Publicité

Redragon – Souris Lavawolf et tapis Contact L

Histoire de finir l'année en beauté et de bien commencer 2019, la cheffe m'a envoyé du matériel à tester, au cas où je m'ennuierais pendant les fêtes. Redragon a ainsi mis à notre disposition plusieurs produits à essayer dont une souris et un tapis.

 

Tapis Contact L

Au départ je pensais tester un clavier et une souris, mais un tapis s'est glissé dans le colis ! Voici donc un Redragon Contact L qui s'incruste. Je possède actuellement un Corsair MM300 (Petit), l'occasion de les comparer.
Le déballage se fait sans aucun souci. Le tapis conserve l'ondulation du fait d'avoir été enroulé mais il se détend au fil des jours. Le Corsair, lui,  aura traumatisé la maison lors de son arrivée. Il dégageait une telle puanteur qu'il aura fallu attendre quelques semaines pour s'en servir. Le mettre dehors, le bombarder de Febreze, rien n'y faisait. L'odeur était insupportable. Même les chats n'y touchaient pas.
Le Contact L sent le neuf, mais l'odeur s'estompe très vite et n'est pas nuisible !

La taille du tapis Redragon est de 400 x 300 x 3mm, autant dire qu'il prend de la place, le bestiau, et que la configuration de mon bureau n'est absolument pas adaptée à cette taille. Je le case donc tant bien que mal, mais serais incapable de juger son côté antidérapant. Vu comme il est placé ici, il ne risque pas de bouger ! Ne pouvant donc m'exprimer sur cet aspect, le tapis a été passé quelques jours chez l'ami Glirhuin qui confirme qu'il ne bouge pas d'un poil. Mon Corsair a toujours eu un peu la bougeotte.

La surface du Contact L est très agréable. Je l'essaie d'abord avec ma bonne vieille souris Logitech histoire de pouvoir juger avec un périphérique que j'ai l'habitude d'utiliser. La glisse est parfaite, je dirais même que c'est plus agréable que le Corsair. Il n'y a vraiment rien à signaler, même après plusieurs jours d'utilisation.

D'autres qualités sont vantées sur le document d'emballage du tapis : les bords cousus qui sont conçus pour ne pas s’effilocher et une matière waterproof. Si on va éviter le test du chat pour vérifier le premier point, le second est plus simple à mettre à l'épreuve. Après tout, un gamer bien installé aura au minimum une boisson non loin de lui. Je renverse donc un peu d'eau sur le tapis pour voir comment il réagit. Rien à signaler, l'eau reste à la surface et ne va pas imprégner le tissu. Même en l'étalant, aucune réaction ne se produit. En essuyant cette eau, le tapis est tel que s'il n'y en avait jamais eu dessus ! Impeccable !

Le Contact L devrait sans problème trouver sa place sur les bureaux !

 

Souris Wyrm Lavawolf

La première chose à laquelle j'ai pensé en voyant cette souris c'est "Elle est sublime !". L'effet craquelé est une réussite et, avec l'éclairage, le rendu est vraiment bien. Petite vidéo pour voir ça ci-dessous.

Cependant, le design reste secondaire et elle va se retrouver face à une solide concurrente, même si un peu vieille : ma Logitech G300. Cette souris n'a pour moi que des qualités : ambidextre, bonne prise en main ne procurant aucun inconfort, des boutons bien placés... La Lavawolf se montrera-t-elle à sa hauteur ? J'en viens à l’espérer car elle m'a tapé dans l'oeil.

Comme toute souris qui intègre des macros, il faut bien le logiciel qui va avec pour la paramétrer. Et c'est d'entrée de jeu que les ennuis commencent : l'emballage de la souris indique qu'elle s’appelle Wyrm, la référence sous la bestiole est "Lavawolf modèle M701A". Le livret fourni ne précise en aucun cas où télécharger les drivers et on ne peut pas dire que le site de Redragon soit facile à trouver en prime.

Plus drôle encore, mon modèle n'est pas référencé sur le site et aucun driver n'est disponible. Je me rabats donc sur les drivers d'une autre Lavawolf. Voyons ce que ça donne :

Le premier menu "Main" permet de configurer les touches de la souris, la vitesse du double clic, de défilement, etc...  Il n'y a aucune explication, pas une seule petite infobulle qui traîne pour nous détailler un peu ça. Puis c'est dans le menu "Advanced" que ça devient compliqué, le manque d'informations se faisant un peu plus ressentir. C'est dommage, parce que je pense qu'en étant un peu mieux guidée, j'aurai pu paramétrer ma souris bien mieux que ce que j'ai actuellement. Attention elle fonctionne bien, mais ce n'est pas optimal. (Ceci dit, la Logitech m'avait aussi demandé un temps pour trouver le réglage adéquat ).

Côté confort, ça demande un peu d'adaptation. Elle est moins volumineuse que la Logitech, et peut-être pas adaptée aux mains grandes/larges. De plus elle demeure moins ergonomique que ma G300. Son revêtement rugueux assure toutefois qu'elle reste bien en place dans votre main. Mais pour l'entretien par contre, ça va poser problème. Attendez-vous à bien galérer pour la nettoyer !
Enfin, après s'y être habituée, aucune douleur n'est à signaler. A noter que la Lavawolf ne possède que des boutons additionnels du côté gauche, aussi est-elle plutôt orientée pour les droitiers.

Après plus de 10 jours d'utilisation, j'ai toujours un peu de mal avec la Lavawolf même si j'ai affiné les réglages et m'habitue à elle. Si elle se démarque clairement de la concurrence par son design, son logiciel devra être plus complet afin que la souris s'adapte à son utilisateur et pas l'inverse !


Jeux du moment

>> Liste complète <<