Publicité

Sphinx And The Cursed Mummy – Délicieusement rétro

Sphinx And The Cursed Mummy est un "vieux" jeu d'action-aventure à la troisième personne, développé par Eurocom, sorti en 2003 sur PlayStation 2, Xbox et GameCube. Mais c'est avec sa réédition sur Nintendo Switch par THQ Nordic sortie le 29 janvier que j'ai eu l'occasion de le découvrir beaucoup plus récemment. À noter que comme je ne connaissais pas le jeu original, je ne pourrai donc pas comparer avec la jouabilité initiale.

L'interface est simple avec une influence égyptienne très claire : cela sent bon les momies, le sable chaud et les palmiers du désert ! Je lance ma première partie, choisis mon emplacement de sauvegarde et une petite cinématique se lance. La musique est à la hauteur de mes attentes : épique, du style péplum.

 

 

Premiers pas

J'incarne un humain, appelé Sphinx, investi d'une mission très spéciale par un prêtre égyptien, maître Imhotep. Accompagné par le dieu Horus aussi désagréable qu'inutile, je pars trouver une épée magique dans un temple sur les terres d'Uruk.

La première énigme est proposée après quelques secondes de jeu seulement et demande de trouver comment rejoindre l'agaçant Horus qui a grimpé sur un escarpement et qui, plutôt que de m'aider, me nargue bêtement en remettant mes capacités en question. J'erre un petit peu, il y a des cailloux en bas de l'escarpement et le jeu m'explique que je peux les attraper, mais je ne comprends pas ce que je dois faire avec, car cela ne me crée pas de marches et impossible de grimper dessus. Par erreur, je lance la pierre sur un arbre à proximité et une noix de coco en tombe ! Bon, d'accord... Qu'en faire ? Je repars en arrière, je tombe dans la lave en essayant diverses solutions, puis je discute avec un gros monstre qui a un petit faible pour... des noix de coco !

 

Me voilà repartie lancer des pierres sur tous les arbres en esquivant des fleurs qui explosent. Je récupère donc les trois noix de coco du serpent qui, en récompense, me lance là où je voulais aller. J'obtiens une immunité temporaire contre la lave, je repars en arrière, je pousse une statue et, mon désagréable compagnon et moi, avançons dans le temple en direction de notre objectif, le début d'une longue aventure mouvementée !

 

 

Gameplay

Globalement, le jeu est assez simple à prendre en main, avec un très petit nombre de raccourcis, tous très classiques (sauter, attraper, frapper...). Du coup, il n'y a pas réellement de phase d'apprentissage nécessaire. Par contre, la difficulté est bien au rendez-vous car les sauvegardes sont obligatoirement à réaliser au niveau de bornes rares, très rares, et la mort est définitive.

Le personnage possède des anks de vie qui se perdent en marchant dans un piège, en tombant d'une corniche ou en combattant. Ces anks se rechargent en récupérant de petites anks brillantes qui tombent soit sur les arbres, soit sur certains ennemis une fois tués. Mais une fois qu'il n'y en a plus, la partie est terminée, et retour à la dernière sauvegarde (ce qui peut être très loin).

Combinant phases de combat, d'énigmes et de combat, les différentes salles demandent une habilité certaine dans les jeux de plateforme, pour éviter les pièges, sauter sur les rochers, attraper des cordes ou se cacher au bon moment.

Avec une trentaine de chapitres, le jeu propose d'incarner trois personnages. Le premier est celui du premier chapitre, Sphinx, un humain assez classique même s'il possède des capacités certaines, et apprendra notamment à faire des doubles-sauts durant la partie. Le second personnage est un jeune prince (Toutankhamon, rien que ça) qui se glisse le long des rambardes en grand habitué du furetage dans son palais. Enfin, le troisième est... une momie ! Cette dernière est la plus amusante, elle s'auto-mutile pour prendre d'autres formes !

 

Conclusion

Exigeant comme l'étaient les jeux de cet époque, Sphinx And The Cursed Mummy est une réédition tout à fait honnête, mêlant combats et exploration. Certains regretteront le manque de rythme, notamment du début, moi j'ai aimé pouvoir me promener sans stress, appréciant bien moins les phases de combat avec la momie, qui sont au contraire très intenses. Le titre date, certes, mais il n'a globalement pas trop vieilli, notamment du côté du gameplay et des graphismes qui restent tout à fait honorables. En plus, la Nintendo Switch réussit parfaitement à faire tourner le titre, que je ne conseille cependant pas aux maladroits ou aux impatients en raison de son système de sauvegarde (un mode permettant de sauvegarder plus souvent pour les débutants aurait été un plus appréciable).

Sphinx and the Cursed Mummy - Nintendo Store - 29,99€


Jeux du moment

>> Liste complète <<