour en apprendre davantage et, surtout, découvrir ce qu'il faut faire.

 

Dans certains lieux (villes, villages, fermes, etc.) une indication sur le nombre d'éléments importants s'y trouvant sera affichée à l'écran à l'approche dudit lieu.

La grande majeure partie du temps, le jeu demandera de longues phases de "marche" et d'exploration dans de grandes étendues. L'effet de solitude est très (trop parfois), présent, car le jeu ne possède absolument aucune faune. Bien que cela colle bien à l'ambiance globale du jeu, quelques petits animaux par-ci par-là n'auraient pas été de refus, surtout qu'il arrive souvent que l'on entende chanter des oiseaux et que l'on a parfois des petits bruits d'animaux, mais sans jamais en voir un seul.

Du côté du gameplay, le jeu mélange des éléments de FPS et de RPG. Du côté FPS, le jeu pousse toutefois le joueur à jouer "calmement", la méthode "je fonce dans le tas" ne fonctionnera pas, à cause de la puissance des ennemis, mais aussi parce que les munitions et divers objets (soins, etc.) se font de plus en plus rares au fur et à mesure que l'on progresse dans le jeu.

Bien qu'en début d'aventure, l'on peut facilement avancer tranquillement sans se préoccuper des munitions ou du nombre d'ennemis, il arrivera un moment où cela ne sera plus possible. Que ce soit en termes de nombres ou de puissances, les ennemis seront très difficiles à combattre.

L'observation et la furtivité seront les meilleures armes pour tenter de survivre.

En cela, il est d'ailleurs dommage que la furtivité consiste à seulement se mettre accroupi et qu'il soit également totalement impossible de vaincre de manière furtive un ennemi.

Le côté RPG du jeu tient au fait que l'on possède plusieurs arbres de talents ainsi qu'un système de niveau. A chaque passage de niveau, l'on gagne un point de compétence que l'on peut dépenser comme on le souhaite dans une des quatre branches : combat, soutien, survie et technologie.

Chaque branche offre divers bonus, améliorations, mais aussi de nouvelles capacités, telles que la possibilité de crocheter des serrures par exemple.

Le jeu offre également une composante multijoueurs. C'est cela qui m'a, au début, attiré sur ce jeu. Un jeu d'exploration/recherche avec un système de compétence/niveau, le tout en multijoueur, cela s'avérait prometteur !

Malheureusement, la réalité est moins joyeuse. Tout d'abord, les bugs sont légions. Le premier, qui m'a poussé à supprimer tous mes personnages, est le fait que créer un nouveau personnage que l'on souhaite garder "uniquement pour le multijoueur" n'est pas possible. En effet, bien que l'on puisse créer plusieurs personnages, ces derniers ont leur progressions liées. Ainsi, en créant un nouveau personnage, j'ai eu la désagréable surprise de le voir apparaitre non pas sur le lieu de départ du jeu, mais sur la seconde île, là où se trouve mon personnage principal que je joue en solo.

Ensuite, le second souci (qui n'est pas un bug), est le fait que la progression de l'aventure concerne uniquement le créateur de la session. Ainsi, il est impossible pour deux amis d'avancer ensemble dans l'aventure, seul le chef du groupe pourra avancer dans l'histoire, le second joueur ne pouvant que progresser en niveaux et récupérer des objets dans l'aventure, mais devant tout refaire de son côté pour en arriver au même point de l'histoire que le chef du groupe.

Troisième problème du mode multijoueur, la récupération d'objets de quêtes et d'indices. En effet, lorsqu'un joueur récupère un objet, tel qu'un message sur le répondeur, une lettre, etc. cela s'ajoute automatiquement chez le second joueur, mais ce dernier n'a aucune notification et n'a aucun moyen de savoir ce qui a été ajouté. Ainsi, si un joueur lance l'enregistrement d'un répondeur téléphonique, le second joueur n'en saura rien (sauf si le premier joueur lui dit), mais surtout, il n'aura pas les dialogues du répondeur.

Et pour finir, si l'un des joueurs a un problème de connexion (notamment le chef de la session) ou que les serveurs expulsent un joueur sans raison, toute la progression de la session en cours est perdue.

Il est fort regrettable que le mode multijoueur soit si bancal, ce dernier donne l'impression d'avoir été ajouté "à la va-vite" en fin de développement, comme s'il n'avait pas été prévu initialement.

Conclusion

Generation Zero est un bon jeu, avec de très bonnes idées. En solo, le jeu est vraiment bon et agréable pour peu que l'on aime l'exploration et la "marche". Malheureusement, le côté multijoueur est vraiment très (et même beaucoup trop) bancal, le non-partage de la progression, les soucis touchant tout ce qui est découvertes, documents, etc. sont vraiment handicapants.

En l'état, si vous voulez y jouer en multijoueur, je déconseille le jeu. Toutefois, si vous voulez faire l'aventure en solo, n'hésitez pas, cela offre vraiment une expérience sympathique. Je vous recommande toutefois d'attendre et de le prendre en promotion, mais si vous le trouvez sous la barre des 25-30€, n'hésitez pas !


Jeux du moment

>> Liste complète <<