Publicité

Smoke and Sacrifice – Et Noob Saibot alors ?

La brume voile mon horizon de plus en plus, c'est la fin...

Mes yeux n'en peuvent plus, attirés par la pénombre et l'épuisement, ils se ferment lentement, délicatement, sans mon consentement. Est-ce réellement la fin pour moi ? Vais-je enfin trouver la paix que j'ai toujours désirée ?
Les personnes autour de moi disparaissent lentement dans un flou quasi artistique en même temps que s'intensifie cette brume. Leurs voix ne m'atteignent même plus en dehors de faibles sons que j'aurais pu attribuer à l'équipement en fonctionnement dans la pièce si je ne voyais pas encore leurs lèvres remuer entre les rares soubresauts de lumière qui arrivent à parvenir jusqu'à ma rétine. C'est la fin... Je disparais...À jamais.

Hey, les gars ! Steph s'est endormi bourré en divaguant sur Smoke and Sacrifice ! Qui veut lui dessiner avec moi des cacas sur le visage au marqueur indélébile ?

Smoke and Sacrifice est le genre de jeu qui porte bien son nom, puisque dès le départ ce jeu d'aventure vous forcera à sacrifier à contre coeur votre nouveau né dans un rituel qui permet, soit disant, de permettre à votre village de prospérer suite à un évènement cataclysmique à l'échelle planétaire dont votre groupe est le seul survivant. Ce poids va peser bien lourd sur les épaules de Sacchi durant de nombreuses années jusqu'au jour où une attaque du village par de féroces créatures va provoquer un incident dans le même temple dans lequel les prêtres vous ont forcé à sacrifier votre fils.

Vous découvrirez dès le début de l'aventure que l'appareil du sacrifice se révèle être une sorte de téléporteur et vous vous retrouvez dans un monde où la fumée quasi-permanente embrume les esprits, rendant ses habitants vides et dociles. "Et si Lio avait survécu durant toutes ces années ?" est l'une des premières pensées qui parcourt l'esprit de votre personnage en entendant une mystérieuse conversation.

C'est donc sur cet espoir que votre aventure débute dans un jeu en vue de 3/4 avec un design et une animation de personnages en 2D eux aussi ressemblants. Plus sombre que Don't Starve, une approximation des coups et une certaine lourdeur en plus (testé sur console), puisque, bien que le protagoniste puisse se déplacer dans toutes les directions, les attaques de corps à corps ne peuvent être données en diagonale. Juste verticales et horizontales. Bien problématique sur un jeu en temps réel où réflexes et précision sont importants. Mais avec un peu de temps, on n'y fait presque plus attention tout en restant agacé de cet handicap contre des ennemis de plus en plus retors et rapides qui ne se gêneront pas de le faire, eux. Pour ceux qui privilégient les armes à distance et qui ont une pelletée de munitions pour affronter les dangers, le lock se faisant de manière semi automatique, le souci de diagonale est levé.

Si j'ai utilisé Don't Starve en guise de comparaison visuelle, ce n'est pas vraiment un hasard car le jeu exige un aspect survie en fabriquant des objets après avoir récupéré des éléments, des recettes, mais en plus simple et plus linéaire tout de même, car la finalité des deux jeux n'est pas tout à fait la même et le monde n'est pas non plus généré aléatoirement dans Smoke and Sacrifice. Et c'est là où les choses sont moins agréables.

Voyez-vous, le jeu est très sympa, mais la progression est lassante et répétitive. Vous avancez, devez trouver un moyen de trouver des ingrédients pour vous fabriquer les chaussures spécifiques pour traverser un type de terrain particulier, puis l'armure adéquate capable d'encaisser efficacement les attaques des ennemis qui le parcourent. Une fois fait, vous pouvez y accéder afin de récolter de nouvelles ressources pour fabriquer les chaussures et l'armure de l'environnement suivant, et ainsi de suite. L'aventure ne sera composée pratiquement que de ce rythme avec de temps en temps un boss à affronter très aisément si on observe correctement son pattern d'action pas vraiment original. Ce ne sont pas non plus les petites quêtes annexes à 95% à base de "J'ai besoin de 3 slips propres, apporte-les moi !" qui vont changer la monotonie d'un jeu déjà oppressant.

Sans compter que le concept de fumée qui vous fait du mal est déjà vu (Final Fantasy Crystal Chronicles, par exemple) et n'apporte finalement pas grand chose de plus à ce jeu en dehors d'apporter de l'oppression visuelle et narrative en plus. C'est déjà pas si mal, mais peu original.

Ici, la carte du monde est fixe et malheureusement pas particulièrement géniale. Des lopins de terre de nature différentes sans réelle saveur ni identité s'enchaînent entre marécages/forêts, industriel, glace, magma, etc. où chaque zone ressemble à la précédente de même type, qui ressemble elle-même à la précédente. Et même si cela fait partie de la tristesse de ce monde, le tout manque réellement de personnalité, au contraire de ce dont ont été capables le fantastique et indémodable Zelda a Link to the past (monde du miroir) et bien d'autres.

J'ai dit plein de choses un peu négatives sur ce titre qui reste toutefois très sympathique à jouer, et c'est en partie grâce à la prise en main où le mapping des touches et des fonctionnalités a été très bien pensé pour une utilisation manette tout en restant simple et n'ayant rien à envier à un combo clavier+souris. Enfin... presque toutes les fonctionnalités, car la carte du monde accessible via le haut de la croix de direction n'a pas eu le même soin dans son utilisation à cause d'une ergonomie très "souris" alors que pourtant, elle est bien utile en indiquant le contenu des coffres déjà visités, le statut des éléments interactifs, la présence de PNJs, etc. C'est bien dommage que cet élément essentiel n'ait pas été plus précis pour ce portage console.

Smoke and Sacrifice reste néanmoins un jeu très plaisant malgré ses petits défauts. Même si ici l'aspect survie reste plus discret que Don't Starve - tout en restant au coeur du gameplay - pour se concentrer sur une histoire où chaque rencontre sera l'occasion de découvrir le désespoir qui domine ce monde inconnu et sombre, mais fort intéressant. Si vous vouliez un jeu léger et gai, c'est raté.


Jeux du moment

>> Liste complète <<