Publicité

Unruly Heroes – Une histoire de héros improbables

L'année du cochon débute, et nous sommes pile poil dans le thème non pas à cause de l'origine de cette aventure... épique... on va dire ça, mais à cause de l'un de ses personnages. Bon, maintenant, soyons sérieux et parlons un peu de ce jeu qui vous envoie dans les confins de l'Asie sur Nintendo Switch.

 

Graphismes & ambiance

Loin d'être des graphismes de fou furieux, ces derniers proposent une ambiance bien stylisée et très agréable à l’œil. Le style "side scroller" est particulièrement permissif et nous propose des décors en arrière-plan qui nous transportent littéralement dans différents lieux.

L'ambiance sonore est, quant à elle, assez discrète et fait le boulot. Même si on a parfois l'impression qu'un peu de musique plus 'prenante' soit là. L'ambiance générale, via l'histoire et les dialogues entre les personnages, font par contre mouche si on aime les personnages frôlant parfois le 4ème mur, sans jamais toutefois le franchir.

 

Histoire

Nous avons ici une belle histoire assez classique sur la base... vous êtes les héros qui vont sauver le monde, bla bla bla... seulement, vous êtes vraiment un cast héroïquement rôle.

La version longue du scénario : Le parchemin de l'harmonie a été déchiré et éparpillé, des créatures viciées sont apparues, et vous devez sauver le monde du chaos qui le menace, le tout guidé par une déesse.

 

Gameplay

Vous avez 4 personnages qui ont chacun une spécificité propre et des capacités communes.

  • Kihong : plane grâce à ses n'oreilles et peut souffler un nuage acide persistant quelques secondes.
  • Sandmonk : fait un double saut et utilise des coups puissants capables de détruire certains obstacles.
  • Sanzang : plane et donne des coups rapides et à large portée.
  • Wukong : peut faire un double saut, se transformer en animal et utiliser son bâton.

Chaque personnage dispose de costumes qui ne changent rien au gameplay, mais proposent cependant un visuel différent, achetable contre des pièces ramassées dans les niveaux.

Sur ce jeu, le gameplay m'a fait un peu penser à Trine, qui vous oblige à changer de personnage en fonction de la situation qui s'annonce. En plus de certaines actions que seuls certains personnages peuvent effectuer (par exemple, Monk qui peut détruire des piliers), certaines statues ne peuvent être activées que par d'autres personnages (Wukong peut utiliser une statue pour créer un pont qui ressemble à son bâton).

Bien évidemment, tous les personnages seront utiles pour franchir toutes les embûches et que l'on soit seul ou à plusieurs, cela demandera forcément de passer par tous pour avancer et finir les niveaux à fond. Les combats sont relativement sympathiques et offrent également au joueur la possibilité de lancer une attaque ultime en fonction de son personnage.

  • Kihong : boulette géante qui roule et écrase
  • Sandmonk : devient un géant surpuissant
  • Sanzang : crée une sphère de dégâts autour de lui
  • Wukong : crée des clones de lui-même qui tapent les ennemis à courte portée

De plus, le jeu offre la possibilité d'allumer des lanternes pour marquer des chekpoints. Ce qui n'est pas vraiment un luxe avec des combats qui sont réellement punitifs et mettront votre équipe sur le carreau si vous ne faites pas attention. Toutefois, vous pourrez faire revivre votre personnage en touchant son âme lorsqu'il est vaincu.

 

À deux, c'est mieux !

Chose appréciable, chacun peut jouer sur la même console, jusqu'à quatre séparément. Pour des raisons simples (je n'ai qu'une seule personne sous la main...) je n'ai testé qu'à deux. Alors conclusion : c'est parfois un peu le cafouillage entre les joueurs... mais une fonction qui rappelle un joueur trop loin est implantée, ce qui permet d'avancer sans se soucier des autres.

Le plus drôle reste le manque de coordination obligatoire au début des parties lorsque l'on joue à plusieurs, ce qui renforce le côté comique de la chose. Coordination qui se travaille au fil des niveaux et vous empeche de sauter sur la même plate-forme bancale, ou de vous gêner l'un l'autre lors des phases critiques... Ou devoir lancer votre partenaire (oui oui... on peut choper un partenaire pour le balancer dans un coin, ce qui sera utile parfois...).

 

Versus !

Un mode versus est d'ailleurs présent dans le jeu, mais ne présente à mon sens pas vraiment d’intérêt tant le style ne s'y prête pas. Grosso modo : vous choisissez un des quatre personnages, vous choisissez également une créature issue du bestiaire du jeu, et vous aurez donc une paire de combattants interchangeables.

Le principal souci est que les personnages sont assez lourds et peu enclins à ce genre d'affrontement. Alors oui, c'est bien d'y avoir pensé, rien que pour s’entraîner... mais un aspect différent aurait peut-être été plus intéressant.

 

Résumé

Unruly Heroes est une bonne surprise qui, loin de se prendre au sérieux au vu des dialogues, nous propose une aventure qui se laisse jouer et nous invite au rassemblement. Tout le monde peut y trouver son compte tant que l'on aime l'ambiance et le style. Certes, le jeu n'est pas une révolution, mais propose tout de même un très bon moment.

Pour consulter la fiche sur le Nintendo shop, c'est ici.


Jeux du moment

>> Liste complète <<