Publicité

Rage 2 – Aperçu presse

Il y a quelques jours, j'ai été invité dans les bureaux français de Bethesda à Paris pour tester pendant 2 heures le nouveau bébé des studios Avalanche studios et Id Software : RAGE 2. Assez fan des univers Post Apo à la Mad Max ou Fallout, j'avais néanmoins raté le premier Rage. Séquence de rattrapage donc pour cette "suite" dans un univers déjanté et complètement hallucinogène.

 

Le pitch

Celui ci  vous plongera dans un monde où la société et l’ordre n’existent plus. Allez où vous voulez et faites tout exploser sur votre passage. Un astéroïde a annihilé 80 % de la population. La planète est devenue une terre sauvage où des factions assoiffées de sang se battent pour le contrôle de précieuses ressources. Comme si les gangs ne suffisaient pas, vous devrez également faire face à l'Autorité, les antagonistes du premier RAGE qui menacent à nouveau le Wasteland. Vous incarnez Walker, dernier ranger du Wasteland et grain de sable dans les rouages de l'Autorité. Combats de véhicules, super-pouvoirs et monde ouvert chaotique, voilà ce qui vous attend dans ces terres impitoyables. Affrontez des gangs sadiques pour acquérir les outils et technologies nécessaires afin d'éliminer une fois pour toutes l'Autorité !

 

En route pour l'aventure

Je me lance donc pendant 2 heures dans cette démo. Avalanche (Just cause) s'étant occupé de l'univers en monde ouvert et ID software (Wolfenstein) de la partie jeu de tir à la première personne, mes attentes sont importantes.

Dans cette version il n'est possible de jouer que Walker, un jeune Ranger qui vient d'arriver dans ce monde. Lors de la sortie officielle, il sera possible de choisir le sexe de notre personnage. Nous allons donc rencontrer la Maire de Loosum Hagar à propos d’un objet mystérieux. Et là c'est le drame. Avant même la rencontre, nous sommes embarqués dans une histoire de guerre des gangs et arrivons ainsi à gagner un peu la confiance de la Maire qui nous confie alors plusieurs missions.  Après une petite visite dans la ville et quelques discussions avec des PNJ, je me lance dans la découverte du monde ouvert. Il va falloir me faire un nom et devenir la terreur de celui ci en tant qu'as de la gâchette mais aussi as du volant et des différents divertissements qui parsèment le monde !

Le premier que je teste est une sorte de jeu télévisé dans « Mutan Bash Tv »,une belle mise en bouche qui nous montre dès le début que l'on va avoir une grande  variété d’ennemis à affronter tout au long de l’aventure. Par la suite, je suis tombé sur des ennemis et des gangs de plus en plus coriaces pour mon niveau en tout cas, un gang avait l'air plus costaud avec de grosses armures, l'autre plus mobile, plus puissant mais aussi plus fragile.  Il faudra donc s'adapter fortement en fonction de la faction que l'on va devoir affronter. Heureusement on a dès le début accès  rapidement à quelques pouvoirs (expliqués dans des tutos assez cools) et des armes efficaces.

 

Armes et pouvoirs à gogo

Durant cette petite aventure, j'ai pu utiliser les pouvoirs de base du jeu à leur niveau le plus simple qui seront sûrement améliorables par la suite. Cela rend le gameplay un peu plus fun tout en laissant imaginer ce que pourrait être chacune de ces utilisations à pleine puissance. Les pouvoirs ont un temps de réutilisation assez rapide mais pas trop, ce qui incite fortement à les mixer avec l'utilisation d'armes et d'autres pouvoirs afin d'affiner son propre gameplay bourrin ou plus défensif selon son bon plaisir et de découvrir des combos intéressantes et parfois très efficaces...

Les pouvoirs que nous avons pu tester sont le Dash, un grand classique, l'écrasement à la super héros Marvel permettant d’atterrir très brutalement sur une zone et de pulvériser les ennemis  présents dans la zone d’atterrissage (mon pouvoir préféré de cette session). Un autre pouvoir de base permet de projeter des ennemis, un autre d'avoir un boost de puissance des armes à feu (overdrive) et enfin un pouvoir plus défensif, une barrière permettant de créer un mur de protection que l'on peut déplacer où on le souhaite et qui sera de plus en plus grand au fur et à mesure de son amélioration. Certaines armes comme les wingsticks, des boomerangs tranchants, des lames de rasoirs présents dans Rage, permettent d'attaquer les ennemis tout en restant bien protégés derrière cette barrière. Il nous a été indiqué par Bethesda que bien sûr cette liste était non-exhaustive et que d'autres pouvoirs pourraient être utilisés.

Cela donne des combats assez tendus et très dynamiques, un peu gores, mais c'est un univers post apo alors c'est bien.  Les armes à feu que l'on a pu voir sont pour l'instant assez classiques à part le boomerang bien sûr, fusils d'assaut et à pompe, pistolets, et enfin l'hyper canon : un bazooka à la précision  diabolique que l'on a pu tester à la fin et dont le tir alternatif envoie une nuée de petits explosifs auto-guidés.

 

Un univers vaste à ne pas traverser à pied

Visuellement l’ambiance post-apocalyptique est bien là à tous les instants, les rencontres avec des personnages complètement déjantés au physique parfois extraordinairement horrifique donnant un look bien particulier à ce jeu. On sent bien la pâte d'Avalanche et de la surcouche à la Just Cause, avec de multiples activités à réussir qui débloquent des items, des customisations, de nouvelles armes, de nouveaux pouvoirs ou juste un peu de célébrité. On peut ainsi trouver des bases à attaquer, sauver des gens agressés dans le désert par un gang ennemi, faire des courses... Certaines missions sont aussi liées à une des factions du jeu. Libre à vous de tout nettoyer ou de simplement effectuer les quêtes principales.

Les véhicules sont très importants dans cet univers. Une arme à part entière que l'on pourra sûrement customiser par la suite. J'ai trouvé de bonnes sensations de conduite au clavier+ souris même si apparemment ce n'était pas encore au point le jour de la démo. Tous les véhicules peuvent être utilisés et c'est cool avec potentiellement par la suite des véhicules volants, de gros camions, des véhicules pouvant aller dans l'eau....

Et c'est déjà fini...

 

Mon avis

Version déjantée de Mad Max, Rage 2 nous a pour l'instant montré le meilleur de ce qu'il a pris à un Wolfenstein  mâtiné de Just Cause pour l'univers.  Après quelques heures de jeu, j'ai trouvé Rage 2 très prenant et j'était déçu de ne pas pouvoir continuer immédiatement cette aventure. En tant que fan des jeux en monde ouvert où je peux flâner durant de longs moments sans suivre la trame principale, j'y ai pris énormément de plaisir, même si je n'ai découvert que très tard le fait de pouvoir faire apparaître son véhicule à côté de soi. Cela m'aurait empêché de longues ballades dans le désert mais aussi le plaisir de voler des voitures, alors bon...

Rage 2 nous promet un beau mélange de valeurs ajoutées et s'il réussi à trouver la bonne recette, avec l'efficacité FPS de Wolfenstein, un monde ouvert aussi vaste qu'un Just Cause et une bonne narration, le plat devrait être délicieux.


Jeux du moment

>> Liste complète <<