Publicité

Backlight fête ses 10 ans

Jeudi dernier, j'ai eu l'occasion d'être invité chez BackLight un studio de développement français spécialisé dans les expériences de Réalité Virtuelle, l'occasion de tester  son savoir- faire en essayant ses anciens projets mais aussi et surtout le mystérieux projet T, son nouveau Blockbuster de l'expérience VR.

 

Mais c'est quoi BackLight ?

BackLight est une société de production de films d’animation et d’expériences de Réalité Virtuelle. Son équipe est composée de producteurs, d’auteurs, de réalisateurs et de développeurs issus des secteurs de l’image, de la communication et du jeu vidéo, réunis autour d’une passion commune pour les belles images et les histoires fortes.

C’est dans une société de jeux vidéo que Jonathan Tamene et Frédéric Lecompte se rencontrent et décident, en 2008,  de fonder leur studio d’animation, BackLight. Passionnés d’image, ils regroupent autour d’eux des producteurs, artistes et réalisateurs pour proposer des films d’animations 3D, d’abord pour le digital puis pour la publicité télévisée. En 2010 BackLight intègre la production d’applications en Réalité Augmentée en collaborant avec Total Immersion, leader mondial du marché à l’époque. BackLight franchit une nouvelle étape en 2013 avec l’arrivée des premiers masques de Réalité Virtuelle (VR), se lançant alors dans la production d’expériences immersives.

Pionnières sur ce marché naissant, les équipes de BackLight décident très vite d’associer leur savoir-faire en animation et en développement pour proposer ce qui deviendra l’un des premiers succès mondiaux de la VR : Birdy King Land. Le premier projet immersif mêlant une forte dimension narrative, une direction artistique poussée et les sensations d’un roller-coaster.

Depuis lors, BackLight n’aura de cesse de proposer des projets de plus en plus ambitieux tant sur le film que sur la VR, devenant un des leaders sur ce marché naissant. BackLight compte aujourd’hui une cinquantaine de collaborateurs regroupant producteurs, auteurs, réalisateurs, développeurs et artistes. Tous partagent l’amour des belles images et l’ambition de concevoir des expériences toujours plus immersives.

 

Petite visite du musée BackLight...

Avant d'entamer mon parcours d'expérience de réalité virtuelle j'ai pu faire le tour des bureaux et admirer leur mini musée vidéo ludique ainsi que leurs différents prix obtenus pendant ses 10 ans. Voilà en tout cas ce que l'on pouvait y voir :

 

… et c'est parti pour une plongée dans la réalité Virtuelle

Oasis

On commence par une descente dans une bouée sur une rivière endiablée à une vitesse incroyable. Je suis un fruit de la pub Oasis dans un siège de course (pour la vrai pub ils avaient créé une bouée adaptée) mais les sensations sont là. L'immersion est totale, un peu de peur de mal finir mais surtout l'impression totale de faire partie de cet univers très réussi de ces fruits en cartoon que j'ai toujours adorés même si je n'ai pas bu d'Oasis depuis 30 ans.

 

Diesel

Pour cette animation on me plonge dans une publicité pour la marque de Jean et de Parfum Diesel, sur le rebord du énième étage d'un immeuble. La peur du vide est ultra présente, heureusement pour moi je n'ai pas trop le vertige et je parcours donc, dans un espace dédié avec mon casque, les 3 mètres qui me séparent du flacon de parfum qu'il fallait attraper. Vraiment immersif mais fortement déconseillé aux acrophobes !

 

et le fameux projet T

Pour découvrir ce projet, on m’emmène dans une pièce désaffectée un peu glauque au rez de chaussée de leurs bureaux. Son intérêt, avoir presque la taille de la future attraction d'Illucity, le tout premier parc d'attraction en VR à Paris, Porte de la Villette qui a ouvert ses portes début décembre soit 10m sur 10. Il manque 1m d'un côté mais on m'explique que normalement je ne devrais pas me prendre le mur pendant l'expérience (et c'était vrai ouf). On me fait donc enfiler une tenue de combat (sac à dos contenant l'ordinateur et gros fusil militaire) et un casque de réalité virtuelle. Puis,après quelques réglages, l'aventure commence.

Je ne vais pas trop spoiler cette expérience complètement folle et qui, pour moi, est une première en terme de réalité virtuelle en groupe, interactive sur un espace aussi grand. En gros, le joueur incarne pendant plus de 20 minutes un jouet soldat (canard, robot...) dans un univers à la Toy Story. L'objectif est alors de suivre les ordres de son général et d'éradiquer une énorme menace et ses sbires démoniaques, des jouets corrompus. Tout cela va avoir lieu dans différentes zones via des changements astucieux de déplacements et il faudra faire vraiment preuve d'une coordination de groupe pour obtenir le meilleur score. Plusieurs expériences sont réunies (construites comme des niveaux) dans la même attraction, avec de nombreuses références à de multiples univers geek (je ne vous en dis pas plus). Le joueur doit bien se déplacer, viser, anticiper, mais aussi compter sur ses compagnons de combat, c'est vraiment très prenant et j'ai hâte de pouvoir tester en janvier la version finie de cette formidable attraction.

Cela se passera donc à Illucity où Backlight propose déjà 2 expériences (Eclipse et Far Reach). cette troisième devrait devenir rapidement l'attraction majeure d'Illucity, je n'en doute pas du tout !

BackLight avait aussi son beau sapin geek dans ses bureaux que je n'ai pas pu m’empêcher de prendre en photo.

Et c'est l'occasion de vous souhaiter de bonnes fêtes. Profitez bien de vos amis, de votre famille, c'est important en ces temps un peu compliqués, et jouez quand même aux jeux vidéo ! 


Jeux du moment

>> Liste complète <<