Publicité

Observer – Open bar dans ton esprit…

Dans les jeux dystopiques, nous avons souvent le droit à des héros qui se rebellent contre l'ordre établi et pour que la justice règne pour tous. Ici, rien de tout ça... et c'est tant mieux. Observer est un survival-horror sorti en 2017 sur différents supports et enfin adapté pour la Switch. Est-ce que cela vaut le coup? Voici la réponse.

 

Graphismes et ambiance

Ce jeu montre que la Switch est capable d'afficher un jeu d'une bien belle manière et sans rougir des autres consoles de salon. Le jeu est franchement très agréable et propose une atmosphère très sombre et violente pour l'esprit, ceci à plus d'un titre.

Les graphismes sont accentués par des bruitages fort angoissants par moments et des vibrations de la manette très stressantes dans les pires instants. Ressentir les pas d'une "chose massive", sentir son cœur battre violemment, le stress qui se transmet via la manette... c'est juste grandiose, et je suis totalement conquis.

Le seul bémol que j'ai pu trouver, c'est parfois des temps de chargement un peu longs au niveau des portes (qui sont représentées par le symbole de l'action qui tourne), et quelques ralentissements ici et là, mais qui restent assez rares.

 

Histoire

L'histoire se déroule en 2084, en Pologne. Une société, Chiron, a profité des conflits mondiaux et de la peste nano-phage qui a eu lieu après la révolution cybernétique, pour asseoir sa domination. Elle régit absolument tout, y compris les forces de l'ordre... et les Observers.

Vous êtes Daniel Lazarski, un Observer, un flic capable de pirater l'esprit des autres grâce à vos implants, de déterrer tout ce qui se cache dans les recoins des esprits et de collecter des preuves. Un appel de votre fils que vous n'avez pas vu depuis longtemps, qui vous déteste mais vous demande de l'aide, vous envoie vers un enfer que vous n'imaginez même pas.

Une fois sur place et l'appartement de votre fils localisé, vous vous retrouvez nez à nez avec un cadavre, la tête arrachée…Vous êtes alors lancé par la même occasion dans une des enquêtes les plus tordues possibles, dans un immeuble mis en quarantaine à cause d'un état d'urgence.

 

Gameplay

On va faire très simple... Vous n'êtes pas du tout un combattant, vous n'allez jamais vous battre dans ce jeu... mais ne vous y trompez pas, vous serez en danger.

Le gros point fort de ce jeu, c'est que l'on ne sait jamais sur quoi l'on va tomber lors de notre enquête. Car oui, vous allez devoir enquêter avec vos implants :

  • Vision médico-légale : permet de voir tous les indices biologiques/organiques.
  • Vision électromagnétique : permet de voir tous les indices technologiques/mécaniques.
  • Vision nocturne : permet de voir dans le noir en augmentant les sources lumineuses.
  • Scan avancé : permet de scanner les indices détectés par vos visions.
  • Piratage mémoire : permet de plonger dans l'esprit de la victime en la piratant.
  • Piratage classique : permet de hacker certains digicodes pour obtenir totalement ou partiellement des combinaisons de chiffres.

Et encore plus que ça... Vous devrez également faire un boulot plus classique en interrogeant les voisins et en déduisant tous leurs propos, ainsi qu'en faisant les choix qui s'imposent.

Loin d'être simple, cette enquête va vous emmener dans les esprits de personnes pas forcement très saines, vous forçant à vous plier aux règles en vigueur de l'esprit. Autant vous dire que par moments, ce ne sera pas du tout une partie de plaisir, et même, cela sera dérangeant au possible. Le cheminement dans chaque esprit sera tantôt linéaire, tantôt chaotique et vous vous perdrez dans des labyrinthes et des pièges tordus.

De plus, votre personnage devra garder sa synchronisation au beau fixe sous peine d'avoir des séquelles se manifestant au début par des ratés visuels. Vous devrez donc vous injecter de la synchrozine, une substance que vous aurez en quantité limitée et trouvable parfois ici et là. En prendre trop vous fera d'ailleurs entrer dans un effet tel qu'une ivresse profonde ou un bon bad trip des familles.

Il est également possible, parfois, d'ignorer certains indices sans pour autant nuire à l'enquête. Comme par exemple... à un certain moment, on a le choix entre se connecter à un esprit ou suivre une autre piste. Cela peut changer la donne... ou vous permet de suivre la piste d'un regard autre.

 

Le petit plus...

Le jeu propose de récolter des fiches patients ainsi qu'un mini-jeu présent sur les ordinateurs des gens. Des enquêtes annexes seront également de la partie pour vous donner des informations sur les habitants de l'immeuble, ainsi que certains détails sur l'enquête. Sans oublier que certains appartements accessibles ne sont pas du tout obligatoires, mais tellement intéressants et glauques...

De plus, le jeu propose deux fins possibles, que l'on peut qualifier de "bonne" et "mauvaise" fins. Mais sans trop en dire, je ne suis pas sûr que l'une soit meilleure que l'autre.

 

Résumé

Observer est sans aucun doute un jeu qui mérite sa place dans votre étagère vidéo-ludique. Il y a longtemps qu'un jeu aussi sombre ne m'avait autant plu. Que ce soit au niveau de l'ambiance, de l'intrigue ou bien de la séquence finale... le jeu vous offre du grand spectacle. Seule petite déception, le fait qu'il n'y ait pas de trophées sur Switch, donc moins d’intérêt de faire certaines actions secondaires. Disponible sur Nintendo Switch, PS4, Xbox One mais aussi sur Steam.


Jeux du moment

>> Liste complète <<