Publicité

Aragami Shadow Edition – Dans les ombres

Nul ne veut savoir ce qui se cache réellement dans l'ombre… Depuis l'aube des temps, l'humain a peur de ce qui se trame dans les ténèbres et use de toutes sources de lumière pour se rassurer. Ici, nous allons mettre un nom sur l'une de ces nombreuses "choses" qui se cachent en attendant le moment pour frapper...

 

Graphismes & ambiance

Pour commencer, Aragami est un jeu qui propose des graphismes bien foutus, mais loin d'être ultra réalistes, ou quoi que ce soit du genre... et c'est tant mieux. Pour faire simple, ce jeu propose un style bien à lui qui permet d'avoir une bonne fluidité. Que ce soit en mode Deck ou Portable, le jeu ne repousse pas les limites de la console... excepté quelques ralentissement à chaque début de partie.

Les effets de lumière, qui font partie du gameplay à part entière, sont globalement bien gérés, même si parfois... cela reste un peu étrange dans les faits... mais nous y reviendrons dans la partie "gameplay".

L'ambiance sonore est discrète et propose au joueur une immersion totale pour l'aider dans sa mission, même si parfois on se demande s'il y en a vraiment une...

Histoire

Vous vous éveillez en temps qu'Aragami, une créature qui disparaîtra aux premières lueurs du soleil. Invoqué par une jeune femme qui n'a d'autre choix qu'un rituel dont elle ne comprend pas tout le sens... vous êtes son dernier espoir pour qu'elle soit libérée de sa cage. Son passé et votre existence sont liés par des souvenirs communs. Est-elle ce qu'elle prétend, êtes-vous juste un esprit de vengeance ?

Les soldats de l'armée du soleil sont guidés par une Kaiho, un chef de guerre sournois, vil et pourri jusqu’à la moelle. Votre but... trouver des talismans afin de briser les sceaux qui retiennent les prisonniers ainsi que l'impératrice des ombres, crainte par Kaiho pour sa puissance.

Gameplay

Vue d'ensemble

Le jeu peut se jouer de la manière que l'on veut, et son gameplay sera d'autant plus varié... en théorie. Théoriquement donc, le jeu peut se jouer tel un fantôme imperceptible ou tel l'ombre de la mort, tuant tout adversaire croisant son chemin. Le plus sage est en général de faire un mix des deux méthodes pour réussir à atteindre ses objectifs au plus simple, sachant que le moindre coup vous tue sur le champ.

C'est ici que se trouve le vrai défi du jeu... une infiltration où l'erreur est souvent punitive et oblige le joueur à faire certains choix au niveau des compétences qu'il peut apprendre... encore une fois, en théorie, nous y reviendrons plus bas. Le réel ennemi du jeu sera surtout les zones de lumière qui vont consommer votre "essence" et vous rendre visible aux yeux des ennemis, a contrario de l'ombre qui vous dissimulera et remplira votre jauge.

La difficulté augmente d'une zone à l'autre de manière graduelle en augmentant le nombre et en variant le type d'ennemi. Cependant, cela est contrebalancé par votre propre maîtrise du personnage et de ses compétences.

Les compétences

Techniquement, une seule compétence est obligatoire pour l'aventure, le déplacement de l'ombre, que l'on vous oblige à prendre dès le début... mais je pense que certaines compétences le sont tout autant en fonction de votre style de jeu.

De nombreuses compétences vous aideront durant votre périple, qui sont de trois catégories : mouvement, défensif, offensif.  Chacune d'entre elle possède son propre effet et son évolution qui est parfois, selon moi, beaucoup trop pratique. D'ailleurs, chacune d'entre elle possède un nombre de charge limitée (deux en général) pouvant être rechargée en ouvrant des autels ou avec la technique des meurtres de l'ombre.

  • Agressif : Disparition des corps, Kunai de l'ombre, Shinen, Meurtre de l'ombre
  • Pacifique : Invisibilité, Détection, Vague d'ombre, Leurre

En récupérant des objets et talismans, vous aurez différentes actions, comme faire sonner des clochettes pour attirer les ennemis, qui vous aideront également. D'ailleurs, une compétences de détection des parchemins devient rapidement un must pour monter le plus vite possible ses compétences.

Les ennemis

Nous allons revenir donc sur deux points évoqués plus haut.

Le réel ennemi du joueur, c'est la lumière, qui est bien gérée, mais va vous entraver en vidant votre essence et en augmentant les risques d'être vu. Cependant, comme dit plus haut... c'est parfois étrange, un ennemi vous voit, vous passez dans une zone d'ombre et... paf plus rien, la jauge d'alerte disparaît à la place de descendre lentement. Bon, souvent le garde viendra voir, mais pas plus, il vous suffira de rester planqué.

Ensuite, autre chose évoquée plus haut... pas mal de compétences sont obligatoires, comme la disparition des corps pour ceux qui assassinent les ennemis sans vergogne, car un ennemi qui trouve un cadavre, et paf, vous aurez plein de gardes dans la zone en état d'alerte. Bon, après, c'est pas vraiment dangereux si vous n'êtes plus sur place, et parfois cela vous aide à passer une zone... mais ça reste embêtant au niveau du score final et des points perdus à cause de ça.

Note : Un seul coup vous envoie en enfer... enfin jusqu'au dernier chekpoint plutôt, mais vous comprenez l'idée.

Sans compter sur l'IA des ennemis qui sont bêtes et stupides au possible. Combien de gardes j'ai pu voir surveiller les murs... mais pour vous expliquer plus simplement : vous pouvez attirer les gardes avec vos clochettes, en gérant bien, vous pouvez n'en attirer qu'un seul (il suffit de connaitre la distance) sans attirer le garde à ses côtés. Donc vous avez deux assassinats faciles, alors que si les gardes agissaient en groupe, autrement que lorsque vous êtes repéré, le jeu offrirait un peu plus de difficultés. Et ce n'est pas les quelques types d'ennemis différents qui vont changer la donne.

Le petit plus

Les cosmétiques

Vous pourrez, en obtenant des médailles (tuer tous les ennemis du niveau, n'en tuer aucun, ne pas se faire repérer) ou en finissant les chapitres dans les différents modes de difficultés, débloquer des costumes pour votre personnage qui sont franchement pas mal du tout !

 

DLC

Un dlc est présent, nous faisant jouer deux personnages supplémentaires possédant les capacités d'Aragami, voire un peu plus, dès le départ. Vous aurez le choix entre "Shinobu" et "Hyo". Bien évidement, l'intrigue ayant un rapport avec l'univers de l'aventure principale, je ne peux donc rien vous révéler là-dessus.

Cependant, mon avis général est que cela propose un univers un peu plus étendu et offre au joueur davantage de moments de jeu. Et vu que cela est inclus dans la Shadow Edition... pourquoi s'en priver ?

Donc, pour moi cela est un bon plus !

 

Résumé

Pour conclure je dirais qu'Aragami est un bon jeu souffrant malheureusement d'une IA un peu bébête. Les qualités dont dispose le titre éclipsent partiellement les défauts du jeu. Est-ce que j'ai passé un bon moment ? Oui. Est-ce que j'y reviendrai ? Peut-être pour tenter de nouvelles méthodes de jeu.

Aragami se veut être un jeu d'infiltration pointu et punitif. Personnellement, je dirais que c'est un jeu d'infiltration qui possède de bonnes qualités, mais n'atteint pas totalement ses objectifs tant la difficulté n'est, au final, pas vraiment au rendez vous.

Nintendo Switch - Aragami : Shadow Edition - 29,99€


Jeux du moment

>> Liste complète <<